19 octobre 2017

Japonographie 3

Avec toujours le même titre qui ne veut rien dire, voici aujourd’hui une troisième petite sélection d’ouvrages sur le Japon. Ces derniers temps, j’ai un peu négligé les ouvrages d’informations parce que j’ai eu beaucoup de choses à lire pour les cours de littérature et d’histoire intellectuelle, il faudrait que je m’y remette un peu ! ^^

Tout d’abord, j’ai lu La dynamique du Japon (Editions CNRS, sous la direction de Jean-François Sabouret), qui regroupe des articles sur divers thèmes (histoire, économie, éducation, politique, culture…) sur le Japon de 1864 à nos jours. Le monde des japonologues étant petit, j’ai pu encore une fois retrouver parmi les auteurs quelques profs de l’Inalco. Tout comme Le Japon, peuple et civilisation, dont j’avais parlé dans ma note précédente, ce genre d’ouvrage est très facile à lire, chaque chapitre peut être vu comme une introduction à une question particulière, c’est vraiment pratique pour repérer ce qui nous intéresse le plus et éventuellement creuser le sujet avec d’autres ouvrages.

Ensuite, j’ai lu un numéro de Manières de voir, les hors-série du Monde diplomatiques intitulé Le Japon méconnu. La revue se divise en quatre grandes parties : économie, histoire, relations internationales et société. Moi qui lis bien trop peu la presse, c’est intéressant d’avoir ce recueil d’articles parus en France. Là encore, le découpage fait que ça se lit très facilement, bien sûr on y retrouve des photos mais aussi divers graphiques, ainsi que quelques planches de mangas en rapport avec les thèmes abordés.

Puisqu’on parle de mangas, j’ai également lu le livre Manga, soixante ans de bande dessinée japonaise (Paul Gravett, éditions du Rocher). Beaucoup d’info sur l’histoire du manga et sur différents auteurs, même si j’ai des fois trouvé que c’était un peu fouilli. Et puis, l’ouvrage original est en anglais, et l’éditeur français s’est contenté de laisser les nombreuses planches qui agrémentent les textes dans la langue de Shakespeare. C’est pas que ça soit difficile de comprendre, mais ça fait vraiment brouillon. Si comme moi vous pouvez l’emprunter dans une bibliothèque faites-le, sinon perso je l’achèterais pas. J’ai trouvé que l’ouvrage Mille ans de manga était bien mieux fait, même si niveau contenu on ne peut pas tout comparer.

Depuis que j’ai commencé à étudier le japonais, j’avais entendu plusieurs fois le nom de Fukuzawa Yukichi, grand intellectuel du 19ème siècle. Mais ce n’est que récemment que j’ai pu entendre parler de lui en détails, et sur les conseils du prof d’histoire intellectuelle j’ai eu envie de lire l’autobiographie du monsieur, Le vieux Fukuzawa raconté par lui-même. C’est vraiment passionnant de voir comment cet homme né dans un Japon  des samourais, encore fermé à l’extérieur, a vécu cette période d’énormes changements qu’a été la deuxième partie du 19ème siècle pour le Japon. Et comme Fukuzawa a toujours écrit de façon à être compris par le plus de monde possible, ça se lit très facilement.

Enfin, je ferai très probablement un article un peu plus développé dans la rubrique appropriée, mais je voulais mentionner le manga Au temps de Botchan, de Sekikawa Natsuo (scénario) et Taniguchi Jirô (dessin), au éditions du Seuil (cinq tomes). Si l’on prend du recul par rapport à la part de fiction, c’est une façon vraiment intéressante d’aborder l’ère Meiji et ses personnages importants (Natsume Sôseki, Mori Ôgai…). Je n’avais jamais lu de manga à dimension « éducative » et j’ai trouvé ça vraiment intéressant.

Si vous voulez jeter un oeil aux deux articles précédents, voilà les ptits liens ^^.

Japonographie 1

Japonographie 2

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*