22 novembre 2017

Découverte de Tokyo Disney Sea à la période d’Halloween

Ayant été séduite par la diabolique souris milliardaire américaine dans le parc principal de Disneyland, j’ai sans surprise voulu continuer ma découverte du complexe Tokyo Disney Resort avec le deuxième parc à thème, Disney Sea, créé au début des années 2000.
Pour profiter à fond de la visite, mieux valait attendre que les grosses chaleurs soient passées. C’est donc à la mi-septembre que mon expédition a eu lieu, alors que le parc venait de se parer de ses décorations pour Halloween (bien en avance, comme toujours au Japon). Ajoutons à ça la compagnie d’un superbe petit comité de nanas, il était évident que la journée serait bonne !

Voir toutes les photos de l’album Disney Sea sur Google+

 

Les lands de Disney Sea : voyages aux quatre coins du monde et même plus !

Comme le nom du parc et sa situation dans la baie de Tokyo l’indiquent,les différents lands de Disney Sea ont pour thème commun la mer, et plus globalement l’eau, qui est très présente dans les paysages. Même si l’on est toujours chez Mickey, l’ambiance de Disney Sea est totalement différente : les personnages, bien que présents dans les attractions et les boutiques, sont globalement beaucoup moins visibles, pour laisser la vedette aux décors eux-mêmes. Et qu’ils soient inspirés de lieux réels ou imaginaires, ils sont vraiment bluffants !

tokyo disney sea

J’ai débuté ma découverte du parc avec Mysterious Island, qui reprend comme son nom l’indique l’univers de Jules Verne et est dominé par un grand volcan. Parfait pour moi qui venais de relire Le tour du monde en 80 jours ! Les structures de métal vert ont bel et bien un côté 19ème ^^.

tokyo disney sea

Direction ensuite les grands fonds marins au Mermaid Lagoon, l’univers de La petite sirène. Les décors intérieurs colorés m’ont rappelé ceux du restaurant d’Alice. A l’extérieur, il y a de nombreuses mosaiques très jolies, et la vue nocturne sur le palais est particulièrement chouette !

tokyo disney sea

Direction ensuite Arabian Coast ! Je ne suis jamais allée ni au Maghreb ni au Proche-Orient, alors on peut dire que c’est facile de faire illusion. Mais ce land dédié à l’univers d’Aladin est magnifique de jour comme de nuit !

tokyo disney seatokyo disney sea

On change de continent ! Direction l’American Front, cette fois. De l’ambiance maritime de Cap Cod au côté très rétro des rues de New York, là encore la magie prend. Et les décorations d’Halloween prennent encore plus leur sens !

tokyo disney seatokyo disney sea
Toujours l’Amérique, mais légèrement plus au sud dans Lost River Delta ! Et c’est peut-être pas de l’authentique, mais c’est pas du carton non plus !
tokyo disney sea

Enfin, un petit tour dans la vieille Europe avec Mediterranean Harbor. Si la présence de l’eau et de gondole évoque directement Venise (du coup, le côté méditerranée ben non en fait :p), le pont qui longe le bassin d’eau est très florentin. Avec un grand ciel bleu, surtout quand le soleil commence à baisser un peu, les couleurs des bâtiments sont superbes.

tokyo disney seaJe n’ai pas de photos du septième et dernier land, Port Discovery, parce qu’il a moins attiré mon regard au premier abord et parce que je n’ai tout simplement pas eu le temps de flâner juste pour prendre des photos. Une journée quand on ne connait pas du tout le parc, c’est trop court pour faire à la fois le tour de tous les lands et profiter des attractions !

 

Les attractions : beaucoup de fun même quand on ne veut pas se faire peur !

Venons-y justement, aux attractions ! Si elles sont moins nombreuses que dans le parc principal, il y a quand même de quoi faire. La journée a commencé fort avec deux attractions inspirées de l’univers de Jules Verne. Journey to the center of the Earth est un parcours sur rails qui décoiffe un poil trop pour les petites natures dans mon genre. Les descentes qui surviennent subitement dans le noir j’aime pas ! ^^ Comme le Splash Mountain je suis contente de l’avoir fait mais je ne sais pas si je le referai ! Par contre 20,000 leagues under the sea je l’ai trouvé bien chouette vu que je ne suis pas trop claustrophobe. On a beau savoir qu’on n’est pas dans un vrai sous-marin, qu’on n’est pas sous l’eau, l’illusion est parfaite ! Les ambiances de ces deux attractions sont en tout cas très prenantes et raviront les amateurs de steampunk.

N’ayant pas pu faire le manège de Dumbo à Disneyland car il y avait trop de monde, je n’ai pas hésité à faire celui des tapis volants (Jasmin’s Flying Carpets), dont l’entrée est sagement gardée par Rajah.

tokyo disney sea

Le Caravan Carousel est installé sur 2 niveaux dans un énorme bâtiment surmonté d’une coupole. A dos d’éléphant ou de génie, on retrouve les joies de la fête foraine. Les tours sont très courts, mais cela permet de moins attendre du coup.

