[Bla bla drama #58] Bilan 2018 et programme pour 2019 !

drama japonais 2018

Même s’il va sûrement falloir attendre qu’il fasse bien plus chaud pour que je sois en mesure de publier mon top annuel (autrement dit : que j’aie fini de rédiger les critiques de toutes les séries qui y figureront, ce qui est fait pour l’instant à pas beaucoup plus de 20%), je profite que ça soit encore un peu la saison des bilans pour faire le point sur 2018 pour les drama japonais. Et pour ça, je dois d’abord revenir sur des éléments de la fin 2017 en lien avec la communauté drama qui ont eu une influence sur mon programme de visionnage.

Le premier, c’est l’appel que j’avais lancé à l’occasion de mes 10 ans de drama japonais pour que tous les amateurs du genre me suggèrent de bonnes séries que je n’avais pas encore vues. J’ai reçu des suggestions sur Twitter, sur la page FB du blog, en commentaire de mon article et par différents types de messages privés. J’aurais dû noter les détails au fur et à mesure car du coup je ne me souviens plus qui m’a recommandé quoi, mais au final il y a en tout une bonne douzaine de personnes qui ont participé et 54 drama ont été cités, dont une poignée seulement deux fois. Le temps que je peux consacrer aux drama étant ce qu’il est, je ne voulais pas me faire de trop grandes promesses alors j’avais envisagé d’établir une liste de dix séries car je pensais que certaines seraient citées plusieurs fois et surtout qu’il n’y en aurait pas tant en tout, mais là du coup c’est un peu impossible de les départager. Tout regarder ? Bien sûr que j’aimerais, mais statistiquement ça me prendrait au moins quatre ans sans regarder aucun autre drama, ce qui n’est pas très réaliste. Du coup, pour y voir plus clair, j’ai essayé de classer les drama en trois catégories : ceux que je pensais voir de toute façon à plus ou moins court terme, ceux que je connaissais et qui me tentent moins, et enfin ceux qui ont un truc complètement rébarbatif ou bien que je ne connaissais pas du tout. Cette dernières catégorie est bien sûre la plus délicate : dur de se lancer quand on ne sait pas du tout à quoi s’attendre ou encore pire quand on a un a priori négatif ! Mais en même temps, c’était le but au départ de trouver des séries que mon radar avait loupées, donc il faudra jouer un peu le jeu :). En tout cas, ça m’a fait vraiment plaisir que tant de personnes participent, certaines en me citant spontanément un ou deux noms, d’autres prenant soin de me préparer avec soin une liste réfléchie. Au final, la variété est bien là et si les drama des années 2010 sont les plus nombreux, il y en a aussi quelques plus vieux.

Fin 2017, j’ai participé au Calendrier de l’avent drama. Même si je me sens un peu perdue parce que la grosse majorité de la communauté dramaphile francophone regarde surtout ou même uniquement des productions coréennes, c’était quand même très chouette de faire un truc collaboratif autour des drama qui sortait du cadre de mon blog. J’ai voulu continuer dans ma lancée et j’ai décidé de participer au challenge rattrapage de drama, toujours organisé par Luthien. Vider un peu sa liste de drama à voir, tout dramavore en rêve, et je me suis rendu rapidement compte qu’en superposant les règles du challenge et les liste de drama qu’on m’avait conseillé de voir, je pouvais me faire un programme assez facilement. L’année 2018 est passée à une vitesse folle et sans aucune surprise, je n’ai pu voir qu’un petit bout du programme, mais au moins je n’ai pas trop hésité au moment de devoir choisir un nouveau drama à regarder !

