19 septembre 2018

[Paris] Expo Rapa Nui

arbre clères

Comme d’habitude, je parle d’une expo qui se termine dans quelques jours ! A chaque fois c’est la même chose, je crois toujours qu’il me reste du temps pour y aller quand j’en repère une, mais ça passe trop vite. Là, heureusement que j’avais deux profs absents dans l’après-midi d’hier !^^.Me voilà donc partie pour la fondation EDT, en faisant au passage une petite balade vu que je suis arrivée de la station de RER du musée d’Orsay.

Vraiment intéressante comme expo, beaucoup de panneaux explicatifs sur plein de thèmes différents, d’abord sur les particularités géographiques de l’île de Pâques, quand et comment elle a été peuplée, le mode de vie de ses habitants, et bien sûr la construction des grands moais. Et comme la plupart des gens j’ai pu apprendre que si les arbres avaient disparu de l’île c’était pas parce que les habitants de l’île les avaient utilisés inconsidérement. Mais d’ailleurs, c’est pas l’EDF dans une de ses pubs qui sous-entendait ça ?! ^^ Bien sûr il y a aussi des objets, et les différentes statuettes de bois sont vraiment impressionnantes.

rapanui.jpg

En fait, le seul truc chiant, c’est qu’il y avait trop de monde. C’est super les expos gratuites, mais ajoutons à ça une période de vacances scolaires et ça se bouscule bien. Il n’y avait pas la queue dehors quand je suis rentrée, mais c’était déjà bien plein à l’intérieur, tellement que j’ai laissé tombé la projection du documentaire. Quand je suis sortie, apparemment les entrées étaient filtrées car il y avait une file d’attente bien longue ! Culturez-vous les gens, culturez-vous ! ^^. Bien sûr, qui dit plein de monde aux expos dit les quelques sauvages qui s’obstinent à prendre des photos malgré les interdictions…

Bien contente de cette visite super instructive, et ça me fait pensé que j’avais même pas parlé de ma visite au musée du quai Branly l’année dernière. Excellent ce musée, et c’est bête de dire ça mais le seul défaut, c’est qu’il y a trop de choses ! Et ça concerne des civilisations qu’on connait souvent tellement peu que c’est d’autant plus difficile à assimiler. Faudra que j’y retourne, tiens ! En attendant, je m’en vais terminer ma semaine de cours. Oui, j’ai vraiment des cours !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*