19 novembre 2017

[Film] Swallowtail

swallowtail

Après avoir beaucoup apprécié All about Lily Chou Chou, j’ai bien évidemment voulu voir d’autres films d’Iwai Shunji, et mon choix s’est porté sur Swallowtail (ou Swallowtail Butterfly en dehors du Japon), qui date de 1996.

Au début du film, j’ai bien cru avoir affaire à une version doublée en anglais plutôt qu’à une version originale sous-titrée : on a en effet une voix off qui nous explique en anglais quel est l’univers dans lequel se déroule l’histoire : Yentown, quartier de Tôkyô où vivent des immigrés. Mais quelques minutes après, je me suis aperçue que le film était bien en version originale et que les dialogues mélangent en fait plusieurs langues : anglais, japonais et chinois. Et j’aime vraiment ce genre de mélange (ça m’a fait pensé notamment à Babel et à Vas, vis et deviens, même si bien sûr les comparaisons ne vont pas plus loin ^^).

L’univers et l’histoire imaginés par l’auteur sont vraiment fascinants, on ne sait jamais tout à fait bien si on est dans un univers fictif très proche du réel, ou dans un réel emprunt d’une touche presque fantastique, et ça donne vraiment une dimension particulière au film. J’ai tout de suite accroché à l’univers, à l’histoire, aux personnages, et je n’ai pas du tout eu l’impression que ça durait quasiment 2h30.

Les différentes personnages sont excellents à commencer par Ageha, interprétée par Itô Ayumi (que l’on retrouve dans Lily Chou Chou). Je l’ai vraiment appréciée et j’espère pouvoir la revoir dans d’autres films, notamment Bandage et Solanin. Et comme les autres acteurs, elle est tout à fait convaincante quand elle parle en anglais. On ne peut pas dire qu’il n’y a pas d’accent, de toute façon le but n’est pas de faire passer les personnages pour des natifs de la langue, mais ça passe vraiment bien. Pour le chinois, évidemment je ne peux pas dire, mais ça m’a paru aussi très naturel.

Le deuxième personnage féminin, Glico, est joué par Chara, et j’ai bien eu l’impression d’avoir affaire à une actrice, et pas à une chanteuse qui joue.  Mais justement, elle chante aussi, car comme dans Lily Chou Chou, la musique a une place importante dans Swallowtail, et là encore j’ai énormément apprécié.

Du côté des personnages masculins, Feihong interprété par Mikami Hiroshi, un acteur que je ne connaissais pas mais qui m’a franchement convaincue et que j’espère revoir dans des drama. Enfin, seule tête vraiment connue au bataillon, Eguchi Yôsuke est Ryô Ryanki. C’est très succinct mais en dire plus sur les personnages ça serait en dire trop sur l’histoire. Et ça ne servirait vraiment à rien, bien sûr parce que ça gâcherait le plaisir de la découverte mais aussi parce que cet article part déjà assez dans tous les sens ^^.

Pour en revenir à la question des langues, elle illustre très bien la situation des différents personnages : Ageha, de la seconde génération, qui ne parle pas chinois mais japonais, et qui utilise donc l’anglais pour communiquer avec ceux qui ne connaissent pas le japonais, comme Feihong… Même si on ne comprend pas les trois langues à la fois, ça donne vraiment une richesse aux dialogues et aux personnages.

Et une fois encore, l’univers si particulier d’Iwai est magnifiquement complété par la musique de Kobayashi Takeshi. Aussi bien les instrumentaux que les chansons de Chara, c’est excellent.

Bref, arrêtons là les dégâts et résumons : ce film est d’une richesse incroyable et vraiment marquant.  La grande variété de thèmes et de genres abordés fait que l’histoire provoque plein de sentiments et d’impressions, et ne peut en tout cas pas laisser indifférent. Encore une fois le style particulier fait qu’on n’accroche pas forcément, mais globalement je pense que Swallowtail est plus abordable que All About Lily Chou Chou. Iwai est vraiment un réalisateur passionnant, et je ne suis pas la seule à regretter que ses films ne soient pas disponibles en DVD par chez nous. Je pense que le prochain de ses films que je regarderai sera Picnic, pour retrouver Chara.

1 commentaire sur [Film] Swallowtail

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Je savais que tu aimerais, je pense que si on aime ce réalisateur, on aime tous (ou presque) ses films 🙂
    T’as su très bien parler du film, c’est vrai qu’il est très riche, j’aime aussi le mélange des langues et je n’ai pas vu le temps passer.

    Mention spéciale à My Way version Chara…enfin Yen Town Band^^

    J’adore ce film que j’ai vu début 2009 et d’ailleurs j’ai pas encore écris d’article à son sujet parce qu’il faudrait que je le revois avant tout comme All About Lily Chou Chou… ça me fait penser que j’ai complétement oublié de voir April Story!

    C’est clair que c’est décevant de ne pas avoir ce film en dvd, la France sous-estime ce réalisateur, elle passe à côté de quelque chose…grrr

    C’est grâce à ce film que j’ai eu envie d’écouter les chansons de Chara, j’aime beaucoup sa voix.
    Sinon, j’apprécie énormément Ito Ayumi, c’est une excellente actrice mais malheureusement, je l’ai vu trop peu dans des films.

    Picnic est est excellent, poétique, drôle et sombre à la fois (en plus c’est avec Asano Tadanobu!), je te conseille de voir aussi Undo qui est un film vraiment « curieux » dans la filmo d’Iwai Shunji.

    Écrit par : Ageha | 12.04.2010

    Je suis contente que tu apprécies ma note, c’est vraiment pas évident de bien parler de ce film ! ^^
    Pour Itô Ayumi c’est dommage qu’elle ait pas fait plus de dramas, mais heureusement il y a pas pas de films.
    Merci encore de m’avoir fait découvrir Iwai Shunji, j’ai hâte de voir d’autres films mais en même temps je ne veux pas les avoir tous vus trop vite, ce serait dommage ^^.

    Écrit par : Katzina | 14.04.2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*