20 septembre 2018

[Cher journal #17] Mon mois d’août 2018

Je redoutais un peu le mois d’août, d’abord pour des raisons climatiques : c’est là qu’on a le plus de probabilités de se taper une canicule, et on a déjà deux mois de chaleur derrière nous donc on commence à bien saturer. Et puis, sur le plan familial, vu que Messire était en vacances, que mes beaux-parents n’allaient pas être beaucoup dispos et  que l’homme partait une semaine en voyage d’affaires, je sentais bien la saturation venir, surtout si le monstre était de nouveau dans une période particulièrement délicate. Au bout du compte, ça s’est pas mal passé du tout et j’ai pas trop eu l’impression de me retenir de faire des choses à cause de la chaleur, du coup le mois est passé aussi vite que les autres !

J’ai commencé août de la manière la plus estivale qui soit en allant au feu d’artifice d’Itabashi. Ca faisait trois ans que je n’étais pas allée voir un gros feu d’artifice, on ne l’a pas tenté avec Messire vu le combo soir + foule. Là j’ai laissé les hommes entre couilles et j’y suis allée avec une amie, c’était super cool de se boire une petite bibine au bord de la rivière en discutant et en regardant le spectacle. J’ai opté pour Itabashi parce que c’était pas trop loin et pour le côté nostalgie vu que j’y étais allée lors de mon voyage au Japon il y a 8 ans avec ma soeur. Le lendemain soir, avec Messire j’ai vu le petit feu d’artifice du quartier depuis la fenêtre du salon et ça avait l’air de bien l’intéresser. Il va falloir qu’on pense sérieusement à aller à un de ceux qui ont lieu pendant l’automne !

Quelques jours plus tard, l’événement musical du mois avec un concert de Suneohair aussi bien que celui d’avril et qui m’a fait encore plus regretté de ne pas avoir pu aller à celui de juin qui tombait pendant notre voyage en France. Mais on remet ça début octobre ! Juste après ça, il y a un typhon qui est passé sur le Kantô (rien de méchant au bout du compte) et j’avais justement besoin de sortir à ce moment-là, si possible sans Messire. Un moment j’ai cru que j’allais devoir tout remettre, mais au bout du compte le typhon est passé la nuit, alors le premier jour j’ai pu aller au dentiste et le deuxième jour quand c’était fini j’ai pu aller à l’immigration, en laissant encore Messire chez ses grands-parents qui heureusement étaient dispos à ce moment. J’ai eu 5 ans pour mon visa donc quelle que soit l’issue de ma demande de résidence permanente je suis quand même tranquille un petit moment !

pikachu outbreak yokohama

Côté expos, le mois d’août a été plutôt sympa aussi : d’abord celle d’Amano et Final Fantasy dont j’ai miraculeusement pu parler il y a quelques jours, et puis le lendemain, celle consacrée à Monet et à son influence sur l’art contemporain au musée de Yokohama. Je me disais justement que ça faisait longtemps que je n’étais pas allée à Yokohama, je suis contente qu’on se soit motivés à sortir malgré la chaleur et la foule car l’expo était chouette (les tableaux de Monet venaient presque tous de collections japonaises, j’ai pu encore faire 2 ou 3 belles découvertes !) et on a pu aussi apercevoir la parade de Pikachus du Pikachu Outbreak (et Messire a eu une casquette en carton Evoli !). Là même si on est resté dans un périmètre très limité que je connaissais déjà bien, y’a pas à dire j’aime toujours autant Yokohama ! J’ai réalisé sur le chemin du retour que ça faisait justement 8 ans jour pour jour que j’avais visité la ville pour la première fois !

