20 avril 2018

[Drama] Guilty ~ Akuma to keiyaku shita onna

guilty akuma to keiyaku shita onna

Titre japonais :  ギルティ ~ 悪魔と契約した女

Nombre d’épisodes : 11

Diffusé en : Automne 2010

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

J’avais inclus ce drama dans ma sélection de l’automne 2010 en raison de son casting alléchant et de son synopsis qui me disait bien. Le fait de revoir Kanno Miho dans deux excellents rôles ces derniers mois (Koi ga shitai x3 et Magerarenai onna) m’a poussée à le remonter un peu sur ma liste et à le faire figurer dans mon dernier top 10 de drama à voir en date et je me suis lancée dans son visionnage début novembre.

Vu ma démarche récente de regarder les premiers épisodes des drama que je sélectionne au début d’une saison qui va très probablement devenir une habitude, je me dis que si j’avais fait ça l’année dernière au début du visionnage de Guilty, j’aurais certainement mis moins de temps à me décider à regarder ce drama ! Mais en même temps, attendre la diffusion et la sortie des épisodes un par un aurait été trop frustrant, car ce drama est très addictif. Et c’est vraiment parce que je suis trop raisonnable que j’ai réussi à le faire durer cinq soirées ^^.

En enquêtant sur la disparition de Miwa, un de ses collègues flics, Mashima Takurô est amené à faire la rencontre de Nogami Meiko, jeune femme discrète et serviable qui travaille dans un salon de toilettage pour chiens. En parallèle, une étrange succession de suicides qui semblent être des meurtres déguisés se produisent. Mashima se rend rapidement compte que Miwa y est lié, et surtout qu’il existe un lien entre ces victimes : elles ont toutes joué un rôle quinze ans auparavant dans une affaire où une jeune fille de 19 ans a été condamnée pour meurtre. Cette fille n’est autre que Meiko. La jeune femme qui semble mener une vie si tranquille a-t-elle réellement un lien avec tous ces événements ?guilty akuma to keiyaku shita onna

Oui, et le spectateur s’en rend compte bien avant Mashima, étant donné que l’histoire nous est tour à tour présentée du point de vue des deux personnages. Et puis le « sous-titre » de la série en dit long : La femme qui a conclu un pacte avec le diable.  Il n’est donc pas question de nous faire lambiner jusqu’au dernier épisode pour savoir qui se cache derrière ces suicides mystérieux, car on assiste à chaque étape du machiavélique plan de vengeance de Meiko. L’enjeu, c’est de savoir si elle ira jusqu’au bout, et de découvrir à travers l’enquête de Mashima aussi bien qu’à travers les actions de Meiko la vérité qui se cache derrière les événements qui ont eu lieu quinze ans auparavant et qui ont ruiné la vie de Meiko.guilty akuma to keiyaku shita onna

On a vraiment l’impression au départ que Kanno Miho incarne deux personnages différents. On ne voit vraiment pas de point commun entre la gentille Meiko qui aime les chiens et a du mal à se servir d’un ordinateur et la femme au sourire cruel qui se venge de ceux qui l’ont fait condamner. Et puis petit à petit, au fur et à mesure que son plan avance et qu’elle se rapproche de Mashima, le lien entre les deux Meiko se fait. On finit par savoir les détails de l’affaire qui l’a conduite en prison, et on ne peut que la plaindre. Personnellement, ce qui m’a le plus marquée est que sa propre mère ne l’ai pas crue.guilty akuma to keiyaku shita onna

Mais même si Meiko a des raisons légitimes d’en vouloir à tous ces gens, a-t-elle pour autant le droit de rendre justice elle-même ? Est-ce qu’on peut vraiment l’approuver, ou ne devient-elle pas aussi condamnable que ses « victimes » ? Une seule chose est certaine, elle ne peut plus faire marche arrière, ni même simplement s’arrêter. Pour ce qui est du reste, c’est au spectateur de juger lui-même au fil des épisodes. C’est impossible d’en dire plus sans spoiler, mais j’ai beaucoup aimé l’ambilance du personnage : est-elle une méchante qui joue les gentilles, ou l’inverse ? Kanno Miho rend parfaitement toutes les nuances du personnage, dont la solitude est terrible.guilty akuma to keiyaku shita onna

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu Tamaki Hiroshi. Depuis Love Shuffle, il y a un peu plus de deux ans, en fait. Et là, en le voyant je me suis : mais pourquoi je l’ai pas revu avant ? J’ai vraiment pas grand chose avec lui sur mes listes, voilà tout. En tout cas, il porte aussi bien la chemise blanche que dans Nodame Cantabile^^. Mashima est un personnage super attachant par son passé. Un an auparavant, son coéquipier est décédé dans des circonstances horribles. Le responsable des faits n’est pourtant pas derrière les barreaux. Cette affaire est évidemment à mettre en parallèle avec le cas de Meiko, et il se trouve en plus que le coupable en question, Mizoguchi, flippant à souhait, va se retrouver mêlé aux événements.guilty akuma to keiyaku shita onna

