10 décembre 2018

[Cher journal #20] Mon mois de novembre 2018

noto senmaida

L’été avec sa chaleur étouffante et ses moustiques semble déjà bien loin et avec l’arrivée de ce mois de novembre il a bien fallu que je me résigne pour de bon à mettre de côté les chaussures plus ou moins ouvertes qui se portent pieds nus et les manches courtes, et sortir du placard manteaux et écharpes. Durant la deuxième moitié du mois, on a déjà aussi troqué la couette de demi-saison pour celle d’hiver, et on a mis le chauffage deux ou trois matins parce qu’il y avait à peine 16 dans le living. Nekota kiffe bien le chauffage au sol, et c’est bien aussi pour Messire qui est toujours prêt à se balader pieds nus.

Mon mois a commencé en musique avec un concert dès le 1er novembre : Kojima Mayumi, au même endroit que l’année dernière et avec une prestation aussi géniale. J’ai regretté que ça soit en semaine car du coup ce n’est pas encore cette fois que j’ai pu profiter un peu de Yokohama. Mon deuxième concert du mois a eu lieu exactement trois semaines après, cette fois c’était direction la Saitama Super Arena pour revoir Shiina Ringo quatre ans après mon premier concert d’elle. L’ambiance était assez différente mais c’était encore du grand show !

Chose incroyable, tout juste une semaine après l’avant-première de Bohemian Rhapsody, je suis retournée au ciné pour voir cette fois le film Natsume Yûjinchô. Je ne suis pas vraiment certaine que ça signifie que je vais retourner à aller au ciné régulièrement, faudrait déjà que je reprenne l’habitude de regarder des longs métrages à la maison. Mais comme je le disais dans mon billet pour les 12 ans du blog, je suis contente d’avoir écrit sur ces deux films juste après les avoir vus.

Le premier weekend de novembre, nous sommes allés voir le grand-père maternel de mon autochtone. Depuis octobre il est en maison de retraite car avec sa santé se détériorant et l’hospitalisation de la grand-mère à cause de sa hanche c’était impossible qu’il reste seul chez lui. C’est vraiment dur car cela me rappelle ce que j’ai vécu avec mes grands-parents, ce que mes parents ont vécu avec leurs parents. Ce n’est pas non plus évident par rapport avec Messire qui est encore trop petit pour comprendre mais sent notre détresse et celle de tous les petits vieux qu’on croise dans la salle commune.

Le deuxième weekend de novembre, nous avons fait notre petit voyage d’automne, 4 jours et 3 nuits à Ishikawa. Un petit passage à Kanazawan 8 ans après avoir découvert la ville, et puis un road trip à Noto. C’est pas comme si j’avais déjà été déçue par un des endroits que j’ai visités au Japon, mais là j’ai particulièrement apprécié la beauté et la tranquillité des lieux. Et la bouffe :D. On est rentré le jour de l’anniversaire de Messire, on a réussi à lui trouver un petit gâteau au chocolat près de la gare de Kanazawa avant de reprendre le Shinkansen, ce qui était en soi un cadeau vu sa passion pour les trains. J’ai déjà hâte pour notre prochain voyage au Japon, normalement on va se préparer un super truc pour la Golden Week méga longue de 2019 !

Le gros coup de nostalgie dans ma gueule de novembre a été causé par la visite d’un pote espagnol qui achevait presque 3 mois de périple en vélo à travers le Japon avec sa copine. Je l’ai rencontré au Québec en 2005 où il faisait partie de mes collègues, je l’ai revu rapidement en 2008 quand il était de passage à Paris et que j’étais en 2ème année à l’Inalco. Et là, 10 ans après, Tokyo ! Encore un truc que je n’aurais sûrement pas deviné il y a 13 ans alors que je mangeais les premiers norimaki de ma vie, préparés par ses soins ! Une petite soirée à parler en anglais, ça faisait longtemps, et Messire était quelque peu intrigué d’entendre ses parents parler cette langue bizarre :D.

