17 novembre 2018

Ostie qu’y fait frette !

Ah ben oui, ça c’est un vrai temps d’hiver ! En arrivant à la fac hier et en y allant mollo sur les trottoirs glissants, je me croyais revenue à Sainte Adèle, QC, quand je devais descendre une pente bien raide aux trottoirs bourrés de neige tassée et reglacée. Ah les routes elles étaient bien dégagées, pas de problème, mais les trottoirs, rien à foutre ! Y’a pas idée de marcher, prends ton char quoi ! Cette fichue pente, elle nous en a fait chier à toutes les saisons ! En été avec le vélo (surtout quand je me croyais obligée de faire un vol plané par-dessus l’engin -_-), et en hiver avec la marde blanche. N’empêche, me suis jamais cassée la gueule ! Enfin du moins pas là, juste sur le parking en arrivant au boulot.

C’était quand même quelque chose de s’amuser à éclater les stalactites qui pendaient sur la terrasse de l’apart avant qu’ils ne grossissent trop et s’éclatent sur une voiture en dessous, d’avoir des micro-glaçons au bord des narines parce que ostie de calice de tabernacle, y fait -25, de faire les deux bons kilomètres jusqu’au boulot à pied par -14 un matin parce qu’on n’avait pas d’autre solution, d’aller marcher sur le lac gelé, que tout le monde quitte le boulot plus tôt parce qu’une tempête de neige arrivait… Ouais, un hiver ça va, mais c’est tellement long que ça suffit !

Et au fait, la nouvelle photo de la bannière, je l’avais prise de la fenêtre de ma chambre. Ouais, j’ai eu ma dose de marde blanche pour toute ma vie. Et de maringouins l’été, aussi. Mais qui sait, si je ne sais pas immédiatement quoi faire après la fac, et surtout si j’arrêtais plus tôt que prévu, je pourrais bien me retrouver là-bas !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*