19 septembre 2018

[Cher journal #15] Mon mois de juin 2018

ouistreham

Alors que nous sommes entrées dans la deuxième moitié de l’année 2018, il est temps de faire le point sur le sixième mois de l’année, qui a marqué bien sûr le début tant pas attendu de l’été après une brève saison des pluies. Comme j’étais en France pendant le premier tiers du mois, je vais reprendre là où j’en étais restée pour le mois de mai et raconter un peu tout ce qu’on a fait. 

J’aurais voulu profiter de notre venue en France pour faire un petit séjour quelque part en Europe car il y a un paquet d’endroits où j’aimerais aller, mais cette fois ça s’est assez mal goupillé. Heureusement, on a quand même pu faire un petit voyage dans le voyage et aller passer trois petits jours à Lyon, que je voulais découvrir depuis longtemps. TGV, tramway, métro, bus, funiculaire et bateau sur la Saône, Messire était ravi ! 

lyon

honfleur

Un peu avant ça, j’ai pu revoir cette chère côte normande à Ouistreham lors d’une belle journée en famille. J’ai beau vivre sur un archipel, cette bonne vieille Manche me manque parfois ! On a pu faire pas moins de deux autres sorties normandes, la première à Giverny pour voir l’expo Japonismes / Impressionnismes, mais pas les jardins cette fois car il pleuvait trop. La météo a été instable pendant tout notre séjour, les autres jours ça ne nous a pas vraiment gênés mais ce jour-là c’était quand même pas de bol. Et puis j’étais contente de pouvoir retourner à Honfleur, on y était allé lors de notre précédent séjour mais c’était un jour férié alors entre la circulation, l’attente au resto et le monde dans les rues on n’avait pas trop profité. Là c’était en semaine donc super calme et on a fait une chouette promenade jusqu’à un super point de vue et une chapelle. Messire avait fait son baptême de manège avec son cousin quelques jours avant, là quand il a vu le carrousel devant la mairie il a tout de suite capté le truc et il était trop à fond pour piloter son avion !

fleur giverny

Et puis bien sûr, on est allé à Rouen, trois fois en tout, pour profiter des restos et du shopping. Il y a deux ans on y était déjà allé avec Messire, mais il était encore bébé donc c’était différent. Là ça m’a fait quelque chose de le voir gambader sur les pavés du centre ville. Je sais que ça n’a pas vraiment de sens, car si je m’étais mariée et avais eu un enfant avec un gars plus du coin, ou si on avait choisi d’habiter en France, ça serait arrivé tout le temps ou du moins régulièrement et je n’y aurais pas fait attention. En fait on peut dire que je ne serais pas comme je suis aujourd’hui si je n’étais pas partie, et pour plein de raisons. Tout ça me rappelle que j’avais commencé un brouillon de billet pour mes cinq ans au Japon, et que ça serait bien que je le finisse pour les six ! ^^

J’ai pu bien profiter de la famille, pas vue depuis un peu plus d’un an pour ce qui est de mes parents et mes soeurs, et un peu plus de deux ans pour ma grand-mère. J’ai aussi pu voir deux amies, une a même fait le voyage depuis Paris car cette fois encore nous ne sommes pas allés jusque là. Nos séjours en France se sont toujours bien passés, mais j’étais toujours contente de rentrer à la maison. Là c’était la première fois vraiment que je n’étais pas impatiente de rentrer. Faut dire, nourris logés blanchis c’est des vraies vacances ! Et puis même si Messire a ses petites journées de maternelle maintenant, il était tellement bien à jouer dans le jardin et à avoir trouvé des chats qu’il pouvait caresser, pas comme ce sauvage de Nekota qui nous attendait à la maison !

manège

Comme d’hab ça a été toute une affaire de boucler les valises et je m’y suis prise assez à l’avance pour ne pas avoir de mauvaises surprises et ne pas me stresser pour rien le dernier jour. Avoir un vol le soir et non en fin de matinée ou début d’après-midi aide aussi beaucoup à partir plus sereinement, surtout quand c’est depuis Roissy ! On avait 4 valises en soute, 2 très grandes et 2 plus petites. Pas loin de la moitié de tout ça c’était les affaires de Messire : plein de vêtements de son cousin ou reçus en cadeau, plusieurs jouets, et des livres, également des cadeaux ou bien ceux retrouvés au grenier. Pour moi, j’ai pu ramener une bonne vingtaine de volumes de manga, plusieurs autres livres et surtout, comme je l’avais déjà dit, la majorité de mes CD de musique occidentale bourrée de souvenirs. Et puis pas mal de kilos de bouffe, essentiellement des graines, céréales ou légumineuses achetées au Biocoop et que je ne peux pas du tout trouver ici, ou alors à un prix prohibitif. Et pas assez de chocolats. Et pas assez de fromage non plus ;D. 

