19 octobre 2017

[Japon 2010] Jour 9 : Excursion dans la région de Hakone 2

hakone owakudani

Lundi 9 août, je me réveille après une bonne nuit sur mon futon au Hakone Yumoto Hotel. Et comme je le disais à la fin de ma note précédente, la première chose que j’ai faite, c’est de retourner faire un tour au onsen.

Ensuite, c’était le pettit déjeuner. L’hôtel proposait deux buffets, un à l’occidentale et un à la japonaise. Vu qu’on avait eu le droit au repas japonais la veille et que le pain et les viennoiseries commençaient à me manquer, j’ai profité de l’occasion. Petit dèj occidental, donc.

Le mauvais temps arrivé la veille s’était bien installé, le premier achat de la journée a donc été un parapluie à 300 yen avant de quitter l’hôtel… en car évidemment. Direction Ôwakudani, d’où l’on est supposé très bien voir le mont Fuji par temps dégagé. Mais là, le temps était tout sauf dégagé, on se croyait plutôt au milieu de nulle part, voire même dans une autre dimension ^^.

Nous sommes montés jusqu’à l’endroit où l’on fait cuire dans l’eau sulfurée les fameux oeufs qui allongent la durée de vie de sept ans (les kurotamago). Mais bien sûr ça se sert à rien d’en manger plus pour espérer gagner encore plus d’années ^^. Qui dit souffre, dit odeur pas vraiment agréable. Ca sent… l’oeuf pourri, justement. Mais les oeufs en eux-mêmes, ils sont très bons ! C’est impressionnant de voir leur coquille toute noircie, mais c’est vraiment juste l’extérieur, à l’intérieur ils sont comme n’importe quel oeuf dur. Petit en-cas bienvenu en milieu de matinée ^^

owakudani.jpg

Après, c’est déjà fini et le car prend le chemin du retour vers Tôkyô. Nous nous sommes arrêtés sur une aire d’autoroute généreusement équipée en stands de bouffe et autres petits restos. Ensuite, la route m’a paru bien longue. Le  seul intérêt (heureusement que j’étais réveillée à ce moment !) a été de passer sur le pont qui traverse la baie de Yokohama. Dur de prendre des photos à travers une vitre dégoûlinante de pluie, mais c’était chouette. Une zone portuaire et industrielle, ce n’est pas beau en soi, mais c’est très intéressant.

Nous étions de retour à la gare de Shinagawa vers 16 heures. On n’avait vraiment pas fait grand chose de la journée à part rouler en car, et c’était dommage de rentrer si tôt à la résidence. On a donc fait un petit tour du côté d’Ôtsuka puis d’Ikebukuro.tokyo otsukatokyo ikebukuro

Aucune visite particulière, d’autant plus que c’était un peu imprévu, mais petite balade bien sympa avec les néons qui s’allument au fur et à mesure que la nuit tombe. A Ikebukuro il m’a semblé reconnaître une place qu’on voit dans le drama Ikebukuro West Gate Park mais je suis pas sûre, on n’était peut-être pas à l’ouest en fait ^^.

Je suis contente d’être allée à Hakone, mais j’ai quand même été déçue de l’excursion. Le temps jouait pas en notre faveur, c’est vraiment dommage mais on n’y peut rien (ce furent d’ailleurs les deux seuls jours de mon voyage où le temps était vraiment mauvais). Mais au niveau de l’organisation, c’était pas génial. Que les déplacements sur place se fassent en car, je veux bien, mais on aurait gagné en temps et en confort à aller de Tôkyô à Hakone en train, comme c’était soit-disant prévu.

Je n’aime pas vraiment les voyages organisés à la base, mais là les interminables trajets en car, l’absence totale de liberté pour les visites (nous lâcher 45 minutes quelque part j’appelle pas ça une visite libre…) et les commentaires plus que sommaires du guide, ça ne valait pas le prix qu’on y a mis.

Après, j’imagine que chaque excursion est différente, que je suis sûrement mal tombée, il ne s’agit que de mon opinion personnelle et pour vous faire une idée d’ALJ il vaut mieux  demander à d’autres personnes ce qu’elles en pensent. Mais pour ma part je suis contente de ne pas avoir pris d’autres excursions dans la région de Tôkyô et d’avoir eu l’occasion d’aller dans le Kansai et à Hiroshima par moi-même.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*