24 octobre 2018

It’s just one of those days…

arbre clères

Jeudi dernier, en arrivant à la gare Saint-Lazare, j’ouvre mon sac pour prendre un ticket de métro dans mon portefeuille. Que je n’ai pas. Ah mais oui, la veille j’étais sortie de chez moi deux minutes pour aller à la Poste, et j’avais pas remis mon portefeuille dans mon sac de cours. Et bien sûr, c’est justement ce matin-là que je n’ai pas vérifé avant de partir. Je savais bien que j’avais bien ma trousse, mon abonnement de train, mes bouquins, mais pas mon portefeuille. Pas un seul centime dans mes poches. Et bien sûr, je suis trop gourde pour taxer un ticket à un passant ou passer par-dessus les barrières dans le métro.

Donc je rentre à Rouen. Le train, c’est bien. Il faisait super beau la semaine dernière, les bords de Seine avec les arbres de toutes les couleurs c’est joli comme tout. Je ne me suis pas énervée, ça servait à rien, mais bon arrivée chez moi, quand je me suis posée un petit quart d’heure pour manger et que ma Freebox voulait plus redémarrer après sa mise à jour j’ai quand même bien failli la claquer… Après ça je repars, pour aller aux deux cours qui me restaient. Plus de cinq heures de train en une journée, pas mal comme performance. Le genre de truc qui sert de leçon quoi. Gourditude absolue, mais j’assume totalement. Mon honnêteté finira par me perdre ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*