Parlons chiffres sans plus tarder :D. J’ai vu 13 drama japonais en 2018, ce qui est donc 2 de moins que l’année précédente. Il y a un asadora en plus certes, mais quand même. Enfin, en fait, je sais d’où vient la différence : ça s’est joué sur les deux derniers mois de l’année, quand je me suis mise à regarder une certaine série américaine (encore un truc dont je dois parler en 2019 !). Un asadora de plus donc, ce qui fait 4 en tout. Je ne suis apparemment pas prête de me lasser du genre vu que le feuilleton du matin de la NHK est le seul drama que je suis en cours de diffusion, et que j’en regarde en parallèle un plus ancien. Celui en cours, c’est le soir avec l’autochtone. Le plus vieux, c’est pour regarder avec Messire. C’est parfait avec lui, parce que même si ce n’est pas une production destinée aux enfants, c’est court et ce n’est jamais violent (ce qui peut être le plus violent c’est l’évocation des bombardements dans les asadora d’époque mais justement je choisis des contemporains ^^). Celui qu’on a commencé dans les dernières semaines de 2018 on le regarde sur Amazon Prime. Je ne pensais pas que la NHK lâcherait des drama à une quelconque plateforme mais j’avais tort ! Il n’y en a pas beaucoup pour l’instant mais j’espère qu’il va y avoir des ajouts et que je pourrai compter sur cette solution légale sur le long terme. Du coup, j’ai aussi vu deux autres drama cette année sur Prime, l’un pour lequel l’absence de sous-titres ne m’a pas du tout gênée, et l’autre un peu quand même, j’y reviendrai.

Parmi mes drama de 2018, il y a eu aussi 2 suites (une saison 3 et une saison 4), et 2 revisionnages (mais pourquoi je m’obstine à utiliser ce mot qui n’existe pas ? :p). J’étais venue à bout de ma première liste de revisionnage en 2017, début 2019 il me reste 3 séries dans la deuxième. Je ne sais pas du tout si je les verrai cette année, elles ont beau être d’excellentes séries je ne suis jamais d’humeur pour me lancer. Dans ces conditions, une nouvelle liste de drama à revoir n’est pas trop d’actualité ! Vu que je regarde moins de drama depuis six ans, même si je cible la plupart du temps bien question qualité, il y a quand même moins de séries que j’ai envie de revoir pour l’instant. A terme, sûrement les deux premiers asadora que j’ai vus. Et puis si on parle de voir des drama une troisième fois, les Kudô Kankurô seraient clairement en tête de liste. Parce que je n’abandonne pas l’idée émise il y a plus d’un an et que j’avais déjà en tête depuis pas mal de temps d’écrire un billet sur ses drama. Et sur les asadora aussi. Pour l’un comme pour l’autre, il y a encore plus de bonnes raisons de le faire en 2019 mais bon inutile de les exposer tant que ça ne se concrétise pas. Alors qu’il ne faudrait pas grand chose en fait, juste des journées de 48 h :D.

Et donc, pour en finir par rapport aux 2 éléments qui ont guidé mes choix de visionnage : j’ai regardé des drama de 7 années différentes pour le challenge rattrapage, et 3 drama parmi tous ceux qu’on m’a conseillés pour mes 10 ans de drama. Les trois font partie de ceux que je pensais déjà voir, certains mêmes à court terme, mais quand même ! Et pour 2019, je vais établir mes priorités exactement de la même manière, en continuant aussi de me concentrer sur mes scénaristes et auteurs originaux favoris. J’aurais envie d’appeler ça le club des 5 : Kudô Kankurô, Sakamoto Yûji, Okada Yoshikazu, Minato Kanae et Yamasaki Toyoko. Ou cinq et demi si on rajoute Yukawa Kazuhiko, quand même moins constant. J’ai aussi envie d’essayer de vider un peu mes fonds de tiroirs en regardant une fois pour toutes quelques drama qui font plus ou moins partie des classiques et qui je pensais seraient cités par mes conseillers dramaphiles. Il y a ceux pour qui j’ai un a priori plutôt positif, mais aussi ceux qui font partie de la fameuse liste de drama que je ne verrai jamais.

Bon, en fait, tout ça c’est déjà bien trop sachant que je verrai une quinzaine de séries à tout casser. Dont au moins 3 asadora et 1 taiga, ça c’est déjà certain :). C’était un peu fouillis (bel euphémisme même) mais au moins y’aura moins de bla bla à faire pour le top annuel quand je pourrai enfin le faire. En attendant, il me reste 4 critiques à écrire donc le temps que je démêle mes neurones et que je prenne des captures d’écran pour tout ça je pense que les fleurs de cerisier seront tombées (mais j’y peux rien si ça va fleurir tôt cette année moi :D).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*