25 juin 2018

[Drama] Tôkyô DOGS

tokyo dogs

Titre japonais : 東京DOGS

Nombre d’épisodes : 10

Diffusé en : Automne 2009

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

Je l’avais déjà dit, ce drama, je l’ai repéré dès qu’il a été annoncé ou presque, et j’ai commencé à le regarder aussitôt que tous les sous-titres en anglais ont été disponibles. Pourquoi je voulais tant le voir ? Mais comme tout le monde je pense, parce que Oguri Shun + Mizushima Hiro. Je pense que ça se passe de tout autre commentaire ! ^^

Les deux acteurs incarnent donc un duo de flics aux caractères on ne peut plus opposés, qui enquêtent sur un mystérieux boss yakuza qui a aussi apparemment beaucoup de pouvoir aux Etats-Unis. Bien sûr, ils ne mettront pas la main sur lui si facilement, parce qu’un méchant, c’est fourbe bien entendu. Yuki, une jeune fille amnésique qui est liée à l’affaire, va les aider dans leur travail, et on retrouve évidemment autour de ce trio un certain nombre de personnages pour pimenter un peu le tout.tokyo dogstokyo dogs

L’histoire, sans être du tout ennuyante, ne casse pas non plus des briques. La trame principale est bien fichue, mais les différentes enquêtes à chaque épisode sont peut-être un peu répétitives à la longue. Les flics se font toujours avoir par les méchants vendeurs de drogue, par exemple. Les scènes où l’un de nos deux héros pointe son flingue sur un méchant, qui lui prend quelqu’un en otage pour se défendre sont également très fréquentes. Donc, Tôkyô DOGS, si c’est bien, c’est pas vraiment pour l’histoire, c’est vraiment pour les personnages et les acteurs qui les incarnent.

Et encore une fois, Oguri Shun m’a trop bluffée dans le rôle de Takakura Sou, super flic asocial qui a toujours le doigt sur la gâchette. Je suis fan du garçon depuis mon premier drama, et même s’il jouait qu’en faisant le minimum syndical, ses arguments font que je regarderais sans me plaindre, si on peut dire. Mais il ne se contente pas de ça, il est toujours excellent. Et a méchamment la classe en costume et avec cette coiffure ^^.

En face de lui, Mizushima Hiro est Kudo Maruo, le flic cool et dragueur. Si on peut penser au début que son personnage est une copie de celui qu’il incarnait dans MR. BRAIN, en fait pas du tout. Je l’ai encore une fois beaucoup apprécié, et le duo fonctionne vraiment à merveille. Même une fois passé l’effet de surprise, les éléments comiques récurrents, en premier lieu leurs prises de becs sur des sujets complètement farfelus qui n’ont rien à voir avec leur enquête, font vraiment leur effet.tokyo dogs

J’ai également beaucoup aimé Yoshitaka Yuriko dans le rôle de Yuki, jeune fille amnésique qui va emménager avec les deux coéquipiers, qui sont chargés de sa protection. La petite ambiance de coloc parfois assez explosive étant donné le caractère particulier des personnages est vraiment sympa. On s’attache très vite au petit groupe et à leurs relations, plus qu’à l’enquête même ^^.

A côté de ce trio de tête, on retrouve par exemple Miura Tomokazu, supérieur de Sou et Maruo. Ses rôles ne sont pas forcément toujours très différents les uns des autres, mais je trouve que ça passe bien. Il y a aussi Tomosaka Rie, plutôt pas mal de le rôle de la psychiatre qui suit Yuki. Et dans le service où travaillent Maruo et Sou, on retrouve Ôtsuka Nene qui incarne un personnage au caractère particulier mais que j’ai trouvé vraiment sympa, surtout dans l’épisode qui dévoile un peu son passé. On peut aussi retrouver Shiga Kotarô (Suzuki), qui a un rôle de « flic-papi » qui rappelle un peu celui de Unfair mais qui est bien sympa. J’ai eu un peu de mal avec le personnage de Mashiko (Azuma Mikihisa), mais rien de bien grave.tokyo dogstokyo dogs

Enfin, il ne faut pas oublier le personnage d’Horikawa, joué par Katsuji Ryo, flic qui se joint souvent au duo de choc. Un rôle un peu bouche-trou en quelque sorte, mais l’acteur s’en sort plutôt bien, sans être trop fade et sans trop en faire non plus. On voit aussi régulièrement sa petite copine Maki (Usuda Asami), et leurs petites histoires, sans être forcément super originales, sont bien sympas et s’intègrent bien au reste. Pour ce qui est du méchant (après qui Sou en a parce qu’il a tué son père), c’est sûr que ce n’est qu’arrivé à la fin de l’histoire qu’on le voit vraiment, mais je m’attendais à ce qu’il ait plus la classe. C’est sûr que c’est dur de rivaliser avec Oguri, mais quand même, je m’attendais à ce qu’il soit plus impressionnant.

Avec cette galerie de personnages dans l’ensemble très réussis, la série se suit donc avec grand plaisir, et j’ai bien ri du début à la fin. Outre les joutes verbales entre Sou et Maruo, on peut retenir comme éléments comique la réaction très particulière de Sou quand Yuki s’approcha trop de lui, ou encore les appels intempestifs de Maman Takakura, qui a toujours un excellent timing. Dès que le téléphone de Sou sonne, on sait que ça va être elle, mais la tête qu’il tire et la conversation qu’ils ont font qu’on rigole forcément.tokyo dogstokyo dogs

Deux mots sur la bande sonore : je trouvais au départ que le thème principal, qui sert de musique au générique de début, (qui est bien fichu d’ailleurs) cassait pas vraiment des briques. Mais en fait, c’est peut-être pas mon style préféré, mais il est super efficace, et je dois dire que je l’ai souvent eu en tête et que je m’en souviens encore quelques semaines après ^^. Le reste de la bande sonore sans être inoubliable remplit bien sa mission. Et puis j’ai pas été vraiment fan de la chanson d’Exile pour le générique de fin, je trouve pas que ça aille vraiment avec l’ambiance de la série.

Au final Tôkyô DOGS est un très bon drama qui mélange habilement enquête sérieuse, comédie et un souçon de romance (me dites pas que vous avez pas vu venir le triangle amoureux !:p). Le duo de tête est mémorable, tout comme le trio formé en ajoutant le personnage féminin principal. Si l’enquête avait été plus prenante, ça aurait vraiment cassé des briques, mais bon, on peut pas tout avoir. Moi perso, j’ai passé un très bon moment, et à moins d’être allergique à Oguri et/ou à Mizushima, je pense que ça peut être le cas pour une majorité de personnes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*