26 septembre 2018

[Tag] Onze questions sur toi et le Japon

Juste après Endareyn, c’est Emilie de Nippondeemi qui m’a proposé de jouer au fameux jeu des 11 questions. Et comme dès le départ je ne respectais pas trop les règles, je me suis dit que je pouvais bien répondre aussi à son invitation ! Voici donc 11 nouvelles questions et évidemment 11 nouvelles réponses, agrémentées de photos diverses pour décorer un peu ^^.

1. Ah, le Japon…Quel est le déclic qui t’as fait dire : « Le pays de mes rêves » ? Ou pas ?

Je ne me suis jamais dit que le Japon était le pays de mes rêves, et je ne pense pas que je puisse situer à un moment précis un déclic. C’est juste que plus j’en apprenais sur la société japonaise, notamment à travers mon cursus LLCE, plus je me disais que je pourrais et voulais passer du temps au Japon. Sûrement car c’est un pays autant bourré de contradictions que moi :p. Je savais dès le départ que je ne tombais pas chez les Bisounours : aucune grosse mauvaise surprise lors de mon premier passage en touriste pour tâter le terrain en 2012. Du coup début 2012 alors que j’étais au chômage et que je n’arrivais pas à voir mon avenir en France dans l’immédiat, je me suis décidée à venir voir pour de bon ce qu’il en était. Là, j’en ai eu une surprise, aussi énorme que belle, même si pour l’instant mon avenir professionnel est toujours aussi incertain :). Le Japon n’est peut-être pas le pays de mes rêves, car si c’était le cas il y aurait des fruits et des légumes gratuits à volonté. Mais j’espère réussir à en faire mon pays d’adoption :).tokyo sumida skytree

2. Ne tournons pas autour du pot. La cuisine japonaise, tu l’aimes un peu, beaucoup, à la folie ?

Il y a tellement de choses ici que j’ai presque envie de parler de cuisineS japonaiseS ! Disons que pour moi il y a ce qui est très typique, parfois très raffiné, avec les ingrédients traditionnels, puisqu’il faut bien lâcher le grand mot. Ça, je peux pas dire que je maîtrise, et ce n’est pas forcément ce qui m’intéresse le plus pour l’instant. Je préfère ce que les Japonais mangent vraiment au quotidien, et en particulier tout ce qui ne vient pas de chez eux mais qu’ils se sont appropriés et ont transformé pour en faire leur propre version. Le riz au curry, les crêpes, les pains de toutes sortes des boulangeries…

3. D’ailleurs, tu cuisines régulièrement japonais? Et la plupart du temps, qu’est-ce que c’est ?

Je ne sais pas si on peut appeler ça cuisiner japonais, mais à la maison je mange beaucoup de plats à base de riz, d’udon ou de soba. Pour les protéines, c’est tofu à gogo, ou bien chikuwa, kamaboko ou hanpen. Et mon stock de shoyu défile à grande vitesse ! C’est peut-être pas de la vraie cuisine japonaise, mais en tout cas j’ai adapté mon régime alimentaire aux produits d’ici, et je crois que je peux compter sur les doigts le nombre de fois où je me suis préparé des pâtes depuis que je suis ici ^^.

J’aime bien aussi intégrer des petits ingrédients locaux dans des recettes plutôt françaises, ça j’aurai l’occasion d’en parler ici ^^.nourriture japonaise

4. Un artiste japonais que tu veux nous faire connaître ?

Oui, plus qu’un, même ! Et bien que j’aie déjà partagé pas mal de leurs chansons ici, je ne peux pas m’empêcher de citer moumoon, qui est vraiment mon coup de coeur depuis l’année dernière. Mais bon, je pense que la plupart des personnes qui s’intéressent d’assez près à la musique pop/rock japonaise connaissent déjà le duo ^^.

5. Tu es sélectionnée pour le casting du live drama Sailor Moon, qui aimerais-tu incarner ?

Au risque d’en choquer certains et surtout certaines, je suis absolument inculte question Sailor Moon ! Quand j’étais petite, je regardais plus Antenne 2 et La Cinquième que le Club Dorothée, je me souviens donc mieux de Cat’s Eye, Jeanne et Serge ou Olive et Tom que de Sailor Moon ou Dragon Ball.

