[Hokkaidô 2015] Organisation du voyage et première journée à Asahikawa ⋆ Souvenirs à venir - Le blog Japon de Katzina
15 août 2018

[Hokkaidô 2015] Organisation du voyage et première journée à Asahikawa

Comme je l’ai rapidement évoqué lors de mon billet sur mon année 2015, j’aurais aimé faire un petit voyage quelque part au Japon ou dans un pays d’Asie au printemps dernier et comme ça n’a pas été possible, du coup nous sommes partis en été. Pour échapper quelques jours à la chaleur humide, nous avons donc comme en 2014 mis le cap au nord pour un nouveau séjour à Hokkaidô. Après la maritime Hakodate, direction cette fois la région d’Asahikawa, en plein milieu de l’île. C’est l’endroit le plus froid et le plus enneigé en hiver, mais comme on va le voir, pas vraiment besoin de gants et de bonnet fin juillet :). 

Quelques mots sur l’organisation de notre séjour

Nous avions d’abord réservé notre vol et nos 3 nuits d’hôtel via une agence JTB, mais nous avons annulé après être passés chez HIS qui nous offrait en gros la même chose pour 20.000 yens de moins ! J’étais étonnée car je pensais qu’il y avait autant d’entente sur les prix entre les grandes agences de voyage qu’entre les opérateurs de téléphonie mobile :D. Si nous n’avons pas nos réservations directement nous-mêmes, c’est parce que cette fois les billets d’avion nous auraient coûté plus cher. Mais à part ça, il n’y avait aucun avantage, au contraire car le choix d’hôtels est très restreint pour rester dans le prix de base du pack (il s’agit même plutôt de ne pas trop le faire augmenter), surtout que comme je le raconterai dans un autre billet, nous avons eu une petite déconvenue pour notre deuxième hôtel…
asahikawa

Tout comme Sapporo et Hakodate, ainsi que d’autres villes moins importantes de Hokkaidô comme j’ai pu le découvrir au terminal de Haneda, Asahikawa possède un aéroport et est desservie par des vols depuis et vers la capitale. En attendant notre vol retour, nous avons compris pourquoi nous avions vu tant de touristes chinois dans la région (en même temps je crois qu’on en trouve même à Tottori ou dans les montagnes de Shikoku :p) : l’autre liaison de l’aéroport d’Asahikawa est internationale, vers Shanghai. Nous avions réservé nos billets pour JAL mais en fait les vols sont effectués par une compagnie locale, Air Do. Bien sûr, pas le temps de s’ennuyer à bord car le voyage ne dure pas bien longtemps ! Un service de bus relie l’aéroport à différents points du centre-ville en une trentaine de minutes, nous avons donc été déposés quasiment devant notre hôtel (non, ce n’était pas Palace Heights, mais j’ai trouvé le nom de l’immeuble sur la photo ci-dessous marrant ^^).asahikawa

Nous aurions aimé séjourner au Dormy Inn parce que nous avions bien aimé celui de Matsumoto, mais HIS ne le proposait pas dans ses packs. Nous nous sommes donc retrouvés juste à côté, au Art Hotel, pour la première ainsi que la troisième et dernière nuit de notre petit séjour. L’hôtel était très classique, mais on ne s’attendait pas à autre chose et j’ai trouvé les lits confortables. Et puis le buffet du petit déjeuner était plutôt sympa avec des produits typiques de Hokkaido (lait, maïs, kabocha…).

Si l’on veut visiter d’autres endroits que les villes principales à Hokkaidô, il est très pratique de se déplacer en voiture car même s’il y a des bus et des trains, leur fréquence n’a rien à voir bien qu’ils couvrent de plus grandes distances que dans les zones plus densément urbanisées du pays. Je n’ai pas mon permis, et mon mari qui n’a pas conduit depuis des années n’avait pas du tout envie de prendre le volant. Je n’allais pas le forcer, ça n’aurait pas été des vacances ! ^^ Alors oui, ça demande de l’organisation d’utiliser les transports en commun, et on a beaucoup utilisé nos pieds, mais on l’a fait ! ^^ C’est vrai qu’on aurait eu le temps de voir des trucs en plus en voiture, sous réserve de ne pas se paumer :D. C’était aussi pas évident parfois de se déplacer avec les bagages, mais heureusement on voyageait léger et on a pu utiliser des consignes à plusieurs reprises. Et puis comme vous allez le voir, les gares et les trains sont vraiment pittoresques, rien que pour ça, ça valait le coup !

Promenade dans Asahikawa

Asahikawa est une ville très étendue, mais son centre est beaucoup moins touristique que Hakodate. Je n’ai pas trouvé beaucoup d’infos sur l’histoire de la ville, mais dans l’ensemble il y a peu de vieilles constructions. L’hyper-centre est composé de rues toutes parallèles et perpendiculaires, et l’on se repère comme à Kyôto en fonction des intersections. Nous n’avons donc pas fait de vraies visites dans le centre, mais ça n’empêche pas d’apprécier de se promener dans les rues de la ville, et puis bien sûr nous avons trouvé des bons trucs à manger ^^, notamment dans le centre commercial Aeon Mall tout neuf juste à côté de la gare centrale tout aussi neuve. C’est là que nous avons pris notre premier repas sur place, un déjeuner plutôt tardif. Nous avons opté pour le Grand Farm Buffet, qui comme son nom l’indique est un buffet à volonté pour un temps limité. Le choix et la qualité étaient pas mal du tout, y compris pour les desserts ! Quand on n’arrive pas à décider si on veut manger japonais ou occidental, c’est bien d’avoir un peu de tout ^^.

Pour finir notre après-midi, nous sommes allés faire un tour du côté de la rivière Ishikari-gawa et du parc Tokiwa. Nous avons vu un panneau d’information à propos du nom de la rivière expliquant que beaucoup de toponymes étaient tirés de ceux de la langue des autochtones de Hokkaido, les Aïnus, traduits en japonais, mais que parfois il arrivait qu’on se soit trompé sur le sens des mots? Si je me souviens bien c’est le cas pour le nom de la ville lui-même ^^. Les abords de la rivière tout comme le parc près duquel se trouve un sanctuaire sont vraiment calmes.asahikawa

La journée s’est vite terminée et après un bref retour à l’hôtel nous sommes ressortis pour le dîner. Je n’ai pris aucune photo du centre ville en fait, pourtant il y en aurait eu quand même des sympa, surtout la nuit, mais vu que j’étais pas du tout convaincue du résultat j’ai préféré me consacrer le reste du temps à ce dont j’ai plus l’habitude et que vous verrez à foison dans la suite de ce billet et dans les deux suivants ^^. Nous sommes retournés au Aeon Mall, cette fois pour un bon repas à la japonaise au restaurant Gokoku, qui sert du bon riz cuit dans des récipients en métal individuels.restaurant asahikawa

Le lendemain, nous avons quitté Asahikawa en train pour pour passer les deux jours suivants à Biei et Furano. Nous sommes revenus dans la ville le soir de notre troisième jour de voyage pour y passer notre quatrième et dernier jour avant de reprendre la direction de l’aéroport.

4 commentaires sur [Hokkaidô 2015] Organisation du voyage et première journée à Asahikawa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*