12 décembre 2017

Promenade dans le quartier de Yanaka

tokyo yanaka

Après être retournée un peu dans plusieurs quartiers déjà visités il y a deux ans, il fallait bien que j’aille m’aventurer dans des coins encore inconnus de la capitale japonaise, et évidemment je n’ai que l’embarras du choix. Comme mon passage dans le quartier voisin de Nezu m’avait beaucoup plu, j’ai choisi d’aller me balader dans le vieux quartier de Yanaka.

Arrivée par la station Sendagi, j’ai mis le cap vers l’est en empruntant une rue bordée de temples dans le sud du quartier. Le soleil était encore bien haut et a pris un malin plaisir à s’inviter un peu trop sur mes photos, qui ne sont pas très réussies.tokyo yanaka

J’ai fini par arriver dans le grand cimetière de Yanaka, un des endroits incontournables de ce vieux quartier. Je ne suis pas spécialiste des cimetières, mais j’ai trouvé que l’ambiance y était un peu différente  de nos cimetières occidentaux. Parmi les tombes bouddhistes « classiques », on trouve pas mal de torii et même quelques croix chrétiennes. La vieill pierre parfois recouverte de mousse, les herbes qui poussent dans tous les sens dans certaines sections, les allées un peu irrégulières, l’ombre des gros arbres aux racines tordues… On a vraiment l’impression d’être hors du temps !tokyo yanakatokyo yanaka

Le cimetière comporte plusieurs zones réservées à la famille Tokugawa. On ne peut pas y entrer librement, mais je suis tout de même allée jusqu’à la tombe du  dernier shôgun, Yoshinobu, mort en 1913, soit 45 ans après la restauration impériale.tokyo yanaka

En revenant sur mes pas, j’ai remarqué des résidents particuliers que je n’avais pas vus lors de mon premier passage ^^. Pas farouches pour un sou, leur sieste avait l’air bien agréable ! La pierre et les buissons devaient tempérer un poil la chaleur du soleil estival.tokyo chats yanaka

Après être repassée par l’allée centrale du cimetière, où l’on peut admirer les cerisiers en fleurs au printemps, je me suis dirigée vers le nord, où se trouvent deux temples. J’ai d’abord pu apercevoir le temple Anritsu :tokyo yanaka

Je suis ensuite arrivée à l’entrée du Tennôji, temple dont dépendait jadis le cimetière de Yanaka. D’habitude, je préfère l’ambiance des sanctuaires shintô, mais j’ai beaucoup aimé l’atmosphère qui règne dans l’enceinte de ce temple, l’un des plus vieux qui restent à Tôkyô. C’est un vrai coin de verdure, sous l’oeil bienveillant du grand Bouddha en pierre.tokyo yanakatokyo yanaka

Changement d’ambiance radical en descendant une petite rue juste après le temple : me voilà arrivée au-dessus de la gare de Nippori. Je m’y attarde un peu, parce que les trains, c’est bien ^^. De là, on peut bien voir la Skytree.tokyo nippori skytree

Direction ensuite la rue marchande de Yanaka, qui était quand même bien animée même si nous étions en pleine semaine de l’obon et que certaines boutiques étaient fermées. Mais pas celle où je voulais aller, heureusement ! Car les vieilles pierres, c’est bien, mais si j’ai voulu visiter le quartier, c’est aussi pour la bouffe ! Ah, et vous remarquerez que l’on est surveillé depuis les toits dans ce quartier ! On dirait des vrais aussi, ceux-là, mais en fait non ! ^^tokyo yanakatokyo yanaka

L’endroit que je voulais voir est une boutique réputée de mini manju et daifuku qui s’appelle Yanaka Fuku Marumanju et qui est située dans Yomise-dori. Ces petites gourmandises sont vendues par lots de 10 à seulement  105 yen ! Dur de choisir, j’ai donc pris les deux spécialités indiquées comme étant les plus populaires : des petits daifuku à la pâte de haricot rouge et des manju au sucre noir.tokyo yanaka mini manju

C’était tellement bon que j’ai eu du mal à me retenir à pas tout manger d’un coup ! Les daifuku étaient fins et fondants, les manju super moelleux et avec presque un petit goût de pain d’épices à cause du sucre. Il faudra absolument que j’y retourne pour en reprendre et essayer d’autres de ces petites bouchées magiques. Un endroit à visiter à la fin de son séjour pour en rapporter des souvenirs succulents et abordables !

Après avoir effectué une grande boucle, j’étais de nouveau dans les alentours de la station Sendagi et mon petit circuit était terminé pour ce jour. je retournerai très probablement à Yanaka, ainsi qu’à Nezu !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*