Le troisième weekend d’août, nous sommes retournés à Yatsugatake. Vu que le temps s’est rafraîchi juste à ce moment-là, on pouvait même pas prendre comme excuse de fuir la chaleur ! Mais effectivement la nuit dans la montagne il faisait frais, j’ai eu du mal à m’endormir les 2 nuits parce que j’avais froid aux pieds :D. On a vraiment passé un super weekend et on a aussi super bien bouffé ! Le premier jour on a refait des petites promenades près de la maison, le lendemain on est allés vers le nord à l’étang Shirakoma et au téléphérique de Kita-Yatsugatake, superbes paysages ! Le troisième jour on s’est arrêté à Kôfu avant de reprendre le train pour Tôkyô, du coup on n’a pas eu le temps de trop s’éloigner de la gare mais j’ai bien envie d’y retourner pour faire le petit circuit des lieux en rapport avec Takeda Shingen, voir si ça me donne envie de regarder un autre taiga drama :D.

château kôfu

Le mois s’est terminé avec une dernière jolie visite, au festival de tournesols de Kiyose. On est arrivés juste avant la fermeture et il s’est mis à pleuvoir donc on n’a pas trop pu prendre notre temps mais les fleurs avec la lumière du ciel orageux c’était aussi joli qu’avec un grand ciel bleu ! Comme c’est à deux pas de chez nous on pourra y retourner sans problème l’année prochaine !

tournesols kiyose

Même si Messire était avec moi à la maison toute la journée (et il DÉTESTE que je sois à l’ordinateur !) j’étais motivée pour mettre le paquet et écrire le plus possible pour le blog. Pas de bol, c’est justement à ce moment-là que j’ai eu un souci de base de données qui a bloqué le blog pendant quasiment 3 semaines. Donc non seulement j’ai perdu un temps fou à essayer de résoudre ça, mais en plus ça m’a sapé toute ma motivation et je n’ai pas eu le courage de commencer la rédaction d’articles dans un fichier Word ou autre. Au final, tout est revenu dans l’ordre, j’ai appris des trucs utiles sur les bases de données et il va falloir que je prenne des mesures pour ne plus avoir ce problème, et aussi régler d’autres soucis dans mon installation WordPress qui traînent depuis trop de temps. En attendant, ma base est débloquée et j’ai réussi à récupérer toutes les données que j’avais effacées par erreur (n’écouter pas les sites qui vous disent qu’il n’y a que du superflu dans la table wp_postmeta…). J’ai eu la chance d’avoir de l’aide de plusieurs personnes sur Twitter, dont une en particulier qui a pris de son temps pour m’aider à régler tout ça, je suis vraiment contente. Par contre, thumbs down à mon hébergeur pour le temps de réponse et les outils qui fonctionnent mal, ça a clairement fait traîner les choses bien plus que nécessaire et ça m’a donné sérieusement envie de changer de crèmerie. Si l’assistance est là je suis prête à payer un peu plus !

Pendant les 2 dernières semaines d’août, j’ai réussi à prendre le temps pour emmener Messire jouer un petit peu au parc presque tous les jours de semaine où on était tous les deux à la maison, pour compenser le fait qu’il n’avait pas ses deux jours de yochien par semaine, et ça paraît tout bête mais je suis très contente de moi. Ma grosse semaine de « mère célibataire » s’est bien passée, même si j’ai senti qu’à la fin je saturai quand même un peu, et j’ai eu le temps de faire pas mal de choses dans la maison. Parce que oui, y’a quand même un avantage, une personne en moins ça fait moins de cuisine et moins de linge pour la ménagère :D. En quelques semaines, Messire a encore fait énormément de progrès question langage, aussi bien en japonais qu’en français. Je crois que c’est vraiment un des trucs qui me fascine le plus dans le fait de voir un enfant grandir, et là du coup j’ai double ration ^^. Il est en pleine période puzzles, je crois que ça va être dur d’attendre son anniversaire pour lui en offrir d’autres parce qu’il va avoir fait le tour de ceux qu’il a. Il en a un avec des chiffres et un avec des lettres, il commence à s’intéresser aux deux du coup, il commence à en reconnaître plusieurs. Il a toujours besoin d’une sieste mais du coup il s’endort tard le soir alors les soirées sont redevenues un peu courtes à mon goût, j’espère que cette période de transition ne durera pas trop longtemps.

Même si on n’est pas sortis complètement d’affaire et que le climat fait vraiment n’importe quoi, l’idée que l’été va bientôt se terminer, et surtout que l’automne va enfin arriver (ça se sent déjà dans les magasins !) me met de bonne humeur et me donne envie de continuer à m’organiser le mieux possible pour qu’on puisse profiter de nos weekends. Et puis il va vraiment falloir qu’on décide où on va pour notre petit voyage de la saison !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*