21 novembre 2018

Le cuiseur à riz magique tome 2 : premiers essais de gâteaux

gâteau cuiseur à riz

Après avoir amélioré mon riz quotidien, j’ai voulu exploiter encore plus mon cuiseur à riz et m’en servir cette fois pour préparer des choses complètement différentes. A la maison, le seul four qu’on a, c’est un combiné micro-ondes/four. Le truc, c’est qu’il n’a de résistance que sur le dessus, donc c’est plutôt un grill qu’un four. J’ai déjà essayé de faire cuire un gâteau dans un moule à cake, au bout de 2h de cuisson l’intérieur était encore coulant alors que le dessus aurait cramé dix fois si je ne l’avais pas couvert. Pour les scones, aucun problème, pour les tartes, il faut précuire, pour les gâteaux, c’est mort.

J’avais entendu qu’on pouvait préparer des gâteaux et plein d’autres choses avec un cuiseur à riz, j’ai donc décidé de vérifier si c’était vrai. Les recettes que j’ai trouvées sur Cookpad, le Marmiton japonais, utilisaient plus ou moins toutes du hot cake mix, un mélange de farine, sucre et levure utilisé pour faire… oui, des hot cakes (faudrait qu’on m’explique la différence avec les pancakes :p). Ca ne me plaisait pas trop, mais comme je ne maîtrisais pas du tout le mode de cuisson, je me suis dit que pour commencer, il valait mieux suivre une recette et ne pas trop improviser.

Mon premier essai a été très convaincant. Je savais que ça pouvait être mieux, mais c’était tout à fait mangeable, et aucun problème au niveau de la cuisson. Je me suis rendu tout de suite compte à quel point le récipient du cuiseur était pratique : il faut un beau gâteau parfaitement rond qui se démoule en deux secondes (y’a qu’à retourner quoi !) et il se nettoie super facilement. Ce qui surprend juste, c’est que le dessus du gâteau, qui n’est donc pas du tout en contact avec le récipient et cuit uniquement à la vapeur, ne colore pas du tout. Il n’y a pas de « croûte », quoi ! Mais c’est quand même cuit, et ça se mange très bien comme ça. Si on retourne le gâteau sur un plat en le démoulant, on cache cette partie. Sinon, un petit passage au grill permet de colorer tout ça !

hot cake mix

La recette que j’ai suivi indiquait d’ajouter simplement au hotcake mix deux ou trois oeufs et une dizaine de centilitres de lait. Lors de mon deuxième essai, j’ai réalisé ce qu’il y avait de bizarre à cette recette : il manquait la matière grasse. Je ne suis pas pour mettre du sucre et du gras à tout prix, généralement je réduis les quantités mentionnées dans les recette. Mais là quand même, il me semblait que ça pourrait rendre le gâteau plus moelleux et faire qu’il sèche moins vite. Effectivement, en ajoutant un peu d’huile, j’ai vu la différence.

Ensuite, me rappelant de la bonne vieille recette du gâteau au yaourt, j’ai ajouté du Bulgaria (un yaourt qui fait vraiment du bien à l’intérieur du dedans). Depuis, je mets tout le temps ça, en version normale ou à boire. Je me suis ensuite dit que le hot cake mix ne contenait peut-être trop peu de levure, j’en ai donc rajouté un peu : j’ai gagné en volume et en légèreté !

Toutes ces modifications n’ont en rien modifié la cuisson des gâteaux, comme quoi le cuiseur à riz c’est vraiment génial. Ca s’arrête une fois qu’il n’y a plus rien à évaporer et qu’une certaine température est franchie, donc en fait, ça ne peut pas cramer ! Il faut juste quand même faire attention à ne pas mettre trop de fruits à forte teneur en eau sinon le gâteau ne sera pas tout à fait cuit à l’intérieur. Moi, ça ne me dérange pas du tout au goût, au contraire, mais c’est moins facile à couper et à conserver.

