19 juin 2018

Les french toasts les plus français de Tokyo

Oui je sais, ce titre peut paraître très prétentieux, j’espère que vous vous rendrez compte qu’il ne faut pas le prendre trop au sérieux ^^. J’ai été étonnée quand je me suis rendu compte que je n’avais jamais écrit ici à ce sujet, mais j’adore le pain perdu et j’en faisais régulièrement dans ma cuisine rouennaise. Peut-être même quand j’étais au Québec ? Je suis vieille et c’est loin, m’en demandez pas trop :p

C’est super utile pour recycler du pain rassis/sec, évidemment car c’est le but premier de la recette. C’est super simple, on est presque sûr d’avoir toujours les ingrédients, et bien sûr, on peut mettre des bonus ! Pour ma part, j’ajoutais presque toujours une pomme ou une poire passée à la poêle avant d’y faire cuire les tranches de pain, ainsi que des raisins, amandes ou autres fruits secs.

Au Japon, je le savais pour l’avoir vu dans au moins un drama, il y a du pain perdu. Mais comme pas mal de choses, c’est passé par la case Amérique avant d’y arriver et on appelle donc ça french toasts. Au moins, ils le sont peut-être plus que les frites :p. C’est le pain de mie qui remplace les tranches de « vrai » pain en tous genres, Mais ce n’est pas pour ça que ça n’est pas bon, au contraire, et j’avais pu le vérifier à Chicago.french toasts

Quand j’ai voulu trouver une autre bonne recette que les scones pour les petits déjeuners du week end après quelques mois à Tokyo, j’ai donc rapidement pensé aux french toasts. On trouve le pain de mie en quatre épaisseurs différentes au moins ici, et même la marque de supermarché à 100 yen à peine (pour un paquet de 350g environ) est bien meilleure que ce qu’on trouve en France (il faut bien une consolation !). Et avec ça ? Du lait, des oeufs et du sucre. Ça va pas chercher bien loin, quoi !

Pour faire plus simple, j’ai toujours mélangé le lait avec les oeufs battus et un peu de sucre, même si la recette veut normalement qu’on trempe les tranches de pain d’abord dans le lait et après dans l’oeuf. Franchement, au final je crois que ça ne fait aucune différence ! Pour que ça soit plus pratique, je coupe les tranches de pain de mie en deux. Je prépare trois tranches pour deux personnes, généralement de l’épaisseur 5 tranches par paquet (les paquets font toujours le même volume, c’est le nombre de tranches fait qui varie ^^). 

Pour mes premiers essais, j’ai donc en bonne Normande utilisé de la pomme, parce que c’était la saison. Avec un peu de sucre à la cannelle pour épicer tout ça, c’est miam ! Pour les fois suivantes, les amandes étaient de la partie. Il y a dû aussi avoir au moins une fois où j’ai mis des noix.french toasts

Pour ne pas se lasser, il a bien fallu essayer d’autres fruits. La banane, c’est toujours efficace, non ? J’ai voulu ajouter une petite touche locale avec un peu de kinako (farine de soja grillé). En fait, il existe de la pâte à tartiner kinako cacahuète. Comme le beurre de cacahuète ça va bien avec la banane, je me suis dit que le kinako devait bien se marier aussi. C’est pas une tuerie non plus, mais ça passe bien ^^.french toasts

Deuxième version avec la banane, avec un côté exotique cette fois en la mélangeant avec de l’ananas. Un peu de noix de coco pour saupoudrer tout ça, et c’est super efficace ! Une fois, j’ai aussi ajouté du sucre au cacao dans le mélange oeufs/lait et ça donne un bon petit goût, ainsi qu’une petite coloration au pain. Il faudra que je parle de la petite gamme de sucres aromatisés, pour des préparations comme les french toasts c’est vraiment magique ! J’ai eu aussi l’occasion de faire une version ananas tout seul, et cette fois le petit goût en plus c’était le sucre caramel-cannelle ^^.french toasts

Me demandez pas pourquoi, en janvier et février au Japon c’est la saison des fraises. Saint Valentin, rouge, coeur, tout ça, sûrement. Donc, french toasts aux fraises tout juste saisies pour être chaudes mais rester croquantes, et sucre vanillé !french toasts

Enfin, voici la version automne ! Des figues, du miel à la place du sucre, et le petit bonus dans la préparation pour faire trempette : le mélange d’épices  à pain d’épices ! (je venais de recevoir mes cartons de France et y’avait ça dedans ^^). J’étais bien contente de moi sur ce coup !french toasts

Comme de nombreuses recettes qui ont une base simple, les french toasts peuvent se décliner en version salée ! Mon premier essai a été avec des tomates cerises, à cuire brièvement comme les fraises. Pour aromatiser le pain, un peu de basilic (pas du frais mais le petit goût était là quand même), et un peu de poudre à l’ail (même gamme que les petits sucres aromatisés, tout aussi magique !).french toasts

Pour mon deuxième essai, c’était bacon et épinards. Et le super bonus : le fromage inséré dans l’épaisseur de la tranche de pain de mie en l’incisant au milieu ! Ça fond à la cuisson, c’est miam ! J’ai pris des tranches de fromage à fondre type toastinette, ici y’en a à la pelle, et ça suffit bien pour ça. Après, si quelqu’un m’envoie de la raclette, du gruyère ou du reblochon gratos, je dis pas :pfrench toastsfrench toasts

Pour l’instant, pas d’autres tentatives salées car j’ai du mal à trouver d’autres ingrédients que le fromage, qui s’impose pour moi quand il s’agit de faire un truc chaud et salé. Si vous avez des suggestions, je suis preneuse évidemment ! Et puis comme pour les scones, je pense que je vais tenter un de ces quatre des recettes encore plus japonisantes.

Si vous essayez ces recettes et que vous les partagez à votre tour, dites-le moi, ça me fera plaisir :). 

1 commentaire sur Les french toasts les plus français de Tokyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*