24 septembre 2018

[Normandie] L’abbaye de Fontaine-Guérard et l’ancienne filature Levavasseur

En Normandie (comme dans d’autres régions sûrement), il y a beaucoup d’abbayes, qu’elles soient encore debout, à l’état de ruines ou un peu entre les deux. J’ai déjà eu l’occasion d’en visiter quelques unes (il y a quelques semaines j’ai aperçu de nouveau celle de Jumièges mais je ne suis pas entrée pour cette fois), mais il y a bien du boulot de ce côté-là. Cette fois, j’ai choisi d’aller voir une de celles qui est la plus proches de chez moi (si on ne compte pas l’abbatiale Saint-Ouen ^^), à Radepont dans l’Eure.

L’abbaye de Fontaine-Guérard date du 13ème siècle et était occupée par des religieuses de l’ordre cistercien. Comme tant d’édifices religieux, elle a perdu sa fonction et a été vendue  à la Révolution. Différents industriels ont ensuite été propriétaires des lieux, et une grande partie des bâitements a été sacrifiée pour construire des filatures. Aujourd’hui, il reste une chapelle (où se trouve l’accueil) avec un cellier en-dessous (il y fait bien frais ! ^^) et un grand bâtiment à un étage (cet étage était le dortoir) qui constituait un des côtés du cloître et auquel sont adossés les restes de l’abbatiale.normandie

J’ai beaucoup aimé l’ambiance des lieux, c’est vraiment très agréable de se promener dans ces vieilles pierres, entouré d’un grand espace vert où passe une rivière (l’Andelle). Les jardins a l’arrière, en forme de carré, sont assez étonnants. En cette chaude journée d’été, les lieux ont déjà un petit côté mystérieux, j’imagine qu’en automne ou en hiver ils doivent l’être encore plus, ça doit aussi être chouette.

Le dortoir a été restauré (la charpente est impressionnante) et sert de salle d’exposition. L’exposition que l’on peut voir actuellement s’intitule Normandie, pays de pommes. Tout est dans le titre ! J’ai appris plein de choses sur les pommes et la fabrication du cidre. Les panneaux comportent également de nombreuses reproductions de photos et de gravures. C’était un petit bonus bien sympa.

La visite ne s’arrêtait pas là, il y a également à proximité un lieu très curieux à voir, ou du moins à entrevoir. Il suffit de marcher quelques centaines de mètres en suivant l’Andelle pour arriver à la filature Levavasseur (on est alors à Pont-Saint-Pierre), ou plutôt à ce qu’il en reste. Ce qu’on peut apercevoir de l’autre côté de la rivière, à travers les arbres, est vraiment impressionnant ! Apparemment beaucoup de gens croient qu’il s’agit de l’abbaye de Fontaine-Guérard, et étant donné les dimensions et le style du bâtiment, il y a de quoi se tromper en effet.normandie

D’après les informations trouvées sur ce site, le bâitment principal, construit à partir de 1857 en style néogothique anglais,  faisait 96 mètres de long pour 26 mètres de large et 36 mètres de haut, avec une tour à chaque coin. Plusieurs incendies l’ont endommagé, mais il n’a pas été détruit, et moi je trouve ça vraiment chouette. Décidément, le patrimoine industriel est aussi passionnant que le patrimoine religieux, surtout que dans ce cas précis il y est lié.

Si vous passez dans le coin n’hésitez pas à aller visiter les deux endroits ! L’entrée pour l’abbaye coûte 4,50 euros (3,50 en tarif réduit), et la route qui mène à la filature est fermée à la circulation les premier et troisième dimanche du mois si je me souviens bien, comme ça on peut s’y balader tranquillement à pied ou en vélo, c’est très agréable. Et hop, quelques photos de plus à mettre dans mon album Haute-Normandie ! Le contraste entre la pierre et la verdure ainsi que la proximité de l’eau sont vraiment chouettes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*