Allez hop, petit passage en revue des exploits ! :p

Pommes-pruneau, le prototype ^^

gâteau cuiseur à riz

Poire-amande, l’association qui gagne toujours ! J’ai eu une livraison de poudre d’amande en direct de France (ici,il y en a mais c’est bien plus cher), et c’est un bonheur pour les gâteaux !

gâteau cuiseur à riz

Carotte-noix, pour lequel j’ai foiré les photos. Depuis que j’ai mon Magimix et que je n’ai plus besoin de râper les carottes avec ma râpe à 100 yens, c’est quand même beaucoup mieux ^^.

Banane noix, qui est devenu un des préférés de l’homme (donnée très importante dans mon programme d’épouse modèle, bien sûr :p)

gâteau cuiseur à riz

Choco banane noix, parce si ces ingrédients vont tous bien deux pas deux, les trois ensemble ça doit marcher aussi ^^.

gâteau cuiseur à riz

Ananas-caramel, avec des petits choco chips au caramel qui donnent un bon petit goût, et de l’ananas frais vu que c’est à peu près le seul fruit pas cher avec la banane ici ^^.

gâteau cuiseur à riz

Pommes noisette, parce que je n’ai pas eu que de la poudre d’amande mais aussi de la noisette !

gâteau cuiseur à riz

Ananas, banane, coco et caramel, avec des petites photos de l’opération et des choco chips magiques (vive le rayon cuisine de Tokyu Hands, encore plus garni avant la Saint Valentin ^^).

gâteau cuiseur à riz

Yuzu gingembre, pour le style japonais.  J’ai utilisé du gingembre confit coupé en petits morceaux et du yuzu cha, ce genre de confiture avec des écorces de yuzu que l’on dilue dans de l’eau chaude ou froide pour faire des boissons.

gâteau cuiseur à riz

Kabocha, la petite courge japonaise. Là encore avec des ingrédients de Tokyu Hands : de la poudre bien orange, et des graines de citrouille. Le goût n’était pas assez prononcé car je ne connaissais pas encore la poudre et j’en ai mis trop peu par peur d’en mettre trop. A retenter ^^.

gâteau cuiseur à riz

Amande fleur d’oranger, qui n’a pas eu le droit à des photos. Comme le précédent, il manquait de volume vu que je n’avais pas ajouté de fruits. Ca se mangeait quand même bien mais j’ai été un peu déçue, surtout que ça n’était pas juste pour manger à la maison.

Un final spectaculaire avec le patate douce violette, lui aussi à base de poudre magique. La couleur est impressionnante, évidemment, j’adore ! J’ai mis tout le sachet, et le gâteau avait un goût particulier c’est certain, mais si on ne sait pas ce que c’est on ne peut pas vraiment deviner.

gâteau cuiseur à riz

Et voilà, on a fait le tour de mes expérimentations de gâteaux à base de hotcake mix au cuiseur à riz ! Je m’arrête là pour l’instant pour ne pas vous donner une indigestion, mais la prochaine fois, on verra ce que ça donne avec une vraie recette, donc farine, levure et sucre à la place du hotcake mix. Et vous verrez qu’il n’y avait pas besoin d’aller chercher bien loin pour faire des gâteaux super fuwa fuwa (moelleux) avec le cuiseur à riz ^^.

1 commentaire sur Le cuiseur à riz magique tome 2 : premiers essais de gâteaux

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog :

    Un grand merci ! Je n’ai qu’un micro-ondes et vu que les mug cakes sont des choses assez immondes, je vais essayer le cuiseur !
    Le poire-amandes à l’air délicieux ! Je rêve d’une tarte à ce parfum.

    Écrit par : Béné | 12.06.2014

    J’ai faim

    Écrit par : Tafam | 12.06.2014

    Tout ça met l’eau à la bouche ! J’ai hâte que tu nous postes des recettes pour essayer moi aussi de faire des gâteaux avec mon cuiseur !!!

    Écrit par : Tampopo | 15.06.2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*