19 novembre 2017

Spitz – Jamboree Tour 2009 – Sazanami OTR Custom @ Saitama Super Arena

spitz DVD live

Lorsque j’ai appris que Spitz allait sortir un DVD live à la fin de l’été dernier, j’étais bien contente car je venais de choper Hayabusa Junjo Sugoroku Live sur Jpopsuki, et le DVD est épuisé depuis longtemps apparemment. Pfff, c’est nul de faire des sorties limités comme ça ! ^^ Donc j’ai fait ma préco (de l’édition limitée évidemment) sur CDJapan, j’ai reçu le précieux colis début décembre, et le beau coffret a été un de mes cadeaux de Noël. Et il est génial, évidemment.

Il est génial parce que d’abord, c’est un très bel objet. C’est cher, mais vu le contenu et la qualité de la présentation, on en a pour son argent ! Deux DVD de deux concerts différents avec au total plus de 30 chansons, et deux CD reprenant le contenu du premier concert, le tout dans un joli coffret bien solide.

Et il est génial parce que j’ai pu apprendre à mieux connaître le groupe et à l’apprécier encore plus. Et c’est clair qu’un de mes rêves, c’est de pouvoir les voir un jour en concert ! L’été dernier quand j’étais au Japon, ils étaient en tournée, mais les dates ne collaient pas, il ne m’a pas été possible de faire mon voyage en fonction de ça. Pis les réservations, ça a l’air d’être un système assez spécial, au Japon.

Comme le nom du DVD l’indique, les concerts sont tirés d’une des tournées faites par le groupe après la sortie de l’album Sazami CD (dont le successeur est pour mon plus grand bonheur sorti à la fin de l’année dernière). L’accent est donc mis sur cet album, dont on retrouve tous les titres. Pour ma part, ce n’était pas seulement redécouvrir. Je connaissais quand même déjà bien l’album, et des chansons comme P ou Gunjou font partie de mes préférées. Mais globalement, mon niveau d’affection est monté d’un cran pour toutes les chansons, en particulier pour Sazanami (avec ses petites notes de flûte exquises) et Nadenade Boy, et également pour Momo ou Ten to ten.

Ensuite, j’ai eu le bonheur de retrouver des perles comme Yoru wo kakeru, le classique Robinson, la géniale Spica avec son riff qui tue, et la non moins géniale Nagisa avec ses sublissimes petites notes de basse à la fin. Et puis j’ai pu découvrir des chansons plus vieilles qui n’avaient pas encore attiré mon attention étant donné que je ne connais pas encore si bien les premiers albums du groupe. C’est en particulier le cas de Honey Honey, que j’adore, ou encore de Spider. Et je trouve aussi que Kaede est particulièrement géniale (depuis que je l’ai entendue dans le drama Over Time, je l’aime encore plus ! ^^).

La prestation live fait encore plus ressortir toutes les qualités du groupe. Si au premier abord on fait surtout attention aux superbes mélodies et à la voix de Kusano Masamune, les compositions de Spitz ont une profondeur supplémentaire au niveau de l’instrumentation qui fait qu’on découvre toujours quelque chose dans une chanson et qu’on ne s’en lasse pas. Cela passe par des rythmes de batterie qui sortent de l’ordinaire (techniquement j’y connais rien en batterie, mais il me paraît évident que les rythmes de chansons comme Yoru wo kakeru ou Nagisa ont quelque chose en plus), et par une basse super présente, tout aussi mélodique que rythmique. Franchement, le bassiste, Tamura Akihiro, il troue trop le cul à sautiller dans tous les sens comme s’il jouait des trucs super faciles.

La chanson la plus récente figurant sur les DVD est Wakaba, dont le single était sorti depuis peu lorsque les concerts enregistrés ont eu lieu. C’est à partir du moment où j’ai entendu cette version live que j’ai commencé à vraiment adorer cette chanson. Tamura qui fait la première partie de la chanson à la mandoline et reprend ensuite sa basse, c’est fort. Le genre de détail qui montre que le groupe es fait pour la scène, même si le public nous paraît bien sage ! ^^

Si le groupe ne se lance jamais dans des impro de vingt minutes et si les chansons gardent une instrumentation très proche de leur version studio, la magie du live est bien là, même quand on est juste chez soi dans son canapé devant un écran, ou même quand on écoute juste la version audiio des concerts.

Je me suis demandé pourquoi j’adorais à ce point la musique de Spitz. Il y a plein de groupes, chanteurs et surtout chanteuses japonaises que j’adore, mais avec eux c’est encore un peu différent, ils ont su vraiment réveiller le côté fangirl que j’avais quand j’étais ado. Et j’ai l’impression que c’est justement parce qu’ils sont de la même génération que ces groupes que j’écoutais quand j’étais ado. Tous les membres sont nés en 1967, comme Billy Corgan ou Kurt Cobain. Bah, c’est peut-être con de voir les choses comme ça, mais on ne peut pas dire non plus qu’il n’y ait pas de rapport. Allez, une dernière pour la route !

Plus de deux ans et demi après avoir vraiment découvert le groupe, je l’adore toujours autant. Et si j’avais pas les chansons de Spitz dans mon lecteur MP3, qu’est-ce que les journées seraient longues !Même si comme vous pouvez le voir il y a plein de vidéos extraites des DVD sur Youtube, je suis trop contente d’avoir ce coffret. On se refait pas hein ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*