23 octobre 2018

[Drama] Yamada Tarô Monogatari

yamada taro monogatari

Titre japonais : 山田太郎ものがたり

Nombre d’épisodes : 10

Diffusé en : Eté 2007

Chaîne de diffusion : TBS

Fiche : DramaWiki

J’ai choisi de regarder cette série me disant tiens, une autre comédie sentimentale lycéenne, pourquoi pas ? Et puis Ninomiya Kazunari, contrairement à Yamapi je peux le supporter, donc ça devrait être sympa ! En fait, la série m’a fait pensé à la fois à Hana Yori Dango et à HanaKimi, mais tout en gardant son identité.

Yamada Tarô, notre héros, va dans un lycée pour riches qui rappelle tout de suite Eitoku. Et comme Tsukushi, il n’est pas riche. Sauf qu’au départ, personne ne le sait, et donc toutes les filles sont à ses pieds. On a donc le droit aux entrées triomphales dans le lycée de notre jeune et intelligent jeune homme, façon HanaKimi. Décidément, les rapports des Japonais avec l’argent – et ceux qui en ont surtout – ont l’air assez spéciaux. Bien sûr il ne faut pas se limiter à quelques mangas ou dramas, mais bon je pense que ça veut quand même bien dire quelque chose.

Donc, bien sûr, le secret de Tarô est ce qui donnera lieu à bien des péripéties, et on se doute bien qu’il ne pourra pas le garder, du moins pas vis-à-vis de tout le monde. Celui qui va devenir son ami est lui un vrai riche, Mimura (joué par Sakurai Sho, un autre Johnny’s, les fiiiiilles ^^), personnage pas déplaisant mais qu’on aurait peut-être aimer voir plus évoluer. Il y a aussi Ikegami (Tabe Mikako), qui rêve du prince charmant. La mise en scène de ses délires est assez croustillante, même si c’est assez classique ça marche bien et elle n’en fait jamais trop. J’ai moins accroché au délire de la prof coincée mais bon ça n’a pas autant d’importance.yamada taro monogatari

On voit donc Tarô au lycée, mais aussi beaucoup chez lui avec sa « petite » famille. Morpions tout mignons, parents un peu too much dans leur irresponsabilité. Comme le titre de la série l’indique, c’est plus des petites aventures quotidiennes qu’une grande histoire avec une fin spectaculaire. Peut-être parce que c’est une adaptation d’un manga et que l’histoire n’ est pas montrée dans son intégralité. Ce manga est d’ailleurs publié en France, j’y jetterais bien un coup d’oeil par curiosité. Enfin, pour ce qui est de la musique, rien de bien marquant mais ça ne gêne pas vraiment.

Rien de vraiment imprévisible dans ce drama au final, mais la recette bien que classique est bien appliquée, donc ça donne une histoire que l’on suit agréablement jusqu’à la fin.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*