22 avril 2018

[Drama] M no higeki

m no higeki

Titre japonais : Mの悲劇

Nombre d’épisodes : 10

Diffusé en : Hiver 2005

Chaîne de diffusion : TBS

Fiche : DramaWiki

 

Voilà un drama qui n’a pas l’air très connu, mais qui m’a bottée dès que j’ai jeté un oeil à l’histoire et au casting. C’est toujours dur de raconter un peu ce qui se passe sans spoiler mais tout en donnant assez d’éléments pour expliquer un peu son point de vue. C’est particulièrement le cas avec ce drama, dont le suspense est basé sur des secrets et des vengeances. Ce n’est pas inédit, certes, mais c’est encore différent de ce que j’avais pu voir jusqu’ici, particulièrement parce qu’il n’est pas vraiment d’enquête policière.

m no higeki

En gros, il s’agit donc de Masaru, un gars un peu obsédé par la sécurité de sa personne et de son domicile (on apprend très vite pourquoi), et qui sans surprise travaille dans une entreprise de sécurité. Sa vie est bien réglée, il est fiancé avec la fille de son patron et doit bientôt l’épouser. Mais tout change le jour où il rencontre Misa, une jeune femme mystérieuse qui va commencer à lui pourrir la vie en s’en prenant à son travail, sa petite amie, son argent et sa famille. Si Masaru pense ne pas la connaître, elle lui assure que si, et le fait qu’il ne se souvienne pas semble ajouter à sa colère. Le but est donc de découvrir ce qui a pu arriver dans le passé.

Dix épisodes pour ça, on peut penser que ça peut paraître un peu long. Mais en fait, le secret de Misa ne constitue qu’une partie de l’intrique, qui évolue ensuite dans plusieurs directions tout en restant centrée sur les deux personnages principaux. Comme le laissent présager les images du générique de fin, et même si ça peut paraître un peu étonnant au début, Misa et Masaru vont finir par développer une relation particulière et touchante et essayer d’éclaircir tous les mystères, auxquels sont tous liés à un degré plus ou moins fort les membres de leur entourage.m no higeki

Masaru est joué par Inagaki Gorô, qui décidément se fait souvent maltraiter par la gent féminine. La bonne impression que j’avais eu dans Sasaki Fusai… se confirme, il est doué dans le rôle du gars gentil. Ca passe donc très bien, après j’espère que j’aurai l’occasion de le voir dans un rôle différent. Misa est jouée par Hasegawa Kyôko. Le personnage n’a pas été sans me rappeler celui de Surumi dans Boku Dake : même si le contexte est beaucoup plus dramatique ici, dans les deux cas on a une jeune femme qui est douée pour embobiner les gens et qui est déstabilisante. J’ai vraiment trouvé l’interprétation parfaite, des faux sourires aux vrais sourires en passant par les regards cruels et accusateurs, et bien sûr la tristesse.m no higeki

m no higeki

Pour ce qui est des autres personnages, on a d’abord Okamoto Aya qui incarne Yuki, la petite amie de Masaru. Le personnage n’a pas grand chose de particulier, mais j’ai mieux apprécié l’actrice que dans son rôle dans Engine. Son père, le boss de Masaru, est joué par Ibu Masato, que j’avais déjà vu dans un rôle de boss dans Hataraki Man. On a ensuite Sasaki Kuranosuke, qui joue le rôle d’Akira, collègue et ami de Masaru. Je ne sais pas quelle impression il peut donner quand on ne le connait pas, mais je me suis une nouvelle fois prise à son jeu. Il a toujours l’air un poil décalé même quand il joue un salaryman normal.m no higeki

On peut aussi retrouver Narimiya Hiroki dans le rôle d’un jeune collègue de Masaru. Il rend bien l’ambiguïté de son personnage, et il me serait décidément presque devenu sympatique. On peut noter aussi la présence d’Asami Reina qui joue la petite soeur de Masaru et que j’ai vue dans plusieurs rôles secondaires. Enfin, on peut voir aussi Kashiwabara Shuji, le Mochan de Yasha, même si ce n’est pas très souvent.

mnohigeki3.jpg
mnohigeki5.jpg

Aucun point noir en vue que ce soit du point de vue des personnages, et le scénario joue de façon réussie avec nos sentiments. On plaint Misa même si elle est odieuse avec Masaru, on se prend au jeu quand on nous fait paraître suspects un certain nombre de protagonistes. La musique est par ailleurs très réussie j’ai trouvé, rendant à la fois le suspense et le côté tragique, avec aussi des moments plus calmes et mélancholiques. La chanson du générique de fin, plus que légère, est en contraste total, et même si ce n’est pas le style que j’écouterais de moi-même, l’effet est tout à fait réussi.

J’ai au final bien appréicé M no Higeki : les personnages et l’interprétation sont bons, l’histoire se renouvelle assez pour maintenir l’intérêt tout le long des dix épisodes. J’ai bien aimé la notion évoquée de faire du mal à autrui sans s’en rendre compte, le fait que petit à petit une toile se tisse qui lie tous les personnages, et que tout le monde ne soit pas tout noir ou tout blanc. On ne s’enfile pas forcément tous les épisodes les uns à la suite des autres en raison de l’ambiance généralement peu joyeuse, mais cette ambiance est réussie et est encore différente des autres drama vengeance/suspense que j’ai pu voir. Je conseille aux amateurs du genre, particulièrement si l’on connaît et apprécie les différents acteurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*