19 février 2018

Souvenirs souvenirs…

Aujourd’hui, j’ai ressorti quelques uns de mes vieux journaux intimes. Je le faisais de temps en temps, mais moins ces deux ou trois dernières années car je n’étais pas souvent à la maison et c’est là que ma collection est restée. Oui, collection est une appellation tout à fait justifiée car j’en ai un sacré paquet ! Si je me souviens bien, c’est fin 1994 que j’ai commencé à écrire dans un petit carnet. Au début, pas grand chose, mais le débit a vite augmenté avec la venue de l’âge ingrat ! LOL. Je me suis vite rendue compte que les petits carnets cartonnés avec un cadenas à deux sous seraient bien vite remplis, alors je me suis mise à utiliser de simples cahiers, dont j’ai même custoumizé (lol) les couvertures. Tout un art.

La période où j’ai commencé à écrire beaucoup correspond en fait au moment où j’ai commencé à écouter de la musique, j’entends par là être vraiment fan de groupes de rock. Genre quand ma mère ne voulait plus rentrer dans ma chambre parce que les murs étaient littéralement couverts de posters de Nirvana… M’enfin, faudrait que je vérifie mais je ne pense pas avoir été si terrible que ça ! Donc, je parlais en long et en large de tel groupe, de tel album, de telle chanson. Je racontais les concerts auxquels j’allais, minimum dix pages par événement !  Et puis à côté de ça, forcément, il y avait le collège ou le lycée, les copains les copines et les garçons qui m’avaient tapé dans l’oeil. Y’a même des fois où ça tapait tellement qu’ils me décrochaient la tête o_O. Enfin, quand on a 14, 15 ou 16 ans…

C’est en relisant ça que je me rends compte à quel point le lycée et même le début de la fac c’est déjà loin… Sans même parler du collège. C’est là que je vois à quel point j’ai changé (heureusement !) et comment des choses (ou des personnes) qui étaient si importantes à mes yeux le sont moins maintenant, voire plus du tout. Les années continueront de passer et il en sera toujours ainsi, des fois c’est triste mais des fois c’est très bien comme ça.

Même quand je m’emmerdais en cours (il m’arrivait très souvent d’écrire pendant les cours ou en permanence !), chaque journée passée me semblait importante et je rapportais des anecdotes, des petits rien du tout dont je pensais me souvenir longtemps et que j’ai aujourd’hui totalement oubliés… Aujourd’hui encore, en cette période un peu spéciale où je n’ai ni travail ni cours, même si je ne fais rien de particulier de mes journées, je trouve que chaque jour mérite d’être vécu, qu’on ne devrait pas se souvenir juste des journées où il y a eu des choses exceptionnelles.

2001, l’année du bac, ma découverte des Final Fantasy, ma période Offspring (backstage à Bercy !!!), mes débuts un peu difficiles à la fac…  2002, les vendanges, mon premier amoooouuur…. 2003, direction Dijon, changement de fac et premier vrai chez moi… 2004, l’été, une grande claque dans ma gueule, je me relève et je continue la fac… 2005, stage au Québec, gros changement de programme à la fin de l’été, on fait ses cartons, on quitte Dijon et la fac, on retourne de l’autre côté de l’Atlantique pour voir comment c’est l’hiver…

Et depuis ça, plus de cahiers ! Je me suis dit : si je continue à écrire toute ma vie, j’aurais plus assez d’un grenier pour ranger tout ça ! Donc, tout est dans l’ordi ! J’y passe déjà tant de temps, on n’est plus à ça près. Des fois, ça me manque de ne plus écrire à la main, mais je n’ai plus à me trimbaler un cahier partout. Et quand je relis mes vieux torchons en cherchant quelque chose d’un peu particulier, je regrette bien qu’il y ait pas de fonction recherche !

Pourquoi écrire une note aussi longue sur un sujet aussi inintéressant ? Mmmm parce que quand j’ai décidé de commencer ce blog je comptais bien qu’il me serve en partie de journal. Et c’est vrai, j’y parle musique, animation et jeux vidéo. Pas de mecs parce que ça deviendrait vite n’importe quoi en ce moment (je m’abstiendrai de cracher mon venin demain :p). En tout cas, depuis que j’écris ici, j’écris un peu moins dans mon… fichier Open Office ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*