La relation qui va se développer entre Mashima et Meiko est au coeur de l’histoire, et je l’ai trouvée vraiment poignante. Elle ne comprend pas pourquoi il veut l’aider, il ne veut pas croire qu’elle est coupable de quoi que ce soit. Elle sait déjà dans le fond que la vengeance ne mène à rien et veut l’empêcher de faire pareil, lui essaie de la convaincre d’arrêter et souhaiite qu’elle puisse vivre normalement. J’ai vraiment ressenti une alchimie entre les deux personnages, bien plus que dans d’autres drama qui étaient basés uniquement sur la romance et/ou avaient un ton plus léger.guilty akuma to keiyaku shita onna

Enomoto Mari est une collègue de Mashima, et aussi son ex. Ils se sont séparés lorsque Kôta, le coéquipier de Mashima, a été tué. Mari est donc la première à savoir que Mashima ne va pas bien, et elle cherche à veiller sur lui tant que possible, même si cela est parfois en contradiction avec les ordres de leur supérieur. Avec ça et le fait que les autres membres de l’unité méprisent complètement Mashima et le tiennent pour responsable de la mort de Kôta, l’ambiance au travail n’est pas au mieux, et elle n’est pas près de s’améliorer. Mari ne voit évidemment pas d’un bon oeil le rapprochement de Mashima et Meiko, et dans une romance classique elle serait peut-être la simple ex jalouse qui gâche le bonheur des deux héros. Mais le contexte est tout autre, le personnage est bien plus nuancé, et Kichise Michiko lui apporte son énorme dose de classe.guilty akuma to keiyaku shita onna

Dojima est un journaliste déchu qui joue un rôle clé dans toute l’histoire. On a du mal à cerner ses motivations, et il est clair qu’il joue sur plusieurs tableaux. L’excentricité du personnage le rend très attachant, et Karasawa Toshiaki est tellement méconnaissable par rapport à son rôle dans Fumo chitai qu’il m’a fallu attendre la fin du premier épisode pour capter que c’était lui ! Si l’on devine ce qui a conduit Dojima à devenir sans abri et à se séparer de sa famille, je trouve presque qu’on n’en sait pas assez sur lui. Ce qui est certain, c’est qu’il réserve des surprises jusqu’à la fin !guilty akuma to keiyaku shita onna

J’ai dès le départ été scotchée par l’intrigue du drama, et s’il y a des moments où ça devient moins tendu, il n’y a dans l’ensemble aucun grand creux. Le scénario parvient à avancer régulièrement sans s’embourber dans des revirements de situation improbables, on ne nous fait pas non plus soupçonner l’ensemble des personnages juste parce que c’est ce que le genre veut. Et ça c’est bien parce qu’en plus de la dimension enquête pure, il y a toute cette dimension humaine autour du personnage de Meiko et de sa relation avec Mashima. Cela donne vraiment une dimension supplémentaire au drama.guilty7

La fin a réussi à me surprendre, pas forcément dans le bon sens du terme au départ. Mais en y réfléchissant, elle est bien en accord avec les événements et les personnages et ne sort donc pas du tout de nulle part et c’est quand même ça le principal. Ah, quand même, l’ultime révélation aurait pu être évitée. Elle a un sens aussi dans le fond, mais c’est peut-être juste un peu trop, justement parce que comme je le disais, le reste du scénario évite assez habilement les écueils de ce genre. Je ne dis pas que si on y réfléchit vraiment il n’y a pas des trucs qui semblent étranges ou un peu faciles, mais justement le drama est assez prenant pour qu’on ne s’y arrête pas ou qu’on les tolère sans problème parce qu’on veut savoir la suite !guilty akuma to keiyaku shita onna

Un drama ne peut pas être aussi prenant sans une bande sonore digne de ce nom, et c’est encore bien le cas cette fois. Le thème musical principal utilisé dans l’opening (assez stylé au niveau des images d’ailleurs) est franchement réussi, et l’autre musique qu’on entend le plus souvent, avec sa mélodie au piano si mélancholique au début, est tout simplement superbe. Les autres morceaux ne sont pas en reste, ce qui n’est pas surprenant de la part de Sumitomo Norihito, qui a également signé l’excellent OST d’Unfair. Si la chanson qu’on entend au début de chaque épisode et celle du générique de fin ne sont pas mon style de musique, elles s’intègrent tout à fait dans l’ambiance et ont bien leur place dans cet habillage sonore.

