25 septembre 2017

Floresta, les nature doughnuts adorablement délicieux

donuts floresta

Ouf ! Je commençais à me demander si j’arriverais un jour à publier ce billet ! Et pas tellement à cause de mon retard chronique avec le blog, plutôt parce que je n’arrivais pas à me décider à arrêter. Arrêter quoi ? D’ajouter des photos ! Vous êtes prévenus, ce billet est surchargé de photos, mais je ne pouvais pas faire autrement. De base, quand il s’agit de bouffe, une photo est généralement plus parlante qu’un pavé de texte, aussi belle sa prose soit-elle. Mais en plus, avec notre sujet du jour, il s’agit vraiment de se régaler les yeux avant de se régaler les papilles, car les donuts de Floresta sont tout simplement magnifiques !

Ma découverte de Floresta

Au Japon, on trouve très facilement des donuts, principalement grâce à la chaîne Mister Donut (autrement dit, Dunkin Donuts) qui est très présente, et dans une moindre mesure Krispy Kreme. Récemment, les konbini comme 7 Eleven se sont mis aussi à vendre en masse dans leurs petites vitrines installées aux caisses les fameux beignets en forme d’anneau de chez l’oncle Sam. Trop occupée par les taiyaki quand même bien plus japonais à mes yeux même s’ils ne sont pas à l’anko, je ne fais pas vraiment attention à ces donuts classiques depuis que je suis au Japon. Quand j’étais au Québec, j’en achetais de temps en temps à la cannelle, et quand c’est bien frais faut dire que c’est bien bon, mais quand même, c’est loin d’être la gourmandise la plus raisonnable question gras et sucre :D.

Mais il y a presque trois ans maintenant, grâce à une amie qui a une boutique Floresta pas très loin de chez elle, j’ai découvert ces donuts d’une chaîne japonaise créée à Nara en 2002. J’ai tout de suite été fan du parfum subtile de la pâte et des différentes saveurs originales proposées. Par rapport à d’autres chaînes de gourmandises, Floresta n’a pas énormément de boutiques dans Tokyo et sa région, dix en fait pour tout le Kantô. Mais heureusement pour moi, il y en avait une à Kôenji, donc pas du tout loin de chez moi quand j’habitais à Nakano. On allait souvent à Kôenji pour manger le week-end, ça me faisait une adresse en plus pour le goûter ou le dessert ! J’ose même espérer que j’aurais découvert de moi-même la boutique. Enfin, même si ça n’avait pas été à Kôenji, j’aurais fini par découvrir Floresta. La première fois qu’on a visité notre future maison, on a fait un tour dans le quartier et mes yeux se sont mis à briller quand j’ai repéré leur enseigne près de la gare ! Pas de taiyaki à Hôya, mais des donuts Floresta ? C’est bon, on peut y habiter ! XD.

Nature doughnuts, ça veut dire quoi ?

Floresta indique sur son site que la confection de ses donuts se fait autant que possible avec des ingrédients produits au Japon et bio. La chaîne porte aussi une attention particulière à la gestion de ses déchets et de ses emballages. Service à la japonaise oblige, ils prévoient tout de même des sacs en plastique pour emporter ses achats en plus du sachet en papier dans lequel les donuts sont mis, mais du coup plus encore qu’ailleurs je dis que j’en n’ai pas besoin sauf exception.
Leurs donuts ont un goût de friture moins prononcé, et une petite saveur unique qui, j’aurais dû le deviner, est liée à l’utilisation de lait de soja pour la préparation de la pâte. Comme ils ne sont pas très gros, on culpabilise un peu moins d’en manger un (ou deux du coup !). Je trouve que ces donuts se conservent bien : il m’arrive souvent d’en acheter plus qu’il n’est raisonnable d’en manger pour un goûter ou un dessert, j’en garde alors pour le lendemain au petit déjeuner et ils sont aussi bons !

Mais à quoi sont aromatisés tous ces petits anneaux délicieux ? Combien de goûts différents y a-t-il ? En fait, c’est un peu impossible à dire tellement il y a de variations possibles ! D’abord, il y a les goûts de base disponibles tous les jours mais qui peuvent légèrement varier d’une boutique à l’autre. Nature, cannelle, sucre ou le délicieux earl grey, par exemple. Ensuite, il y a le donut du jour, et comme si ça ne suffisait pas, un ou deux autres goûts qui reviennent régulièrement mais qu’on ne reverra pas à chaque fois. Dans certains la pâte est aromatisée, pour d’autre il s’agit d’un glaçage, et il y a aussi ceux qui sont fourrés. Il y a plein de combinaisons possibles avec des ingrédients de base, avec par exemple les nappages au chocolat noir ou blanc (milky) auxquels peuvent être ajoutés une multitude de bonus. On peut avoir comme sur les photos au-dessus yuzu milky, yuzu choco ou strawberry peanut. Les autres, si je me souviens bien, c’était apple cinammon et orange chocolat.

Et sur les photos en-dessous, on a quoi ? Hé bien, c’est dur de tout se souvenir tellement j’en ai mangé de différents ! Parmi ceux que l’on retrouve souvent, mon préféré est certainement le choco coco. Association bien connue mais diablement efficace ! Le marble est sympa aussi tout comme le caffe latte, que j’ai dû engloutir avant de le prendre en photo les fois où j’en ai acheté un. Bien sûr, les goûts de saison si affectionnés des Japonais ainsi que les saveurs que l’on trouve dans la pâtisserie japonaise traditionnelle sont mises à l’honneur. On trouve ainsi pas mal de variations autour du marron et du potiron à l’automne. Le matcha se décline avec le chocolat ou plein d’autres choses, la pâte de haricot rouge est aussi de la partie ainsi que le délicieux yuzu comme je l’ai déjà dit, ou encore le kinako (farine de soja grillée) et le sésame noir. Ah, et la patate douce violette, celui-là on le reconnait à coup sûr ! Et celui à sa droite, ce n’était pas lemon tea par hasard ?

