22 novembre 2017

[Drama] Keizoku

keizoku

Titre japonais :  ケイゾク

Nombre d’épisodes : 11 + SP

Diffusé en : Hiver 1999

Chaîne de diffusion : TBS

Fiche : DramaWiki

Voir aussi : Impressions sur le SP et le film

A la fin de l’année dernière a été diffusé un drama intitulé Keizoku 2: SPEC. Je ne l’avais pas retenu dans ma sélection de l’automne 2010, mais peu après je me suis dit que je pourrais tenter le coup, vu que je supporte Tôda Erika, qui y tient le rôle principal, depuis que je l’ai vue dans BOSS. Pas de là à faire un combo avec Yamapi et regarder les 2 saisons de Code Blue, mais quand même. je voulais tenter le coup. Mais il y a un 2 dans le titre du drama, alors qu’en est-il du 1 ? Keizoku tout court a été fait plus de 11 ans avant, et les acteurs sont tous différents. Il ne semble donc pas y avoir de rapport direct. Mais je me suis dit quand même que j’allais commencer par le commencement.

C’est le casting de cette « saison 1 » qui lui a fait gagner un certain nombre de places dans ma méga liste de drama à voir où la concurrence est rude : dans les rôles principaux, Nakatani Miki, la superbe Nokaze des deux saisons de JIN, et Watabe Atsurô, que j’apprécie de plus en plus depuis que je l’ai vu dans Koi ga shitai x3. Il ne m’en fallait pas plus pour faire figurer le drama dans ma sélection top priorité (je préfère dire comme ça plutôt que top 10 en fait, mais on s’en fout un peu). C’est donc partie pour un nouveau drama d’enquêtes. Enfin, nouveau, oui et non ^^.keizoku

Shibata Jun, brillante élève de l’école de police, est affectée à l’unité responsable de la gestion des affaires criminelles non résolues pour lesquelles on ne peut plus mobiliser de personnel à plein temps. On se doute bien rien qu’à voir les petits épisodes de la vie privée du chef à chaque début d’épsiode que ce ne sont pas les plus fins et braves enquêteurs ayant bénéficié d’une promotion qui se retrouvent dans cette unité, dont le bureau est plutôt une réserve au sous-sol. L’équipe de bras cassés m’a d’ailleurs fait pensé à celle de la section débris de l’anime Planètes.

Evidemment, vu qu’elle est jeune, qu’elle n’est que stagiaire et qu’en plus ellle est une femme, Jun n’est pas prise au sérieux. Par les autres membres de l’unité d’abord, mais encore plus évidemment par le reste de la police, et en premier lieu par la ‘vraie » unité d’enquête qui débarque dès qu’elle déterre un élément interessant dans une enquête. Pourtant, Jun a une mémoire phénoménale doublée d’un sens de la déduction et d’une logique hors du commun, la contrepartie étant qu’elle néglige un peu son côté féminin et même carrément son hygiène (Nodame power ! Mayama lui dit même plusieurs fois que ses cheveux puent ^^), qu’elle est un peu bordélique et qu’elle y connait rien aux hommes.keizoku

Mais elle résout toutes les enquêtes, et se porte toujours volontaire pour faire des recherches ou aller sur le terrain quand l’unité reçoit la visite d’une personne demandant des nouvelles d’une affaire concernant un de ses proches. Ces affaires irrésolues ont pour point commun de contenir des éléments qui paraissent surnaturels. Sur ce point, le drama a des similitudes avec Galileo, sauf que la science n’intervient pas du tout. Shibata les explique toujours de manière on ne peut plus rationnelle, en pointant des détails que tout le monde a négligé, en se mettant à la place du suspect et en révisant la chronologie des événements.

Les affaires sont dans l’ensemble variées, mais dans l’ensemble comme d’habitude le coupable n’est jamais loin et l’on devine vite son identité, parfois même la façon dont il a opéré. Certaines sont efficaces, d’autres un peu tirées par les cheveux, surtout quand elles impliquent un meurtre qui vient de se produire, et donc que l’unité qui travaille sur les affaires non résolues n’est pas supposée prendre en charge. L’épisode qui m’a le moins plus est sans doute le 5, où l’on a affaire à un devin qui dit avoir eu une vision du coupable. A aucun moment son témoignage n’est remis en question, ça m’a paru vraiment trop gros.keizoku

Donc encore une fois nous avons une série policière où ce ne sont pas les enquêtes qui constituent le principal attrait, ou presque. En fait, l’élément qui m’a fait accroché à Keizoku, c’est son ton parfois complètement décalé. Comme Shibata est toujours complètement à l’ouest et que les autres membres de l’équipe en tiennent aussi une petite couche, Ce côté décalé m’a fait à la fois penser à BOSS et à Jikou keisatsu, mais encore bien différent (le simple fait que je cite en même temps ces deux drama le prouve bien ^^).