Je suis également montée dans les deux petits manèges sous-marins du Mermaid Lagoon,  le Jumpin’ Jellyfish, où les nacelles en coquillage montent et descendent, et le Blowfish Balloon Race, avec ses poissons tout ronds colorés. Le tout en profitant de la vu sur le joli décor intérieur !

tokyo disney sea

L’attraction Indiana Jones Adventure permet de partir à la poursuite du crâne de crystal avec un parcours sur rail effectué… en Jeep ! J’ai adoré parce que ça secoue juste un petit peu comme il faut et qu’il n’y a que de petites descentes ^^.

Sindbad’s storybook voyage est une attraction croisière qui rappelle beaucoup It’s a small world et dont la musique est au moins aussi entêtante. Le petit tigre qui se cache dans chacune des scènes animées devant lesquelles le spectateur passe est trop chou !

tokyo disney sea

Si je n’ai pas pris de photos de Port Discovery, j’en ai fait les deux attractions principales. Aquatopia est un parcours dans des véhicules futuristes qui miment des aéroglisseurs. Il est bien sympa car il est en plein air. A éviter après le repas car il y a des virages et des demi-tours rapides ! Enfin, le StormRider est un simulateur de vol du même genre que le Star Tours qui emmène ses passagers au cœur d’une énorme tempête. Il y a quelques bonnes petites surprises au cours du vol et les sensations sont assurées !

Nous avons également assisté à l’un des nombreux spectacles proposés dans le parc, dans le hangar aéronautique de Lost RIver Delta. Il s’agissait de Mystic Rythms, qui s’est terminé en avril 2015. Il dure près d’une demi-heure et se compose de différentes scènes qui s’enchaînent parfaitement. Il est vraiment spectaculaire avec ses effets de feu et d’eau, ses danseurs et acrobates accompagnés par une musique jouée en live par des musiciens positionnés sur les côtés de la scène. Comme pour les parades, on sent le professionnalisme et le souci du détail dans l’élaboration du spectacle.

 

Squelettes, feuilles d’automne et Jack-o’-Lantern

Tous le long des chemins qui traversent les lands et les relient entre eux, le parc fourmillait de décors thématiques en accord avec l’ambiance du land en question, à l’image de ce Stitch squelette très mexicain dans Lost River Delta. A la nuit tombée, de nombreuses lanternes s’allumaient.

tokyo disney sea halloweentokyo disney sea halloween

Le fameux ours Duffy était lui aussi de la partie, sans oublier bien sûr les traditionnelles citrouilles. Même si l’on n’est pas particulièrement sensible à Halloween, les décorations avaient aussi un côté saisonnier très sympa avec toutes les feuilles d’automne aux couleurs vives.

tokyo disney sea halloween

Mickey encore dans mon assiette !

Moi qui ne perds jamais une occasion de parler de bouffe, évidemment je réserve une petite partie de mon billet pour ça ! ^^. La pause petit déjeuner s’est faite à la boulangerie Mamma Biscotti, qui vend des viennoiseries et pâtisseries valant bien ce que l’on trouve en ville. Je ne sais plus à quoi était mon petit Mickey, une sorte de noix peut-être. Et le petit pain était à l’orange.

tokyo disney sea

Nous étions du côté de Port Discovery à l’heure du déjeuner, notre choix s’est donc porté sur le restaurant Horizon Bay. Cuisine occidentale classique, mais pas de la cantine. Le menu five set ) 2000 yens et quelque cale bien et permet d’être d’attaque pour l’après-midi ! On est resté dans le simple question de budget, mais le parc dispose aussi de véritables restaurants gastronomiques.

tokyo disney sea

Last but not least : adoption d’un nouvel ami et aperçu du spectacle aquatique

Avant de partir, petit passage dans les boutiques à l’entrée du parc. Je connaissais évidemment Duffy et sa copine, personnages créés exprès pour Disney Sea et qui ne se sont exportés dans d’autres parcs que récemment. Ils ont une bonne bouille, mais ici on les voit tellement partout que ça ne me faisait pas vraiment envie. Mais il y a aussi un nouveau venu : le chat Gelatoni. Ben oui, ils ont pas été chercher loin, un chat c’est forcément mignon, trop facile ! Mais y’a pas à dire, il a trop une bonne bouille avec ses petits bouts de patte blancs et sa queue en pinceau. En plus, depuis quelque temps j’adore toutes les couleurs entre le bleu et le vert, du turquoise au vert d’eau. Hop là, un petit Gelatoni pour mon sac ! Et je l’appelle même Gelatonya ^^.

gelatoni

Enfin, en passant près du grand plan d’eau de Mediterranean Harbor peu avant notre départ, nous avons aperçu le spectacle son et lumière aquatique Fantasmic. C’était déjà commencé, pas vraiment le temps de s’arrêter pour cette fois, mais ça a l’air pas mal du tout !

tokyo disney sea

Quelle journée ! Disney Sea est vraiment un endroit fascinant. Bien que tout soit artificiel, on a réellement l’impression de voyager. Pour ma première visite, je me suis concentrée sur la découverte des attractions, mais en fait, les décors du parc eux-même sont une attraction à part entière. Je considère les lieux comme une véritable destination de promenade parfaite pour se détendre et se changer les idées en profitant de paysages totalement  dépaysants par rapport au quotidien de la capitale japonaise. La souris a décidément plus d’un tour dans son sac ! ^^

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*