20 février 2018

Final Fantasy VII

La dernière fois que j’ai fini une « petite » partie de Final Fantasy VII, je me suis dit que quand même, il faudrait que j’en parle un peu ici. Mais je voulais d’abord réfléchir à ce que je dirais exactement, car le cas est un peu différent de Final Fantasy VIII ou Final Fantasy XII dont j’ai déjà parlé. Pour le premier, il s’agissait de dire que je le trouvais vraiment super alors qu’il y a pas mal de gens qui le trouvent moins bien voire pas bien. Pour le deuxième, je voulais dire que j’étais plutôt déçue alors qu’il était encensé par pas mal de gens (mais bon j’en connais quand même pas mal qui partagent mon avis ^^). Mais tout le monde aime le 7 je pense, et moi aussi, alors que dire, mis à part qu’il est super ?! J’ai donc laissé en suspend cette question, et comme je réfléchis lentement, ben ça fait presque un an que j’ai terminé cette dernière partie de FFVII !

La première fois que j’y ai joué ça fait maintenant 8 ans (OMG), et c’était juste après le VIII qui m’a fait découvrir la série. Et depuis, je sais même plus si j’en ai fait six ou sept parties. Le truc énorme dans ce jeu, c’est son univers et son ambiance. Si dans les autres épisodes l’ambiance n’est jamais insouciante au début de l’histoire, ici elle est assez sombre dès le départ, et malgré un certain nombre de passages légers avec certains personnages ou dans certains endroits (Wall Market !), elle le reste jusqu’au bout.

On sait très vite qui est le grand méchant (et il a la grande classe, contrairement à un certain V—– !), mais la façon dont le mystère autour de son passé et celui du héros est entrenu est excellente. Ajoutez à ça des événements qui vous collent sur le cul comme ce qui se passe à la fin du premier CD et des personnages qui ont pour la plupart une vraie histoire, on ne peut rien demander de plus ! Il n’y a aucun personnage que je n’aime pas (même si j’apprécie pas tant que ça Barret), mais mes préférés sont sans doute Rouge XIII et Cait Sith. Je pense qu’il y en a plein qui doivent trouver Cait Sith ridicule, mais moi je le trouve trop chou, et puis il a son rôle à jouer, quoi !

caitsith.jpg

J’adore l’ambiance « industrielle » qui règne dans les centrales Mako et autour de la Shinra en général, l’ambiance mystérieuse et oppressante de lieux comme Nibelheim. Le jeu a beau dater du début de la Playstation 1, les décors fixes sont quand même bien jolis. Après, les persos un peu cubiques, ça a moins bien vieilli, mais ça fait partie du jeu, et je trouve que Cloud et Sephiroth ont pas plus la classe dans leur version toute (trop) parfaite d’Advent Children. Qui dit ambiance, dit forcément musique, et qui dit musique de FF dit Dieu. La claque, la première fois qu’on arrive sur la map, avec ce thème si grandiose. La double claque, quand on entend le thème d’Aeris ! La musique ça ne fait pas l’histoire ni tout l’aspect visuel, c’est clair, mais là on peut dire que sans sa musique, le jeu ne serait quand même pas ce qu’il est.

Comme on parle de RPG, il faudrait parler un peu quand même du système de combat et d’évolution des personnages ! Le sytème de matérias qui permet aux persos d’avoir leurs magies, invocations et autres compétences est à la fois simple et efficace. On est libre de spécialiser chaque personnage, et le fait que la disposition et l’évolution des matérias dépendent des armes et protections équipées est bien pensé. Le système de limites est lui aussi excellent : une jauge qui se remplit quand on encaisse des dégâts, des limites qu’on fait évoluer au fil des combats ou en trouvant des objets et qui sont différentes pour chaque perso, c’est parfait.

L’acquisition des matérias, de l’équipement et des limites est prétexte à pas mal de quêtes annexes, et il y a pas mal de temps à y passer ! Ca ne fait pas la qualité du jeu les quêtes annexes, surtout quand c’est au détriment de l’histoire principale, mais là on a le droit à tout donc c’est que du bonheur. Des heures à passer au Gold Saucer pour les courses de Chocobo et l’arène de combat, sans parler des mini jeux ! Je n’ai jamais eu le courage ni l’envie d’affronter les deux Armes, boss optionnels, parce que c’est pas mon truc, mais pour ce qui est d’acquérir les armes et les limites ultimes, bibi est toujours là. Et pour tout simplement faire du level up pour finir le jeu en beauté, aussi.

Pour ce qui est de toutes les « suites » faites au jeu, je n’ai vu que le film Advent Children. Pas de PSP donc pas de Crisis Core, et puis même si j’ai Dirge of Cerberus (cadeau ! ^^) j’y ai pas encore joué. Parce que le tir c’est pas mon truc, quoi. Mais bon, même s’il paraît qu’il est pas bien, ça donnerait envie juste pour connaître l’histoire de Vincent. Dans tous les cas, c’est pas un hasard si c’est cet épisode qui a été choisi pour être décliné, c’est sûr que c’est là qu’il y a le plus matière étant donné l’univers et les personnages. Après, quand on colle là-dedans du Gackt et des téléphones portables (rien ne vaut un bon vieux « PHS » !), mouais.

Voilà, ça n’apporte rien à ceux qui connaissent, ça ne convaincra pas ceux qui sont réfractaires aux RPG et/ou aux Final Fantasy, mais il fallait qu’il y ait quelque chose sur ce blog à propos de FFVII, quoi ! Prochaine partie dans pas plus de deux ans, je pense ! ^^

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*