23 octobre 2017

Bla bla drama #39 : Ce que je compte voir (un jour peut-être) des séries de ce printemps 2017

A court de jeux de mots faciles par rapport à la saison, je reste sobre cette fois pour le titre de ce billet consacré à la dernière fournée de séries télé japonaises. J’aurais pu mettre aussi comme titre « Les saisons se suivent et se ressemblent » car comme d’hab il s’agit de faire le tri parmi adaptations de romans et de manga et séries d’enquêtes. Heureusement pour ce printemps 2017 comme pour la plupart des saisons précédentes, il y a des noms dans le staff qui attirent direct l’attention et qui sont un critère de choix décisif !

Hiyokko

Ayant pris du retard sur le visionnage de Beppin-san, je n’ai pas encore vu les premiers épisodes de ce nouvel asadora mais j’ai hâte ! Avec l’adorable Arimura Kasumi en vedette (j’espérais bien qu’elle l’ait son asadora même si sa carrière semble déjà assurée !) et Okada Yoshikazu aux commandes du scénario, la probabilité d’être déçue est infime ! Le contexte devrait être lui aussi intéressant car si le drama n’est pas contemporain, il ne se déroule pas non plus autour des années 40 comme la majorité des asadora historiques mais commence directement dans les années 60.

asadora hiyokko

Yasuragi no sato

Un autre drama à retenir pour son scénariste ! Kuramoto Sou aborde le thème si crucial de la vie des personnes âgées, et sans surprise il a choisi pour cadre sa ville d’adoption de Furano. C’est pas glamour comme sujet, et vu le rythme lent des scénarios de Kuramoto cela en rebutera plus d’un, mais je suis vraiment curieuse de voir ce que ça donne. Surtout qu’il y a l’excellent Ishizaka Kôji parmi les acteurs principaux (vu la moyenne d’âge, peu de chances de voir les jeunes acteurs et actrices populaires du moment, évidemment :D).  Enfin, le format et le rythme de diffusion choisi sont particuliers, surtout pour TV Asahi il me semble : du lundi au vendredi à 12h30, pendant 6 mois, avec des épisodes de 20 minutes maxi. Ca ressemble vachement à un asadora !

yasuragi no sato

Kizoku tantei

Est-ce que j’arriverai un jour à voir Aiba Masaki dans un rôle potable ? Sûrement pas cette saison en tout cas ! Le reste du casting a beau être sympa, le drama proposé par Fuji TV pour son créneau vedette du lundi soir transpire le manque d’originalité plus qu’une énième romance (et je viens de voir que ce que la chaîne nous réserve pour l’été n’est pas mieux !).

kizoku tantei

Haha ni naru

Vu son titre et son sujet, pas étonnant que ce drama attire mon attention, ce qu’il n’aurait sûrement pas fait autant il y a deux ans ! Je ne sais pas du tout quoi attendre de Sawajiri Erika car je ne l’ai pas revue depuis Ichi Rittoru no namida. En théorie, le scalpel n’affecte pas les compétences d’actrice, que ce soit dans un sens ou dans l’autre, Fukada Kyôko devrait pouvoir le confirmer XD. Trève de langue-de-puterie, on a un casting intéressant et un scénario original, il faudra bien voir ce que ça donne !

haha ni naru

?Hito wa mita me ga 100%

Je n’arrive pas à cerner le ton de cette adaptation de manga que Fuji TV nous propose pour son créneau du jeudi soir que j’affectionne. Si c’est pour nous donner encore des leçons de soi-disant féminité avec des astuces mode et maquillage et une super transformation de l’héroïne alors qu’elle remplace les lunettes qui la rendent bien sûr affreuse par des lentilles, ça sera évidemment sans moi. Si c’est pour critiquer un peu tout ce qu’on attend des femmes (et des hommes) ne serait-ce qu’un petit peu, je veux bien voir.

hito ha mita me ga 100%

?Koi ga heta demo ikitemasu

Encore une adaptation de manga, encore de la romance, mais parfois il ne faut pas grand chose pour passer un bon moment alors dur de savoir sans essayer ! Il y a des têtes qui change un peu de d’habitude, ça me plaît pas mal !

