21 février 2019

Let it snow

québec

Depuis le début de la semaine, le temps s’est refroidi, et je me suis dit : l’hiver arrive enfin ! Non pas que j’aime spécialement avoir froid (mais je n’aime pas plus la chaleur, au contraire), mais bon, tant qu’il nous reste un peu des saisons,  faut bien qu’il fasse froid en hiver, non ? ^^. Douze degrés dans la journée fin novembre ou début décembre, moi je trouvais ça bizarre. On sait pas trop comment s’habiller : l’automne est déjà bien avancé, alors on se dit qu’il faut s’habiller un peu chaudement, mais on s’aperçoit qu’avec des manches longues et un pull en laine on a trop chaud ! Là, cette semaine, je les ai bien supportés mes pulls en laine, surtout jeudi où il y a eu de la neige, et c’est bien comme ça.

Tant qu’on n’a pas à rester dehors tout le temps, si on a des gants, un cache-nez et un bonnet, on va pas se plaindre ! C’est après avoir eu cette réflexion profonde que par association d’idées (car je fais beaucoup de réflexions et d’associations d’idées, mais oui !:p), je me suis mis à réfléchir aux moments où j’ai eu le plus froid dans ma vie. Et c’est assez logique, ces moments sont la plupart du temps associés à la neige.

D’abord, il y a près de 14 ans de ça (j’avais donc un peu plus de douze ans), pendant les vacances d’hiver il avait pas mal neigé (je crois d’ailleurs que c’était la première fois que j’en voyais tant dans le coin et j’en n’ai jamais revu depuis, du moins pas ici en Normandie ^^). Avec ma mère et ma soeur, on avait entrepris une expédition pour aller chez ma grand-mère à pieds. Dans le village voisin, à pas plus de deux kilomètres, c’est pas grand chose après tout. A l’aller, pas de problème, c’était bien marrant de marcher dans la neige, de ne pas voir la limite entre la route et les champs autour. Arrivées à destination, on a eu le droit aux bonnes crêpes de Mamie (mes deux grand-mères sont championnes des crêpes ! ^^). Au retour, même avec le ventre plein, ça a été moins drôle. A force de marcher dans la neige jusqu’aux genoux, on a fini par être trempées. Les deux kilomètres ont vraiment paru longs, et en revenant à la maison, j’avais les jambes rouges de froid et mon jean à moitié gelé tenait debout tout seul !

La deuxième fois, c’était en troisième, lors de mon deuxième voyage en Allemagne. Mi-décembre, les marchés des villes de la Ruhr c’est vraiment beau. On avait été jusqu’à Aix-la-Chapelle, j’en garde un très bon souvenir. Il caillait bien, particulièrement le jour où on était à Essen. C’est vrai que j’avais fait la bourde de prendre une veste pas très épaisse, mais en fait le problème c’était pas vraiment l’épaisseur, c’est plutôt qu’elle était pas longue et que je me gelais le popotin au sens propre du terme. C’était vraiment sympa ce voyage, j’avais par exemple rapporté un brûle-encens et un carillon avec une lune que j’ai toujours chez moi aujourd’hui.

Après, il y a eu ce jour à la gare de Dijon, ça devait être fin janvier et il faisait -5 degrés, peut-être même moins. Ca devait être cet hiver-là que j’avais eu la bonne idée d’aller à la fac un matin avec mes cheveux encore mouillés et qu’ils avaient gelé (y’a eu une VDM comme ça récemment j’ai bien ri ^^). Bref, jour de grève SNCF (comme si ça existait ! :p), j’avais attendu que le TGV arrive pendant au moins une heure, sur le quai bien exposé au vent. Je savais pas quand il arriverait et il y avait plein de monde, donc il n’était pas vraiment question de redescendre à l’intérieur. Et ouais, il caillait grave sa maman ^^.

Et enfin, la plus récente et peut-être la plus terrible, lors de l’hiver 2005-2006 au Québec, un matin où y’avait personne qui pouvait nous conduire au boulot mon collègue/colloc et moi, on a fait le trajet à pieds de chez nous au bureau. Je pense pas qu’il y avait moins de trois kilomètres, à faire sur la neige tassée et glissante des trottoirs. Et le chemin de randonnée au bord de la rivière, au départ un raccourci, était bien sûr bourré de neige, et s’est transformé en vrai parcours du combattant. Ah, on en a chié, après quand personne pouvait nous amener au boulot on a pris un taxi. Il faisait « que » -14 degrés, mais même si j’aime bien marcher, là c’était vraiment pas top.

Un peu plus et j’aurais pu faire un top 5 dis donc ! Mais bon, y’a plus rien qui me vient à l’esprit, c’est donc que les autres fois j’ai pas eu si froid que ça ^^. Faudra quand même que je reparle de la journée de jeudi, parce que le combo SCNF + neige c’était quand même assez folklo^^. En plus de la photo de circonstance (qui n’est pas de moi car je n’avais pas encore mon APN à l’époque mais qui montre la vue qu’on avait de la terrasse de notre apart au Québec), j’ai eu envie de mettre une petite musique au nom très évocateur pour égayer davantage encore ce petit bla bla souvenirs.

1 commentaire sur Let it snow

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog :

    Je suis d’accord, en hiver il faut qu’il fasse froid et qu’il neige, mais je dois faire environ 500km en voiture demain matin, et honnêtement ça me fait bien chier ^^

    Écrit par : Niko | 20.12.2009

    Répondre à ce commentaire
    Ah oui quand il s’agit de faire de la route c’est autre chose c’est sûr !
    C’est d’autant plus dangereux qu’on n’est plus habitué à le faire régulièrement.

    Écrit par : Katzina | 20.12.2009

    Cette nuit j’ai eu droit à -21 °C par chez moi paraît-il, et aujourd’hui c’était galère de sortir dehors, il y avait des grosses rafales de vent avec de la neige.
    La neige c’est beau mais seulement à voir derrière ma fenêtre^^.

    Peut être que tu vas en faire un top 5 bientôt!

    Écrit par : Ageha | 20.12.2009

    Ah oui en effet, dans l’est il fait toujours plus froid ! C’est sûr qu’on est mieux au chaud chez soi dans ces cas-là ^^

    Écrit par : Katzina | 21.12.2009

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*