23 octobre 2018

Festival au sanctuaire Kameido Tenjin

tokyo kameido tenjin

Dimanche 26 août 2012, direction le nord de l’arrondissement de Kôtô pour assister au festival du sanctuaire Kameido Tenjin. Ayant pu consulter à l’avance le trajet de la procession du mikoshi, j’ai choisi d’arriver par la gare de Kinshichô, près de laquelle elle devait passer vers 17h. Il a fallu attendre une bonne demie-heure pour qu’elle pointe le bout de son nez, et ça n’a pas été dur de comprendre pourquoi : le cortège était assez long, et très lent.

Comme nous étions sur une grande avenue, il y avait beaucoup de sécurité autour du cortège pour couper la circulation juste le temps de son passage. C’était assez impressionnant, on entendait plus les coups de sifflet que les cris des porteurs du mikoshi ! Du haut d’une passerelle, la vue était bien dégagée.tokyo kinshichotokyo kinshichotokyo kinshicho

Comme il faudrait encore pas mal de temps au cortège pour arriver jusqu’au sanctuaire, nous avons décidé d’y aller en avant au lieu de la suivre. Nous y sommes arrivées juste à la tombée du jour, et nous avons découvert un endroit superbe, avec en toile de fond la Skytree.tokyo kameido tenjintokyo kameido tenjin

Dans Kameidoten, il y a kame, c’est-à-dire la tortue. Pas étonnant donc de trouver ces petites bêtes dans les plans d’eaux surplombés par des ponts rouges. Il y a aussi plusieurs statues à l’effigie de l’animal. Une multitude de lanternes avaient été installées pour le festival, et plus il faisait sombre plus elles paraissaient lumineuses. Chacune avait été décorée de façon différente par quelqu’un, des enfants et des jeunes du quartier j’imagine. C’était vraiment magnifique !tokyo kameido tenjintokyo kameido tenjin

Après avoir traversé les plans d’eau par les ponts, on bien les avoir contournés en suivant les allées sur les côtés, on arrive au bâtiment principal du sanctuaire, où de nombreuses personnes étaient déjà là pour faire une prière.tokyo kameido tenjin

C’est dans une des allées du côté qu’avaient été installés les quelques petits stands de nourriture et de boisson. Pas de takoyaki à l’horizon, et je n’ai pas osé goûter ces brochettes ^^. Comme la soif se faisait ressentir, je me suis contentée d’une petite lamune. La bouteille était en plastique, c’est moins drôle que le verre ^^.tokyo kameido tenjin

Nous avons obervé un peu les gens qui tentaient leur chance à la pèche au poisson rouge, qui s’effectue avec une petite épuisette plate en papier fin. Toute une technique qu’il faut développer depuis l’enfance !tokyo kameido tenjin

Lorsque nous avons quitté le sanctuaire à  19 heures et quelque, la procession n’y était pas encore arrivée ! Nous l’avons croisée en retournant vers la gare de Kinshicho. Courage les gars, vous êtes bientôt arrivés !tokyo kameido tenjin

La soirée n’était pas terminée : nous nous sommes ensuite rendues à un autre petit matsuri, je vous raconterai ça rapidement dans un autre petit billet ! Je suis vraiment tombée sous le charme du sanctuaire Kameidoten et je compte bien retourner y faire un tour pour dire bonjour aux tortues :).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*