20 juillet 2018

[Concert] Bonnie Pink tour 2014 – Almost 20 – le 1er novembre au Zepp Diver CIty

bonnie pink concert tokyo 2014

Fin 2013, Bonnie Pink avait fait une tournée avec deux concerts bien différents l’un de l’autre à Tokyo, et vu comment le deuxième était chouette, j’avais vraiment regretté d’avoir loupé le premier. J’ai donc guetté avec soins les infos concernant la chanteuse courant 2014, et quand une nouvelle tournée a été annoncée, j’ai bien regardé les détails !

La carrière de Bonnie Pink approchant les deux décennies, le thème de la tournée était cet anniversaire qui approchait et la série de concerts était intitulée Almost 20.  Mais comme je le pressentais, une deuxième date a été ajoutée pour Tokyo à la fin de la tournée, dans une salle différente, et elle s’intitulait Still 19. Ce qui signifiait bien deux programmes différents ! Allez hop, on ne discute pas, je prends une place pour chacune des deux dates ! ^^

Le premier concert de Tokyo, qui était aussi le premier de la tournée, a donc eu lieu le 1er novembre au Zepp Diver City, où j’étais déjà venue voir Quruli. Je n’avais pas prévu d’arriver particulièrement en avance, mais j’ai perdu du temps à changer de train à Shinjuku, du coup heureusement que je connaissais le chemin vers la salle une fois arrivée à Odaiba ! Ma punition a été d’entendre l’annonce comme quoi le stock de serviettes était épuisé alors que je venais de me mettre dans la file d’attente du stand de goodies -__-.  Tant pis pour moi !

Je suis donc allée sans plus tarder prendre ma place dans la salle, qui était cette fois en mode places assises numérotées uniquement (ce qui a fait dire à l’artiste pendant le concert quelque chose comme : je vieillis, donc mon public aussi, être debout pendant tout le concert c’est trop fatigant ^^ . La setlist que Bonnie nous a proposée était encore bien différente de celle de l’année précédente au Zepp Tokyo, et l’ambiance était aussi bonne. En gros, les deux seuls titres vraiment communs ont été les grands classiques Heaven’s kitchen et Tonight, the night.

La chanteuse a encore montré une grande complicité avec son groupe de musiciens exclusivement masculin, comme le public a pu le voir pendant la chanson Suki killer, où le guitariste et le batteur ont exécuté des petits pas de danse de côté en même temps qu’elle pendant le refrain. C’est tout bête, mais j’ai trouvé ça vraiment génial. Chacun était occupé à chanter ou jouer, mais ils avaient un grand sourire en faisant leur petite chorégraphie ! Suki killer fait partie de ces titres aux tendances r’n’b que j’apprécie chez une artiste comme Bonnie Pink car elle a beaucoup d’autres inspirations dans ses chansons, mais qui ne m’intéresseraient pas chez une chanteuse qui ne fait que ça. Et qui n’a pas une voix que j’aime autant ! En live, le titre est super entraînant ! Evidemment, il y a eu une petite discussion à la fin de la chanson à propos des pas de danse. Il était prévu qu’ils soient un peu différents chaque soir. Là, c’était le premier soir alors les danseurs n’étaient pas encore parfaitement au point, mais ils allaient pouvoir s’améliorer :).

A l’occasion de ces concerts marquant ses presque 20 ans de carrière, Bonnie Pink a souhaité mettre à l’honneur son tout premier album, Blue Jam, dont elle ne joue maintenant que très rarement des titres sur scène. A la manière dont elle évoquait le disque, on avait l’impression qu’il s’agissait de vieilleries dont elle avait un peu honte. Les mots sont forts, et ça n’était pas à prendre tant au sérieux c’est sûr ^^. Le groupe avait répété l’intégralité des chansons de Blue Jam, et Bonnie a expliqué qu’il avait été prévu de jouer pour chaque concert deux chansons de l’album. Lesquelles ? Celles qui auraient été désignées par la petite roue conçue spécialement et apportée sur scène ! Les deux spectateurs qui ont été choisi pour venir faire tourner la roue était apparemment de grands fans qui possédaient une peluche du fanclub ^^. Le résultat pour ce premier soir a donc été Curious Baby et Orange, qui donnait vraiment super bien avec toute sa partie instrumentale bien longue à la fin où les musiciens se sont bien lâchés.

Parmi les autres titres, ceux que j’ai le plus appréciés étaient Only for him, dont j’adore le contraste entre couplet et refrain, ainsi que la si jolie Grow au piano. Evil and flowers était aussi particulièrement chouette, et Last kiss en tout dernier au rappel m’a donné encore plus de frissons qu’en version CD !

Pas la peine de blablater plus, j’ai encore une fois passé un excellent moment ! La bonne humeur de Bonnie Pink et de ses musiciens sont vraiment appréciables, et je trouve ça décidément très chouette que la chanteuse fasse des tournées tous les ans même quand elle ne sort pas d’album, pour le plaisir de la scène. Vu le nombre de disques qu’elle a à son actif, cela multiplie les occasions d’entendre des titres qu’on ne pourrait jamais entendre s’il n’y avait que les concerts de promotion d’un nouvel album. Et ça serait vraiment dommage ! En sortant, je me suis félicitée d’avoir en poche mon billet pour le deuxième concert tokyoïte, prévu en all standing au Tsutaya O’East à la mi-décembre, juste avant mon départ en France pour les fêtes de fin d’année :

Setlist

Is This Love?
再生
Busy-Busy-Bee
Rise and Shine
スキKILLER
Evil and flowers
Building a Castle
Only for him
Curious Baby
オレンジ
Grow
Home Sweet Home
Fish
Call My Name
Heaven’s Kitchen
Private Laughter

Tonight, the Night
Last Kiss

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*