L’autre élément qui fait que Keizoku n’est pas juste une énième série d’enquêtes, c’est qu’il n’y a pas que les petites affaires vite résolues, il y a aussi LA grosse affaire. On m’avait prévenue que la série prenait une tournure très différente (en gros dans son dernier tiers), et on sent bien dès les premiers épisodes à travers quelques passages mettant en scène le personnage de Mayama que quelque chose se trame.keizoku

Cela n’empêche pas que j’ai été surprise par l’évolution de l’ambiance du drama, par la façon dont la trame se dénoue, éprouvante pour les nerfs, et par sa fin. Surprise, dans le bon sens, mais aussi un peu décontenancée. En fait, ça va assez vite, on a l’impression de ne pas avoir assez d’info du tout une fois qu’on sait enfin qui est le tueur, et le dernier épisode se termine de façon assez abrupte (mais la dernière scène est quand même terrible !).

C’est vraiment à deux doigts de partir dans tous les sens et d’être du n’importe quoi, mais malgré ces imperfections, j’ai vraiment apprécié le côté 2 en 1 de la série. 2 en 1 pour l’ambiance qui passe du WTF au sanglant, et 2 en 1 pour le scénario qui part de petites enquêtes pour arriver à une grosse affaire liée au passé d’un des membres de l’équipe.keizoku

Et puis surtout, les deux personnages principaux sont excellents. D’ailleurs, je ne parlerai que d’eux, parce que je n’ai pas grand chose à dire sur les autres soit car ils ne sont pas assez développés, soit parce qu’ils réservent des surprises et que je ne voudrais pas spoiler plus.

Nakatani Miki est vraiment excellente dans le rôle de Shibata Jun. Son personnage à la mémoire hors du commun m’a fait pensé à l’héroïne de Kiina, et la façon de jouer de l’actrice m’a également rappelé celle de Kanno Miho pour ce personnage. Ce qui est amusant, c’est que je fais plein de parallèles avec d’autres drama d’enquêtes, mais que ceux-ci ont tous été faits après Keizoku^^.keizoku

Watabe Atsurô est lui aussi extrêmement convaincant dans le rôle de Mayama. Le personnage a un côté très sombre, mais c’est aussi le premier pour ce qui est de charier Shibata. Il est le premier à la suivre dans ses enquêtes, la plupart du temps pas de son plein gré, mais au fil des affaires, c’est lui qui va devenir le plus proche d’elle.

Le dernier point fort du drama est sa bande sonore que j’ai vraiment adoré. Elle créé une atmosphère vraiment particulière, et c’est aussi grâce à elle qu’on se rend compte que la série peur révéler des éléments inattendus dans son déroulement. J’ai également tout de suite été fan de la chanson du générique, chantée par Nakatani Miki, ainsi que des images qui l’accompagnent, bien stylées. Vous êtes gâtés, vous avez le droit à une playlist de tout l’OST et à la vidéo de l’opening ^^.

https://www.youtube.com/watch?v=-AaxQ1fYE7U&index=4

Keizoku ne plaira peut-être pas à tout le monde car il y a quand même un risque important de ne pas accrocher au mélange d’ambiances, mais je ne regrette pas d’avoir choisi de regarder ce drama. Comme je le disais, la fin est assez abrupte, et j’y ai pas mal repensé pendant plusieurs jours après avoir terminé la série. Il se trouve qu’un épisode spécial et un film ont été faits, j’espère qu’ils donnent en partie des explications sur la série, mais peut-être qu’il s’agit dans les deux cas d’affaires complètement différentes. En tout cas, je les regarderai pour le savoir ^^. Et il ne me reste plus qu’à mettre Keizoku 2: SPEC au programme pour vérifier si seule la nature des affaires traitées est commune aux deux drama ^^.

1 commentaire sur [Drama] Keizoku

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Keizoku 2: SPEC me tente pas mal. J’ai lu de très bons échos à son sujet. Je me posais justement la question de savoir si j’allais visionner le premier du nom avant ou pas. Rien que le fait de voir la qualité de tes captures d’écran ne me tente pas trop… la vidéo a l’air infecte. Toutefois, c’est contrebalancé par ce que tu en dis car ça me semble sympa. Bref, j’attends de savoir ce que tu penses du 2 avant de me lancer 😉

    Écrit par : Kerydwen | 19.12.2011

    En effet, je ne l’ai même pas mentionné car les images parlent d’elles-mêmes, mais la vidéo était de piètre qualité, même si ce n’était pas « aussi pire » que Beach Boys. Je vais mettre SPEC à mon programme de 2012, il faudra juste que je veille à bien étaler mes visionnages de drama policiers pour ne pas saturer ^^.

    Écrit par : Katzina | 21.12.2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*