22 novembre 2017

[Italie 2007] Carnet de voyage 5 – Une journée à Sienne

sienne

Le matin du lundi 13 août, cinquième journée de notre séjour, nous nous sommes dirigées vers la gare routière pour prendre un car pour Sienne. Une douzaine d’euros l’aller-retour, ce n’est pas prohibitif. Après une petite heure et demie de trajet, nous sommes arrivées à destination. En nous dirigeant vers le centre-ville, nous nous sommes arrêtées à l’église San Domenico. C’est dommage, c’est parfois assez abîmé à l’intérieur, et je l’ai trouvée un peu triste.

En suivant les charmantes petites rues en pente, nous avons fini par arriver sur le Campo, la place principale de la ville où se trouve le palais qui fait fonction d’hôtel de ville. Comme c’était justement la semaine du Palio, la place était aménagée pour l’occasion (des gradins tout autour); et il y avait énormément de monde. Toutes les rues étaient ornées des drapeaux des différentes contrade et on a pu voir les cortèges de différents quartiers descendre vers la place en chantant. On sentait vraiment que c’était une grande tradition pour tous les habitants.

sienne
Le Campo

L’heure du midi est vite arrivée et nous sommes allées manger dans une osteria bien sympatique. En antipasti, un gâteau à la carotte et au gorgonzola. Excellent ! Après, j’ai pris des pâtes au safran, à la tomate et aux courgettes. Miam.

Nous avons ensuite continué notre balade vers la place du Döme. Les vestiges de l’agrandissement inachevé de l’édifice sont assez pittoresques, et la façade très richement décorée. J’avais lu que l’intérieur était encore plus beau que celui du Dôme de Florence, et c’est vrai, même si malheureusement on ne pouvait voir qu’une toute petite partie des sols en marbre. Les fresques de la bibliothèque sont aussi stupéfiantes. Comme dans d’autres églises de Florence, j’ai aussi beaucoup aimé la chaire en marbre sculpté. Bref, encore une merveille !

sienne
Le Dôme de Sienne

Nous n’avions pas pris de dessert le midi, c’était parce que nous avions une petite idée de goûter : la pâtisserie Nannini, qui est apparemment la plus célèbre de la ville. Les cavalucci et ricciarelli que nous avons achetés et dégustés sur le Campo étaient divins ! Nous avons aussi acheté un morceau de panforte et des cantucci à ramener pour la famille.

Nous sommes remontées tranquillement vers la place où prendre le bus du retour en empruntant des rues que nous n’avions pas encore prises, et en visitant au passage deux petites églises. Sienne est une ville surprenante, très différente de Florence mais tout aussi magnifique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*