22 novembre 2017

[Italie 2007] Carnet de voyage 2 – Les églises de Florence

Comme j’ai déjà dû le dire, je ne suis pas croyante. Pourtant, j’apprécie beaucoup les églises. Elles peuvent être tellement belles, et sont de précieux témoignages du passé. Même si l’on n’est pas croyant, il faut bien se rendre compte du rôle qu’a joué la religion tout a long de notre histoire, qu’il ait été bon ou pas. Quand on pense au nombre de personnes rassemblées pour construire de tels édifices, l’importance que ça avait pour eux, je ne pense pas qu’il y ait quelque chose d’équivalent de nos jours. Et, bien que je ne sois pas une spécialiste dans ce domaine, je pense que l’architecture ne serait pas ce qu’elle est devenue sans la construction de tous les bâtiments religieux.

A Florence, bien sûr, j’ai été aux anges, vu le nombre d’églises et de chapelles. Le surnom de « ville aux cent clochers » lui conviendrait autant qu’à Rouen ! Dès mon arrivée dans la ville, j’ai pu voir que les églises étaient très différentes que ce que je connaissais en Normandie. C’était vrai pour l’extérieur, ça s’est vérifié aussi pour l’intérieur. En tout, nous avons visité 8 églises si je me souviens bien. Elles pouvaient être très différentes de taille et d’aspect mais étaient toutes très belles.

Le jeudi matin, nous avons fait un tour à la Basilica della Santissima Annunziata, sur la place du même nom. La façade est très sobre, mais l’intérieur très riche avec le grand tabernacle. Plus tard dans la journée, nous nous sommes rendues à l’église San Lorenzo. Quand on voit l’extérieur en pierre et l’aspect assez massif de l’édifice, on ne s’attend pas du tout à avoir un intérieur avec des colonnes et un sol tout en gris. J’ai été particulièrement impressionnée par la sacristie, et j’ai trouvé le cloître très joli avec l’oranger au centre.

florence
Façade de San Lorenzo

Vendredi, direction le quartier de la gare pour visiter l’église Santa Maria Novella. Dommage pour nous, la façade était en travaux et donc complètement masquée. Un intérieur encore une fois vaste et impressionnant, surtout avec les fresques des deux chapelles situées un peu en hauteur par rapport au reste de l’église. J’ai aussi particulièrement aimé la chaire en marbre sculpté. En fin d’après-midi, passage à Orsanmichele, vraiment étonnante par sa forme carrée et ses statues disposées tout autout. L’intérieur, beaucoup plus petit que pour d’autres églises, n’en est pas moi joli, et nous avons pu assisté au concert d’une organiste et d’une soprano. Je suis pas vraiment barrée musique sacrée, mais des choses comme l’Ave Maria de Schubert, c’est prenant, surtout dans un tel décor.

Samedi matin, rapide visite à l’église San Salvatore, sur sa petite place donnant sur les bords de l’Arno. Nous sommes passées devant un peu par hasard, mais c’était hélas un quart d’heure avant la fermeture. L’après-midi, direction l’est de la ville pour une visite de Santa Croce. Façade monumentale donnant sur une très belle place. Le nombre de sépultures à l’intérieur est vraiment impressionnant ! Là encore, de très belles fresques, et de très belles chapelles. Le prix de la visite comprend également le cloître et un petit musée, il y a donc au final beaucoup de choses à voir.

florence
Façade de Santa Croce

Dimanche après-midi, direction Santa Maria del Fiore, le duomo (cathédrale quoi ^^). Avec sa coupole, son campanile et sa profusion de marbres de différentes couleurs, l’édifice est vraiment impressionnant de l’extérieur. Pour ce qui est de l’intérieur, on pourrait s’attendre à ce qu’elle soit différente des autres églises de par son statut de cathédrale, mais je ne l’ai pas trouvée plus impressionnante. Mais c’est clair qu’avec tout ce qu’on voit on devient vite difficile. Et là, vu le monde qu’il y avait (l’entrée est gratuite, l’avantage avec les églises payantes c’est que ce n’est pas la foire complète…), ça ne facilitait pas la visite. J’ai beaucoup aimé l’horloge et la mosaïque au-dessus du portail, et j’ai regretté de ne pas pouvoir m’approcher plus de la coupole pour voir les fresques, le choeur étant inaccessible.? Mais vu la foule indisciplinée, ça se comprend…

Dans certaines églises, dont le Duomo, les photos étaient autorisées, mais je n’en ai pas pris. Sûrement que c’est parce que je ne suis pas une bonne photographe, mais je trouve que c’est quelque chose à voir soit-même, dans son ensemble, dans l’ambiance, et que ça ne donne pas grand chose d’avoir des photos de détails de fresques par exemple, tout comme ça n’a pas de sens de photographier les tableaux dans les musées.

florence
Façade du Duomo, où se reflète l’ombre du baptistère

Nous voilà arrivés à mercredi matin, juste avant notre départ, où nous avons fait un petit arrêt à San Marco. Nous avions déjà visité le musée (prochaine note sûrement ^^), mais pas l’église. Presque personne, ambiance très reposante sur un fond d’orgue, et un prêtre qui nous a dit que l’italien était la plus belle langue du monde, et que viva il mundo!

1 commentaire sur [Italie 2007] Carnet de voyage 2 – Les églises de Florence

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog :

    La France et l’Italie possède vraiment de merveilleuses églises et bâtiments religieux.
    Mais je dois dire qu’en lisant ton carnet de voyage, tu confirme mon opinion sur le faite que les bâtiments italiens sont beaucoup mieux entretenus que les églises françaises (quel désastre quand on y pense …. seule quelque cathédrales bénéficies d’un traitement de faveur …)

    Ha, l’Italie j’aime vraiment beaucoup ce pays (bien que je ne m’y sois jamais rendu).
    Ca vient sûrement des descriptions de Dumas dans le comte de Monte-Cristo ^^.

    D’ailleurs j’espère que tu est passé par le colisée de Rome.

    Je ne sais pas si j’ai déjà eu l’occasion de le dire mais j’aime beaucoup ton style d’écriture 😉

    A+ mlle

    PS : ce n’est pas bien de poster au boulot, mais c’est la que j’ai le plus de temps libre 😉

    Écrit par : Dheen | 20.08.2007

    Enfin, il se décide à poster un commentaire sur mon blog :p
    Et non, je ne suis pas allée à Rome 🙁 déjà que j’ai pas eu assez de temps (ni d’argent…) pour voir tout Florence ! Mais bon, encore une raison pour retourner en Italie, même si, bizarrement, Rome ne serait pas dans mes priorités. En grande romantique, tu te doutes bien que je choisirais Venise :p

    Écrit par : Katzina | 20.08.2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*