19 juillet 2018

[Japon 2010] Jour 25 : Deuxième journée à Kanazawa

kanazawa

Mercredi 25 juin, après avoir pris un copieux petit déjeuner au family restaurant du coin sur les conseils du propriétaire de l’auberge, direction le centre de Kanazawa à bord d’un des vieux bus touristiques pittoresques pour une visite des célèbres jardins Kenrokuen. Toute cette verdure additionnée au fait que nous n’étions encore que le matin nous aurait presque donné une impression de fraîcheur.

Je vais distiller les photos tout le long de la note, car vu l’emploi du temps de la journée comme vous allez pouvoir le lire, la majorité des photos du jour ont été prises là-bas, ça serait donc dommage d’avoir toutes les photos au début et après un gros paquet de texte ^^.kanazawa

Les lieux surplombent la ville et sont vraiment agréables, on a un peu l’impression d’être un peu remonté dans le temps et de s’y arrêter un moment. Et puis évidemment il y a un plan d’eau, et qui dit plan d’eau dit carpes, et moi je les aime vraiment bien ces poissons ! ^^kanazawa

Nous avons ensuite pris la direction de la gare de Kanazawa, pas encore pour quitter la ville, mais pour faire une petite expédition aux limites de la ville. Je pensais que le centre ville était vraiment sur la côte, mais en fait ce n’est pas le cas. Enfin, je croyais même qu’il fallait aller jusqu’à une commune voisine pour voir la mer, mais apparemment administrativement c’est toujours Kanazawa. Nous voilà donc partis pour une petite vingtaine de minutes de train.kanazawa

Et quel train ! Une toute petite ligne avec de vieilles rames et un employé qui tamponne les tickets avant l’accès au quai ! Contraste total avec le shinkansen ou la Suica ! ^^ Et nous voilà donc arrivés à Uchinada, un endroit où il n’y a en fait pas grand chose mais qui est d’un sens assez pittoresque. Je pensais qu’il s’agissait d’une petite ville balnéaire, mais en fait nous sommes arrivés sur la plage par une zone en travaux (une route, des logements, un centre commercial), et sur cette plage il n’y avait quasiment personne.kanazawa mer du japon

Par contre, il y avait énormément de déchets, et ça m’a vraiment choquée vu que jusque là l’image que j’avais des Japonais comme étant des gens plus propres que dans bien d’autres pays s’était vérifiée dans les rues et dans les transports. Après avoir longé un peu l’eau, nous ne nous sommes pas attardés davantage. Et puis évidemment, le soleil tapait sérieusement, là encore.

Sur le chemin du retour, nous avons repéré un magasin de CD, DVD et jeux vidéo neufs et d’occasion. J’ai donc voulu y faire un tour. Et je ne suis pas ressortie les mains vides, loin de là (je raconterai ça dans une prochaine note shopping). Comme quoi, on n’était pas venu pour rien même si c’était pas le but premier du déplacement.kanazawa kenrokuen

Nous avons donc regagné la ville assez tôt dans l’après-midi, et il était temps de se poser pour manger… dans le même family restaurant que le matin ! La serveuse a bien rigolé de nous revoir ^^. Après un ultime passage à l’auberge pour que je récupère mon gros sac, redirection la gare, cette fois pour quitter la ville, et dire par la même occasion aurevoir à mon camarade de voyage car je rentrai directement à Tôkyô et lui retournait à Ôsaka. Et là, nous avons pu assister à un truc très rare au Japon : des trains en retard !

Apparemment, c’était à cause de gros orages, on a dû attendre une bonne demie-heure. Je devais aller jusqu’à Nagoya pour rattraper la ligne de Shinkansen, et du coup arrivée là-bas (dommage que je n’aie pas eu le temps d’y rester, même si la ville n’est pas réputée pour être touristique, j’aurais bien aimé visister un peu), le train que je pensais prendre était passé évidemment. Du coup, je me suis dépéchée d’en prendre un autre, mais j’aurais dû attendre et me renseigner, car j’ai pris celui qui s’arrêtais à toute les gares. Bah, c’était une dernière occasion de voir du paysage ! ^^kanazawa kenrokuen

C’est d’ailleurs dans ce train que j’ai appris par les info qui défilent sur un petit écran la mort de Kon Satoshi, et même si je ne suis pas  facilement touchée par la mort de personnes célèbres, quel que soit le domaine dans lequel elles exercent, je dois dire que ça m’a fait vraiment bizarre d’être justement au Japon à ce moment-là, et évidemment qu’il ne ferait plus d’autres films ou séries.

Un peu avant minuit, j’étais enfin de retour dans ma chambre de Warabi ! Ce séjour à Kanazawa était vraiment sympathique pour terminer ma virée vers l’ouest, et je conseillerais la destination à ceux qui veulent voir d’autres villes en restant sur Honshû et sans trop s’éloigner de Tôkyô ou de Kyôto et Ôsaka. D’ailleurs, la ville semble faire beaucoup pour promouvoir le tourisme. Ca me fait aussi penser que la boutique d’objets japonais Cool Japan rue Sainte Anne à Paris propose des objets de Kanazawa.kanazawa kenrokuen

Comme pour la plupart des lieux que j’ai visités, j’ai eu l’impression de n’avoir le temps que d’en voir une toute petite partie et de louper plein de choses (le musée d’art contemporain, passer plus de temps dans les vieux quartiers de samurai et de geisha…), donc j’aurais envie d’y retourner lors de mon prochain voyage. Mais il va falloir choisir ! ^^

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*