Le vol du retour s’est super bien passé mais le décalage horaire a été assez dur en comparaison avec l’aller. Je le sais depuis le temps, mais c’est dingue la différence que ça fait entre « perdre » des heures ou en « gagner ». Pendant les 3 premières nuits on a eu tous les trois une période de plusieurs heures sans pouvoir se rendormir, et le matin c’était très dur de décoller. On a fini par reprendre notre petit rythme et qu’on le veuille ou non, il faut maintenant affronter le début de l’été ! Les quelques jours de fraîcheur inhabituelle à notre retour n’ont pas duré, et la saison des pluies non plus d’ailleurs. J’étais bien contente qu’on ait décidé au dernier moment que Nekota resterait à la maison au lieu d’aller chez mes beaux-parents et qu’eux viendraient lui donner à manger, comme ça ma belle-mère a pu aussi arroser les fleurs et les arbustes dans le jardin. Sans ça j’aurais eu de mauvaises surprises au retour !

hortensia

Comme notre séjour en France a été plus tard que prévu initialement, j’ai loupé un concert pour lequel j’avais acheté un billet, celui de moumoon à Ebisu le 9 juin. Et dire que j’avais failli prendre une place juste pour celui-là et pas pour celui où je suis allée en avril au début de la tournée parce que c’était à une salle que j’aimais pas trop ! Mais 2 semaines après mon retour, j’ai pu aller à un concert que j’ai réussi à bien caser cette fois vu qu’il y avait plusieurs possibilités dans les dates : Asian Kung-Fu Generation, pour la troisième fois et certainement pas la dernière !

En mai, j’avais enfin commencé à faire quelque chose dont j’avais envie depuis longtemps : faire du postcrossing. J’avais envoyé mes premières cartes, et j’espérais en trouver au moins une dans ma boite à lettres en rentrant de France, ce qui a été effectivement le cas. J’en ai renvoyé plusieurs depuis, je me prends vraiment au jeu ! Je vais tâcher décrire un petit billet là-dessus dans pas trop longtemps ^^.

Le mois de juin s’est achevé par un chaud samedi qui a marqué à la fois le début de la saison de la piscine pour Messire et celle de la cueillette des myrtilles. La piscine qu’on a est riquiqui, mais pour se rafraîchir en jouant avec l’eau ça suffit ! Le verger de myrtilles est à quelques centaines de mètres de chez nous, ça revient plus cher que d’en acheter dans le commerce, même produites au Japon, mais c’est vraiment chouette comme activité avec un enfant et puis c’est bien de pouvoir en manger des on ne peut plus local pour compenser avec le reste de l’année où c’est des surgelées du Canada !

Lyon

Le séjour en France pour Messire c’était super, je crois que c’était déjà clair. Depuis qu’on est rentrés à la maison c’est de nouveau assez dur vu qu’il est dans une nouvelle phase de développement cognitif intense, ce qui exacerbe ses émotions, et du coup les miennes quand ma réserve de patience est vide. J’espère qu’on aura repris du bon pied en juillet pour attaquer le mois d’août, parce qu’avec la chaleur et les 4 semaines sans maternelle ça va être tendu ! Ce n’est pas facile d’organiser la journée pour profiter un peu de l’extérieur sans crever de chaud vu que le jour se lève très tôt et qu’en fin d’après-midi c’est le bal des moustiques qui commence. J’espère que ça va se tasser mais là j’ai vraiment du mal à encaisser la chaleur, la seule idée de sortir me donne mal au crâne. On va pas resté enfermés dans la maison tout le temps, mais c’est sûr qu’on va moins profiter des sorties le weekend. Et les jours où Messire est chez ses grands-parents comme aujourd’hui, je crois que je vais plutôt en profiter pour écrire pour le blog plutôt que d’aller me promener ! On a pas de trucs plus ou moins chiants à faire dans les prochaines semaines, on va tâcher de boucler tout ça pour être tranquille à l’automne et pouvoir en profiter ! 

2 commentaires sur [Cher journal #15] Mon mois de juin 2018

  1. Un joli billet. J’adore la dédicace au fromage, chocolat et légumineux (on retrouve certaines constantes chez les expat) 🙂

    Un article sur le post-crossing pourrait être intéressant sur la manière dont cela fonctionne j’avoue que je suis curieuse!

    • Haha, heureusement contrairement à d’autres expats je n’ai pas à ajouter le saucisson ou d’autres charcuteries à la liste 😀
      J’ai vu que du coup tu t’es déjà lancée dans le postcrossing, j’espère que ça te plaira autant qu’à moi ! Je vais tâcher de faire un billet, mais d’abord il faut que je m’occupe d’envoyer mes prochaines cartes ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*