21 avril 2018

[Drama] Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Titre japonais : 広島・昭和20年8月6日
Diffusé le : 29 août 2005
Chaîne de diffusion : TBS
Fiche : DramaWiki

 

Lors de mon voyage au Japon en été 2010, ma visite de la ville de Hiroshima et de son Musée pour la Paix m’a particulièrement marquée. Lorsque j’ai découvert un tanpatsu ayant pour thème ce jour funeste du 6 août 1945 où la bombe atomique a explosé, j’ai tout de suite voulu le regarder. Surtout que son scénario est signé Yukawa Kazuhiko.

Par un beau jour d’été 2005, dans le grand parc qui occupe aujourd’hui le centre de Hiroshima, un vieil homme parle de la guerre et de la bombe atomique à une classe de lycéens qui on imagine, sont en voyage scolaire. On a dû leur rabacher ces événements en cours d’histoire, et ils ont donc l’air un peu blasés. Pour tenter de maintenir leur attention, l’homme décide de leur raconter l’histoire de trois soeurs qui vivaient à Hiroshima en 1945. Les dates et les faits, lorsqu’ils sont rapportés à des individus précis et à leur quotidien, prennent une tout autre dimension…Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu MuikaNous voilà donc transportés au début de l’été 1945, chez les Yajima. Les parents étant décédés, c’est l’aînée de la fratrie, Shinobu, qui dirige l’auberge familiale et veille sur ses cadets. Elle n’aime pas les militaires, mais comme ils sont de bons clients pour l’auberge et que sa priorité est de subvenir correctement aux besoins de la famille, elle ne montre pas son animosité. Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

La deuxième soeur, Nobuko, est institutrice. Plutôt que d’enseigner aux enfants à lire, à écrire ou à compter dans une salle de classe, elle doit jour après jour les mener sur les chantiers de démolitions de maisons effectuées pour faire de l’espace entre les habitations et prévenir ainsi la propagation du feu en cas de bombardement. Nobuko est révoltée  contre les actions de l’armée et contre la guerre, et sa famille tente de lui faire comprendre tant bien que mal qu’il ne faut pas trop élever la voix.Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

La plus jeune de la famille, Maki, est lycéenne et a été mobilisée comme ses camarades pour travailler dans une usine. Elle accomplit sa tâche avec dévouement et considère que chacun doit faire tout ce qui est en son pouvoir pour aider le pays. Mais certains événements impliquant une camarade d’origine coréenne vont lui faire revoir quelque peu son jugement. Enfin, le petit dernier de la famille, Toshiaki, ne va pas tarder à se faire envoyer au front bien qu’il n’ait que 15 ans.Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Pendant les quelques semaines précédant le 6 août, on apprend à connaître ces personnages qui essaient de s’en sortir dans leur quotidien difficile, quelle que soit leur opinion sur la situation dans laquelle se trouve le Japon. Des gens comme eux, il y en avait certainement plein d’autres à Hiroshima, à Nagasaki ou ailleurs dans le pays. Inévitablement, le matin du 6 août approche, et on sait malheureusement très bien quel est le sort qui attend les trois soeurs.

L’ensemble des personnages bénéficie d’une interprétation sans faute. J’ai retrouvé avec plaisir Matsu Takako dans le rôle de Shinobu. J’ai trouvé Katô Ai tout à fait juste dans le rôle de Nobuko, et je me suis surprise à supporter sans problème Nagasawa Masami dans le rôle de Maki. Le jeune Toshiaki est quant à lui interprété par Tomiura Satoshi.Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Parmi les autres personnages, on peut retrouver Tamayama Tetsuji, toujours aussi charmant et convaincant, ou encore Izumiya Shigeru dans le rôle du facteur. Enfin, le narrateur de l’histoire est incarné par Nishida Toshiyuki qui m’a autant émue qu’il a pu me faire rire dans Unubore deka ou Tiger & Dragon.

La réalisation est simple mais soignée, et la reconstitution de la ville est tout à fait convaincante. On peut par exemple découvrir l’apparence extérieure et intérieure du palais de promotion de l’industrie avant qu’il ne devienne le Dôme de la bombe. La musique n’est évidemment ni gaie ni enjouée, mais ne cherche pas non plus à se faire trop dramatique et à être trop présente.Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

J’ai retrouvé dans ce téléfilm la même façon d’aborder les événements qu’au Musée pour la Paix. Et pourtant, ce n’était pas du tout évident. Pas vraiment parce que le support est différent, mais plutôt parce que le public n’est pas le même. Le musée a clairement la vocation de transmettre un message au niveau international, alors que le téléfilm, comme toutes les productions télévisuelles de l’archipel, s’adresse exclusivement aux Japonais.

Il n’est pas question de simplement poser les Japonais en pauvres victimes, mais plutôt de montrer l’horreur et l’absurdité de la guerre poussées à l’extrême avec la bombe atomique. Quel que soit le pays, quelle que soit la raison, plus jamais ça. C’est bien le message que l’on perçoit, et c’est celui qui est inscrit sur le monument devant le Musée pour la Paix. Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

On peut dire que c’est facile de nous faire pleurer en faisant un feuilleton avec des gens qui meurent. Pour ma part, je trouve qu’on n’aura jamais assez évoqué tout ce qui a rapport avec la deuxième guerre, quel qu soit le pays. Et surtout quand c’est fait avec autant de justesse et de pudeur que dans ce tanpatsu.

1 commentaire sur [Drama] Hiroshima Shôwa Nijûnen Hachigatsu Muika

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Je ne trouve plus beaucoup de temps pour regarder (ou commenter) des dramas, mais je note, je note. Voilà une série de plus à ajouter à ma liste… merci! Passionné d’Histoire comme je le suis, je suis curieux de voir comment cet épisode est abordé aujourd’hui au Japon.

    Écrit par : Asa | 03.04.2012

    On peut sûrement reprocher des choses aux Japonais sur le façon de traiter (ou de ne pas traiter justement) certains aspects de la guerre, mais pour ce qui est des bombes atomiques, de la vie des civils pendant la guerre et de l’occupation, j’ai pu voir des choses vraiment intéressantes.
    J’espère que tu trouveras deux petites heures pour regarder ce tanpatsu ^^.

    Écrit par : Katzina | 12.04.2012

    Moi aussi, j’aimerais bien le voir. Pas dans un avenir proche… mais je le note, à l’instar d’Asa. (^^)

    Écrit par : Dramafana | 04.04.2012

    C’est bien de caser un petit tanpatsu dans son programme entre deux renzoku. J’essaie de penser à le faire en ce moment, car il y a vraiment des choses intéressantes dans ce format, même si ce n’est pas forcément facile à trouver ^^.

    Écrit par : Katzina | 12.04.2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*