Le lendemain, le moment était enfin venu pour Nekota de perdre sa virilité. On a laissé le temps passer car il est toujours très peureux et on appréhendait de devoir l’attraper, mais comme il a plus d’un an maintenant il ne valait mieux pas plus attendre et on espérait justement que ça l’aide à devenir un peu plus sociable. Du coup, ça tombait trop bien qu’on ait du monde à la maison à ce moment-là : j’ai mis sa boite dans le couloir à l’étage, je savais qu’il monterait s’il y avait des gens qu’il connaissait pas en bas. Et quand on s’est levé le dimanche matin, une heure avant qu’il doive partir pour le véto, il était dans sa boite et j’ai juste eu à la fermer ! C’est assez fourbe mais c’était moins violent que prévu. Et puis on dirait qu’il nous en veut pas trop, bien sûr il vient pas nous faire des câlins mais il a plus envie de jouer avec nous j’ai l’impression. Il va falloir que je parle en détail de monsieur Nekota, ça va bientôt faire un an qu’il entré dans la famille maintenant !

nekota

Au cours de la troisième semaine de novembre, j’ai chopé un rhume (devinez grâce à qui, je vous parle de ses exploits juste après) et je pensais que ça allait mieux au bout de 3 jours mais en fait c’est reparti  au niveau de la gorge, ce qui est très rare chez moi. Et si bien que pendant trois jours au moins j’avais presque plus de voix. Ca faisait hyper longtemps que ça ne m’était pas arrivé et là c’était particulièrement pénible de devoir forcer pour me faire entendre de quelqu’un qui n’a déjà pas trop l’habitude d’écouter ce qu’on lui dit :D. Surtout que dernièrement je kiffe encore plus de chanter quand je suis à la maison (une éternité que je suis pas allée au karaoke ça commence à se sentir :D) donc ça m’a bien coupée dans mon élan. 

Puisqu’on parle santé, après avoir terminé le dentiste j’ai continué dans le registre trucs chiants en allant au dermato. J’avais un bouton bizarre sur la tête et même s’il était a priori incolore ça ne me rassurait pas spécialement (j’ai déjà eu un naevus pas malin mais chelou derrière l’oreille dans ma jeunesse). Et en fait c’est apparemment… une verrue ! Je suis donc rassurée, mais je me sens légèrement sale. Ou vieille sorcière. Ou les deux. Maintenant faudrait que je fasse un check-up et que je tente d’aborder mes soucis de douleurs nocturnes aux pieds mais ej n’arrive pas à décider si je dois tenter de trouver un bon praticien dans mon quartier ou s’il vaut mieux pas perdre de temps et suivre des recommandations d’expats.

showa kinen ginkgo

Le dernier dimanche de novembre, après un passage à Ikea nous sommes retournés faire un tour au parc Shôwa Kinen mais il était un peu tard pour bien profiter de l’allée de ginkgos. Tard dans la saison, et aussi tard dans la journée car à 15h passées le soleil était déjà trop descendu pour qu’on ait une belle lumière. On a quand même profité de la promenade et de l’aire de jeux pour le plus petit de la famille. Qui vient donc d’avoir trois ans ! Et ça on commence à le savoir, je crois que la moitié des mamies de la péninsule de Noto le savent aussi d’ailleurs. Au retour de notre voyage, il a attrapé un rhume, cadeau d’un de ses camarades du yochien sûrement. Impossible de le convaincre que c’est une bonne idée de se moucher, à force de s’essuyer le nez avec la main ce petit goret a fini par s’infecter les yeux alors on a quand même fait un petit tour chez le pédiatre. Mais monsieur a décidé que les gouttes dans les yeux ça faisait mal et qu’il en voulait pas. Alors que 2 ou 3 mois avant il y avait aucun problème. J’ai donc dû lui en mettre en mode ninja pendant qu’il dormait. Comme quoi il est solide, en même pas 2 jours c’était réglé mais il traîne toujours une petite toux le soir et un nez crotté. Je crois qu’il a toutes les terminaisons nerveuses de son corps dans le nez. Il est capable de se prendre des gamelles incroyables sans broncher, mais dès qu’on touche au nez c’est le drame… Au yochien il a eu une carte d’anniversaire fabriquée par les maîtresses et un petit sifflet fabriqué avec un gland par un de ses copains et sa mère alors il était tout content. Même s’il n’a pas eu vraiment de fièvre il a eu des nuits un peu agitées à cause de son nez bouché et a accumulé un peu de fatigue alors il y a eu des jours où il a refait la sieste à la maison. 

On s’est occupé du sapin le 28 novembre mais du coup j’ai oublié de préparer le calendrier de l’avent ! Cette fois c’est bien parti pour la dernière ligne droite de l’année, et je ne pense pas que je pourrai m’occuper de mon bilan mensuel et du bilan annuel avant le 5 janvier car je vais avoir autre chose à faire que de m’asseoir devant l’ordi. Mais ça va, on a l’habitude d’être en retard ici :D.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*