6. Un endroit au Japon que tu veux absolument visiter ?

Dans la série de questions proposées par Endareyn, j’avais dit Ogasawara. Vu qu’il y a plein d’endroits que je veux visiter (je rappelle que pour l’instant je ne suis pas allée ailleurs que Honshû), cette fois je dis Hokkaidô. Les champs de fleurs, la vue de Hakodate, la grande allée de cerisiers, les moutons :p… Plein de choses à voir au nord ! ^^

7. Es-tu ami avec des Japonais ? As-tu décelé leur secret pour rentrer dans des onsen à 70°C ?

Je ne suis pas sûre du lien entre les deux question là :p. Si ça veut dire que les Japonais nous confient ce secret uniquement quand ils nous considèrent comme des amis, je crois que pour l’instant c’est raté pour moi :p. Mais ça n’est pas si grave, car pour moi les onsen c’est à petite dose, patrimoine génétique de mauvaise circulation veineuse oblige. Mes vieilles années promettent…tokyo ikebukuro

8. Un/e acteur/trice japonais/e préféré/e ? Et ton film préféré ?

Tu triches, ça fait deux questions, là ! Et je suis encore supposée choisir un seul truc, alors que je suis très nulle pour ça ^^. Moi qui me gave de productions du petit écran japonais depuis plus de cinq ans, je suis assez inculte pour ce qui concerne le grand et qui ne soit pas un film d’animation. Disons que je n’ai rien vu ou presque des grands réalisateurs les plus connus en France (Kurosawa, Ozu, Kitano…). C’est assez difficile pour moi de citer un seul film comme référence. J’ai vu plusieurs films de Kore-eda Hirokazu ou de Iwai Shunji que j’ai beaucoup aimés, et lorsque je me serai décidée à changer un peu mes priorités de visionnage, je souhaite continuer à explorer la filmo de ces réalisateurs. Dernièrement, j’ai aussi beaucoup aimé Tokyo sonata, de Kurosawa Kiyoshi.

Pour ce qui est de citer uin acteur/actrice préféré(e), je vais donc aller piocher dans ceux que j’ai vus dans des drama. Ce n’est pas l’acteur que j’ai le plus vu mais j’ai un gros faible pour Watabe Atsurô (et pas que pour tes talents d’acteur :p).

9. Le truc japonais (gadget, idée, personnage…) le plus stupide que tu aies vu, entendu, expérimenté…?

Anpanman ? Je ne comprends pas la popularité de ce personnage ! Il ressemble à rien, s’il avait pas ce nom on devinerait même pas ce qu’il est supposé être. Il y en a des tas des mascottes, certaines tout simplement super cute, d’autres plutôt débiles. Mais lui, il est juste moche, quoi !tokyo nerima chat

10. On dit toujours « Le Japon, entre tradition et modernité ». Pour toi, le Japon est entre quoi et quoi ?

Oui, on le dit toujours, et même s’il y a beaucoup de vrai, c’est un peu lourd à la fin. J’ai l’impression que n’importe quel fait/phénomène est analysé à travers ce spectre par les étrangers, alors qu’en fait les Japonais eux-mêmes se posent beaucoup moins de questions. Bref !

Entre mon estomac et mon coeur ? Non, je ne sais pas ! En fait, j’ai l’impression qu’il y a une idée d’équilibre, de pondération lorsque l’on situe quelque chose entre deux autres choses. Mais pour moi, le Japon, c’est plutôt l’idée d’extrême, de contraire. Toujours quelque chose d’exagéré, toujours un truc qui semble aller complètement à l’encontre d’un autre à mes yeux de gaijin ^^.

11. La dernière : « Mais qu’est-ce que t’es venue faire dans ce pays de fourmis !!? » 😉

Vu que je suis arrivée début août, la réponse pourrait être tester mon degré de masochisme résistance à la chaleur humide. Je n’ai pas de réponse en un mot. Je suis venue parce que c’état le moment, parce que je sentais qu’il fallait que je le fasse, même si ça n’était que pour un an au départ. Ce qui est certain, c’est que je n’étais pas venue pour me trouver un mari-fourmi ! Et pourtant, c’est ce qui est arrivé. Donc aujourd’hui, je sais pourquoi (ou pour qui) je reste, et c’est le principal !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*