Guilty est donc pour moi un vrai coup de coeur personnel. C’est un des drama suspense/mystère auquel j’ai le plus accroché, et son ambiance sombre m’a profondément marquée, tout comme ses deux personnages principaux. Je pense que j’ai regardé le drama au bon moment, et que la présence d’acteurs que j’aime beaucoup a elle aussi joué. Je ne prétends donc pas que c’est un chef d’oeuvre, mais il possède très certainement des qualités au niveau de ses personnages, de son scénario et de sa réalisation qui méritent l’attention des dramaphiles, même s’il ne fera pas partie des drama qui gardent une place un peu particulière comme dans mon cas.

1 commentaire sur [Drama] Guilty ~ Akuma to keiyaku shita onna

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    J’ai beaucoup aimé ce drama !!!

    Écrit par : LuCioLe | 21.12.2011

    Les avis sur ce drama semblent vraiment être unanimes ! 🙂

    Écrit par : Katzina | 21.12.2011

    Ah bah tiens, celui -ci j’en avais entendu parlé à sa sortie et puis je l’ai complètement oublié :/
    Mais heureusement tu es là pour me le rappeler 😀
    Peut être va t-il être le prochain sur ma liste à visionner !

    Écrit par : Gemmei | 21.12.2011

    J’espère que celui-ci aussi te plaira !
    Tellement de choses à voir, pas évident de se rappeler de tout ! 🙂

    Écrit par : Katzina | 21.12.2011

    Hiroshi Tamaki avec les cheveux mi-longs et une petite moustache! Si je m’étais cantonnée à l’affiche, je ne l’aurais jamais reconnu! En fait, ça lui va bien! Cela me fait penser que je ne l’ai pas vu depuis un long moment… en fait, c’est comme toi: la dernière fois, je crois que c’était dans « Love Shuffle »! Il a l’air de former un joli couple avec Miho Kanno… un duo de protagonistes intéressant, ça!
    ^^ A part ça, le personnage qu’incarne Miho Kanno me semble bien passionnant. Bon, il va falloir que je case ce drama en 2012!

    Écrit par : Dramafana | 22.12.2011

    Je vois que je ne suis pas la seule à être sensible au look de Tamaki Hiroshi ! J’espère que tu apprécieras autant ce drama et j’ai hâte de lire ton billet sur le sujet ^^.

    Écrit par : Katzina | 27.12.2011

    Pardon de revenir comme ça sans crier gare et pour dire un truc sans rapport avec le drama, mais je voulais te dire que j’aimais bien ta bannière pour les fêtes, je la trouve chaleureuse! (Je suppose que c’était l’effet voulu, non?)
    ^^

    Écrit par : Dramafana | 22.12.2011

    Pas de soucis, ça me fait plaisir d’avoir un retour sur cette bannière ! Je suis contente que cette photo qui est aussi vieille que le blog fasse bonne impression 🙂

    Écrit par : Katzina | 27.12.2011

    Je pense en effet qu’une fois commencé, il est très dur de s’arrêter tant l’histoire est prenante.

    Effectivement, c’est horrible que sa propre mère ne l’ait pas crue. On comprend plus ou moins pourquoi mais cela n’empêche pas moins que c’est franchement malheureux. La dernière scène avec les deux est tristement jolie d’ailleurs.

    Concernant le fin, j’ai l’impression qu’elle a déplu à un tas de monde. J’ai rapidement regardé ce qui se disait sur le forum de D-Addicts et certains commentaires sont extrêmement critiques. Je peux comprendre mais pour ma part, c’est plus ou moins ce que je voulais. Enfin, pas forcément que ce soit aussi le cas pour lui (je ne sais pas si je suis claire mais je ne veux pas spoiler donc c’est assez galère d’expliquer ^^ » »). Là, c’était peut-être un poil too much même si mon goût pour ce genre de tragédie a apprécié.

    Bref, je suis plutôt d’accord avec toi. Ce fut également un coup de cœur comme j’aimerais bien en avoir davantage.

    Écrit par : Kerydwen | 24.12.2011

    Ah, nous revoilà un peu sur le même sujet que pour Shiroi Haru et Smile, ou les gens qui se croient au pays des bisounours et qui veulent que des happy ends et des trucs bien pour tous leurs chers personnages de drama ! ^^

    Comme tu le dis, il ne fallait pas forcément que ça soit aussi le cas pour lui, c’est ça la seule chose qui m’a dérangée dans la fin de Guilty, mais pour le reste c’est en accord avec le personnage et l’évolution de l’histoire et il n’aurait pas fallu que ça soit autrement ^^.

    Écrit par : Katzina | 27.12.2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*