L’arme kawaii irrésistible : les donuts animaux !

Déjà, avec ça, il a bien de quoi se baffrer. Mais comme vous le savez peut-être déjà, ou comme vous l’avez deviné grâce à la photo en tête d’article, Floresta propose en plus un autre genre de donuts encore plus irrésistibles : les doubutsu donuts, en forme d’animaux ! Et quand on voit le niveau de mignonnitude qu’il y a, on sait qu’on est bien au Japon ! Chaque jour, on peut trouver en boutique deux ou trois animaux différents. Bien sûr, les chats ont la part belle, parce que ce sont les chats, quoi. Mais ils ont une sacrée compagnie ! Des pandas, des chiens shiba, des poules, des lapins, des koalas, des grenouilles, un vrai zoo ! Parfois, leur nappage de chocolat n’a pas de goût particulier, mais parfois il est aromatisé au matcha, au sésame noir, au café, à la fraise selon la couleur. Dernièrement, je suis tombée sur des créations particulièrement jolies et appétissantes : un hérisson avec ses piquants en amandes concassées, un adorable mouton et un petit piou piou. Le donut de ces deux derniers était au chocolat blanc recouvert de noix de coco, encore plus une tuerie qu’avec le chocolat noir ! Le petit oiseau et la tête du mouton étaient eux aussi faits d’une boule de pâte à donut. Cette versioin donut + boule au milieu est souvent utilisée pour les versions oyako (parent et petit), on voit par exemple souvent une poule avec un petit poussin au milieu. Mais celui-là, je ne l’ai pas en photo ! J’en ai mangé un paquet certes, mais je suis loin d’avoir tout goûté ! ^^ J’ai récemment loupé un zèbre, j’espère le revoir bientôt dans la vitrine de ma boutique ! 😀

Toute occasion est bonne pour des donuts spéciaux

Vous en voulez encore plus ? Ca tombe bien, il y en a encore en stock ! Tout au long de l’année, toutes les fêtes et moments spéciaux sont un prétexte pour avoir des donuts encore plus mignons. Dans ma petite sélection nous avons : donut de remise des diplômes en fin d’année scolaire, donut du petit oni (diable) de Setsubun début février, donut petit lapin de Pâques avec son oeuf, donut pour la floraison des cerisiers, donut d’Halloween… Et les deux mignons avec les étoiles en tête de billet sont ceux de Tanabata ! Bien sûr, il y en a aussi pour Noël, le jour de l’an, la Saint Valentin…

Des personnages aussi sont de la partie

Enfin, Floresta propose régulièrement des donuts à l’effigie de personnages connus. Le plus souvent, il s’agit de l’adorable Rascal, qui a été la star de Halloween l’année passée. Il y en a eu aussi des Chibi Maruko-chan, et d’autres certainement.

Les donuts classiques coûtent autour de 150 yens, les animaux et autres spéciaux entre 250 et 350 yens. La différence de prix est justifiée car il doit vraiment y avoir du boulot pour les faire !

Pour être sûr de ne rien louper

Comme les donuts de Floresta sont délicieux et qu’il y en a une multitude de différents, on pourrait en manger tous les jours si c’était raisonnable. Et quand on connait à l’avance le programme de ce qui va être vendu, ça démange encore plus d’y aller ! Les boutiques fournissent à leurs clients lors de leurs achats un petit calendrier mensuel différent pour chacune d’elles qui annonce tous les donuts du jour. On peut aussi connaître les jours de fermeture, qui ne sont pas fixes. Je savais aussi que certaines boutiques avaient leur propre page Facebook, mais ce n’est pas le cas pour celle de Hôya. Mais j’ai découvert qu’ils avaient en fait un compte Twitter, et c’est encore mieux vu que j’utilise plus ce réseau ! Normalement, chaque jour il y a un ou plusieurs tweets annonçant ce que l’on pourra trouver en boutique. Comme ça je sais s’il y a un goût ou un animal que je n’ai pas encore goûté et si ça vaut le coup de passer à la boutique ^^.

Je disais plus haut qu’il y avait une dizaine de boutiques Floresta dans le Kantô. Certaines ont un espace pour manger sur place et proposent pour accompagner une petite sélection de boisson. C’est le cas des boutiques de Kôenji et Hôya. Je suis également déjà passée à la boutique de Kamakura, le dernier donut spécial Daibutsu m’était passé sous le nez d’ailleurs. Floresta propose également d’autres gourmandises que les donuts, notamment des cakes et des glace. Mais je suis trop occupée avec leurs spécialités, je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter autre chose ^^. Vous pourrez trouver la liste de toutes les boutiques Floresta du Japon sur cette page de leur site.

donuts floresta

On peut se dire que les donuts ce n’est pas du tout japonais et qu’il y a plein d’autres choses plus typiques à manger. Pourtant, il n’y a qu’au Japon qu’on peut trouver une chaîne qui propose une gamme de donuts si variés, si mignons et si délicieux. Floresta est un autre excellent exemple de la manière dont les Japonais s’approprient des spécialités d’autres pays pour en faire leur propre version. Et aussi de ce qu’il faut faire pour attirer et fidéliser des clients difficiles étant donnée l’étendue de l’offre dans le domaine de l’alimentation !

4 commentaires sur Floresta, les nature doughnuts adorablement délicieux

  1. J’ai beaucoup aimé ces donuts quand je les avais découverts en 2013. Je n’ai pas eu l’occasion d’en remanger l’année dernière et c’est bien dommage. J’avais gouté ceux en forme d’animaux.
    Ton article m’a donné faim !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*