koi ha heta demo ikitemasu

Tsubaki bunguten

Ce drama fleure bon la tranche de vie ! A Kamakura en plus ! Et puis j’aime bien Tabe Mikako ^^.

tsubaki bunguten

Reverse

Après N no tame ni et Yakou kanransha (dont j’essaierai de parler le plus vite possible), TBS reprend la même équipe et nous propose une nouvelle adaptation d’un roman de Minato Kanae pour son créneau du vendredi soir. Très peu de risques d’être déçue si le casting suit ! Je ne connais pas vraiment Fujiwara Tatsuya, il a l’air populaire dernièrement même si je ne sais pas trop pourquoi !

reverse drama

Kodoku no gurume season 6

Mais où s’arrêtera TV Tokyo avec son gourmet solitaire ? Si on n’est pas vraiment fan du concept à la base, on aura évidemment décroché depuis longtemps, et même si on a apprécié les deux ou trois premières saisons ça peut aussi sentir le réchauffé. Pour ma part, je n’ai toujours pas entamé la quatrième saison ! Comme je me japonise et que j’apprécie vraiment le côté « télé réalité » avec la présentation de restaurants qui existent vraiment et l’intervention de Kusumi Masayuki, je regarderai un jour ou l’autre cette sixième saison je pense !

kodoku no gurume season 6

?Frankenstein no koi

Ce n’est pas la première fois que le petit écran japonais se base sur un classique occidental pour en faire une adaptation très libre. Dans ma grande inculture littéraire, je n’ai pas lu l’oeuvre dont il est question cette fois et ça ne m’aide donc pas trop pour savoir ce que je dois penser de ce drama. Je peux juste activer mon mode fangirl (j’en ai un quand même parfois oui :p) et dire : Ayano Go !!!

frankenstein no koi

Boku, unmei no hito desu

Franchement, les deux loustics je les ai même pas reconnus sur l’affiche ! C’est l’âge seulement, c’est le bistouri ou c’est juste un bon coup de Photoshop ? XD Nous sortir deux « vieux » Johnny’s comme ça, ça sent un peu la crise quand même.

boku unmei no hito desu

Hanzai Shoukougun

Après s’être associé avec TBS pour Double Face et Mozu, que je n’ai toujours pas vus évidemment, c’est cette fois en collaboration avec Fuji TV que WOWOW nous propose un drama en deux saisons. Et le casting n’est pas moins alléchant ! Vous avez vu cette affiche ?! ^^

hanzai shoukougun

Nobushi no gurume / Samurai Gourmet

Décidément, Kusumi Masayuki a du boulot en ce moment ! Une autre de ses oeuvres gastronomiques (à la base un essai adapté en manga) a en effet le droit à sa version drama ! Le côté fantastique avec l’esprit du guerrier de Sengoku m’intrigue pas mal ! Ca donne envie de s’abonner à Netflix quoi, mais déjà que je n’arrive pas à venir à bout de ce que j’enregistre à la télé donc c’est pas la peine !

samurai gourmet

Onna no kunsho

Alors que j’avais commencé la rédaction de ce billet le weekend dernier, on est tombé par hasard sur un drama spécial en deux parties qui s’avère être une adaptation d’un roman de Yamasaki Toyoko. Bien sûr, c’est direct sur ma liste !

onna no kunsho

1 commentaire sur Bla bla drama #39 : Ce que je compte voir (un jour peut-être) des séries de ce printemps 2017

  1. Rien que pour Arimura Kasumi, j’ai envie de regarder « Hiyokko ». x’)
    Le casting de « Haha ni naru » est intéressant (surtout pour Fujiki Naohito), mais je ne sais pas, j’ai un léger et vieux blocage avec Sawajiri Erika (qui est de plus en plus présente à l’écran j’ai l’impression).
    « Reverse » donne envie. « Frankenstein no koi » rend curieux. x)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*