20 août 2017

Impressions après une semaine au Japon

tokyo shibuya

Déjà une semaine que je suis arrivée à l’heure où j’écris ces lignes, ou bien seulement une semaine, je ne sais pas trop car le temps passe d’une façon étrange ^^. Sans parler de débuts difficiles, on peut dire que ces premiers moments de mon séjour ne sont pas évidents. Je pensais pouvoir faire comme si j’étais en voyage 100% tourisme comme il y a deux ans tant que ma réserve d’argent n’aurait pas trop diminué, mais en fait non. Dès mes premières heures sur place, je n’ai vu que les dépenses. Pour le transport, pour le logement, pour la bouffe, pour plein d’autres choses nécessaires qu’on n’a pas pu amener soit par manque de place soit parce que c’était impossible. Mais je vais pas rester dans ma chambre toute la journée et manger des ramen instantanés pour pas dépenser trop de sous !

Evidemment, il faut que j’en gagne, et je vais commencer les recherches mais avant il y a quelques trucs à régler. Y compris mon cerveau ! J’ai beaucoup de mal à me lever le matin, à cause du décalage horaire c’est sûr, mais aussi car je n’ai aucune bonne raison de me lever et de sortir par cette chaleur ! :p J’ai vraiment l’impression de tourner au ralenti et d’être crevée pour un rien. Pourtant, quand je me décide à quitter la maison et à sortir la Suica pour aller me promener, j’y pense plus ^^. Je crois qu’il faut que je me laisse du temps et que je profite un peu, mais j’ai toujours cette pression de pas avoir de revenus, c’est pour ça que je tenais tant à trouver un emploi avant d’arriver !tokyo shibuya

Depuis mon précédent billet où je racontais mon premier soir dans mon quartier, j’ai continué à explorer Asahigaoka et les alentours de la gare d’Ekoda, qui est sur la ligne de train Seibu Ikebukuro. Pour optimiser mes déplacements en temps et surtout en coût pour le moment, j’ai repéré les deux autres gares situées à une distance raisonnable de mon logement, chacune sur une ligne de métro différente. La gare de Shinegota (ou Shinekoda plus logiquement, (mais apparemment ils n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la transcription ^^), un peu plus au sud, n’a pas été bien difficile à trouver.

Pour la troisième, ça s’annonçait plus difficile car elle était plus loin au nord et il ne semblait y avoir que des petites rues très résidentielles, donc pas facile de repérer le chemin. J’ai tenté le coup un soir en revenant du centre avec la ligne Fukutoshin. Ha super, il y a un supermarché Life à côté de cette gare ! Bon, après, je trace vers le sud, et je finirais bien par retrouver un endroit que je connais dans Asahigaoka. Je marche, je marche… Rien du tout. Et là, je vois un panneau disant qu’on est dans Toshima-ku. Mais c’est pas mon arrondissement ça o_O. J’étais plus à l’est que ce que je pensais (et un peu à l’ouest aussi mais bon ^^).

J’ai fini par repérer au bruit et à la lumière la ligne Seibu Ikebukuro, et je me suis dit qu’en la suivant vers l’est j’arriverais près de la gare d’Ekoda. En effet, pas eu besoin d’aller jusqu’à la gare pour me retrouver, j’ai reconnu un des petits commerces qui est tout près de ma sharehouse ^^. Ouf, bien rentrée ! Non, j’étais pas perdue ! Risque maîtrisé, c’est ce qu’il y a de mieux quand on découvre un endroit ! ^^ J’adore quand des lieux inconnus deviennent progressivement familiers, comme si on ajoutait des pièces à un puzzle une par une pour relier les rues et les lieux reconnaissables entre eux.tokyo kanda

Et c’est particulièrement sportif de faire ça au Japon, où seulement les grandes artères ont des noms ! Là je serais bien contente d’avoir Google Maps, mais évidemment je n’ai pas d’abonnement 3G sur mon iPhone. La solution de secours, c’est de prendre des screencaps quand je suis connectée à un réseau wifi. Evidemment c’est pas ça qui me dit où je suis sur la carte, mais en prenant plusieurs captures entre 2 lieux précis, avec si besoin un itinéraire tracé, ça aide bien.

En fait, si je n’avais pas retrouvé mon chemin, c’est tout simplement parce qu je m’étais gourrée de station ! J’avais retenu Senkawa alors que la plus proche était Kotake-Mukaihara. Pas étonnant si j’étais trop à l’est ! J’ai retenté l’aventure dans le sens inverse le lendemain et j’ai trouvé sans problème ^^. Tant pis pour le magasin Life, trop loin ! Maintenant que je connais les 3 gares, dès que je veux aller quelque part je vérifie avant de partir quel est le trajet optimal (sur Hyperdia ou Google Maps). La plupart du temps, ça veut dire rester sur le réseau Tokyo Metro/Toei pour avoir des vraies correspondances. Voilà pour l’instant pour mes péripéties dans mes déplacements ! ^^

Les photos que j’ai insérées dans ce billet pour lui enlever ses airs de gros pavés sont un petit avant-goût de mes prochains billets sur les lieux qu j’ai visités ou revisités :).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*