25 mai 2017

Mon année 2016

japon 2016

Même si j’ai l’impression d’avoir écrit le billet sur mon année 2015 il y a moins de six mois, le moment est bel et bien venu de faire le bilan de l’année écoulée ! 2016, où es-tu passée ? Dans une faille spatio-temporelle j’ai l’impression !

C’est assez difficile de faire une petite synthèse de ce qui s’est passé pour moi cette année, il y a beaucoup à dire et j’ai prévu pas mal d’articles pour ça. Je peux par contre résumer en un mot : famille ! Et en une phrase : je suis heureuse d’avoir pu faire le choix de donner la priorité à mon petit monstre, et même s’il y a des jours où c’est pas toujours drôle, je ne changerais ça pour rien au monde. En fait, le seul gros problème c’est que le temps passe trop vite et que je n’arrive jamais à faire le dixième de ce que je veux faire dans une journée. Moi qui me plaignais déjà ces dernières années que le temps filait, c’est clair que d’avoir un enfant n’était pas la solution pour y remédier, au contraire ! Mais en échange de mon temps, Messire m’apporte énormément (et pas que les cailloux du jardin :D). En résumé, j’ai réussi à prendre confiance en moi en choisissant d’autres manières de faire que celles qui constituent la norme dans la plupart des pays occidentaux (et j’en aurai à dire sur ces foutaises quand je m’y mettrai !). Je me sens utile et je n’ai pas du tout le sentiment de sacrifier ma vie professionnelle ou quoi que ce soit.

roubai tokorozawa

Avec un tout petit, on ne peut plus faire tout ce qu’on faisait avant, mais on peut faire quand même des choses si l’on s’adapte. Vu mon mode de vie et mon caractère, c’est vrai que c’est sûrement moins dur à faire que pour ceux qui sont encore de gros fêtards lorsqu’ils deviennent parents, par exemple :D. Mais je trouve qu’on s’est pas mal débrouillés et on va continuer comme ça ! Les petites balades dans les environs de la maison, un peu plus loin toujours dans l’ouest de Tokyo (Kichijoji, tout pour le shopping ! ^^=, vers le centre, jusqu’à Yokohama au début de l’été et Kamakura pour l’automne, et même à Ibaraki pour voir les kochia rougeoyants. Le grand grand voyage en France au printemps, où Messire a pu découvrir son deuxième pays et rencontrer ma famille. Le voyage à Matsushima en été, et pour finir l’année en beauté, celui à Taiwan à Noël. Le carrosse de Messire a un bon paquet de kilomètres au compteur, et on l’a aussi autant trimbalé dans son porteur !

Côté divertissements, je suis allée à quelques concerts. Moins que les années précédentes, mais ce n’est pas uniquement à cause du petit Piou Piou qui a besoin de sa mère pour s’endormir tôt le soir. J’ai raté la tournée de Spitz car plus de place, silence radio du côté de moumoon même à la pleine lune d’automne, mais j’ai quand même revu Rie fu et Quruli, ainsi que Damien Rice pour changer des artistes japonais. En 2016, le temps que j’ai pu consacrer à regarder des drama et anime a bien diminué. Et même pas la peine de parler de films ou de jeux vidéo, ou de me mettre enfin aux séries occidentales ou coréennes ! J’ai réussi à reprendre l’habitude de lire un peu le soir, mais sinon à par l’épisode d’asadora du jour que l’on regarde en dînant, c’est dur d’avoir une dose minimum quotidienne de séries !

hasedera kamakura

ibaraki hitachi

J’annonçais dans mon petit billet sur le dixième anniversaire du blog qu’il y aurait je l’espère pas mal de billets bouffe dans les mois à venir car cette année j’ai essayé de cuisiner le plus possible et j’ai découvert plein de recettes et d’ingrédients délicieux. Je m’initie à la cuisine japonaise, j’aime toujours autant faire des gâteaux et d’autres pâtisseries de temps en temps, et j’adore aussi préparer des bonnes choses pour le petit déjeuner. Je fais de plus en plus de pains et mon grand défi pour 2017 va être d’essayer de faire mon propre levain ! Je me suis décidée à investir dans un robot pâtissier et c’était une excellente idée ! Je veux vraiment continuer dans cette voie pour manger de bonnes choses et un maximum de fait maison.

Dans le dernier tiers de l’année, j’ai eu de la chance de rencontrer plusieurs personnes francophones, de passage ou bien installées durablement, que je suis sur Twitter. Cela faisait pas mal de temps que je n’avais pas fait ce genre de rencontres et je suis vraiment contente. Quand on n’habite pas exactement dans le même coin et qu’on n’a pas le même rythme de vie ce n’est pas toujours facile de trouver le bon moment, mais j’espère pouvoir continuer à me sociabiliser un peu. Cela dit, pour l’instant Messire ne semble pas souffrir du caractère d’ourse de sa mère : il fait connaissance avec ses voisins dans le bus ou le train en leur tirant les boutons de veste :D. Bien sûr j’aimerais aussi avoir plus de connaissances japonaises, et pour ça il pourrait être aussi un bon ambassadeur ^^.messire délicatesse

Comment va être 2017 pour moi ? Comme 2016 je pense, et ça m’ira très bien ! Mon petit défi va être de continuer à améliorer mon organisation au quotidien pour pouvoir me garder un peu plus de temps pour moi et avoir moins l’impression que les semaines défilent sans que je puisse venir à bout d’un billet blog ou d’un livre. Le petit monstre va encore beaucoup changer et il faudra s’adapter au fur et à mesure ! J’ai presque envie de me fixer des résolutions comme regarder un film tous les samedis ou des choses dans le genre, mais c’est tellement peu certain qu’on s’y tienne ! La petite routine de la semaine, le temps passé en famille le weekend, le tout ponctué par des sorties et voyages tout au long de l’année, tout ça est bien simple mais pas moins précieux ! Au printemps,on aura une livraison de six Normands pour une petite dizaine de jours et un périple dans le Kansai est prévu. J’espère qu’on pourra aussi faire un petit voyage en été, et après il faudra décider si on retourne en France pour Noël. Et décider aussi si Messire va deviendra un Onii-san ou si on attendra un peu plus tard !

Il est quelques heures trop tôt au moment où je termine ces lignes, mais je vous souhaite une bonne année 2017 à tous et à toutes !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*