20 avril 2018

[Taiwan 2016] Organisation de notre voyage, arrivée à Taipei et impressions générales

L’année dernière, comme il n’était pas question d’aller en France pour les fêtes de fin d’année (nous y étions allés au printemps), j’ai eu envie de passer Noël ailleurs qu’au Japon. Quitte à ne pas avoir une vraie ambiance de Noël, autant aller dans un endroit qu’on ne connait pas pour essayer de se faire de beaux souvenirs de voyage ! Nous sommes donc allés passer tous les trois cinq petits jours (trois jours entiers sur place) à Taiwan, principalement dans sa capitale Taipei. C’était la première fois que je visitais un pays d’Asie autre que le Japon, et j’ai tellement apprécié ce petit voyage qu’à peine rentrée j’avais déjà envie d’y retourner ! Avant de revenir sur nos trois journées complètes sur place, il me semblait nécessaire de faire un petit billet pour parler un peu de l’organisation de notre séjour et de mes impressions générales.

Pourquoi Taiwan ?

Depuis que je vis au Japon, je regrette beaucoup de ne pas avoir profité plus de l’Europe tant que je vivais en France. J’ai au final peu voyagé, et il y a tellement de pays et de villes que j’aimerais découvrir et qui sont maintenant si loin ! J’ai décidé de ne pas reproduire cette erreur au Japon. Il y a des dizaines d’endroits que j’ai envie de visiter dans l’archipel, mais il ne faut pas oublier les pays qui sont autour et en profiter ! Je suis là a priori encore pour longtemps, mais on ne sait jamais ce qui peut se passer (je n’envisage que les changements positifs, bien sûr :D). Taiwan et la Corée du Sud étaient en tête de ma liste, suivis de Hong Kong et Singapour. Mon beau-père a eu l’occasion d’aller un paquet de fois à Taipei pour son travail et évoquait la ville de manière positive, ajoutant qu’en plus qu’un billet d’avion pour Taiwan coûtait souvent moins cher qu’un vol intérieur au Japon, de même que le logement et la nourriture sur place. Taiwan l’a emporté sur la Corée du Sud grâce à son climat : avoir une température de plus de 20 degrés fin décembre, cela fait aussi partie du dépaysement ! ^^

Le vol jusqu’à Taipei

Comme les prix des billets avec Eva Air ou d’autres compagnies classiques étaient élevés à ce moment (surtout depuis Haneda et vers Songshan, qui sont plus proches du centre-ville), nous avons choisi de voyager avec Vanilla Air, compagnie low cost appartenant majoritairement à ANA. Si je me souviens bien, on en a eu pour 30000 yens maximum par personne pour l’aller-retour. C’était la première fois que je testais une compagnie du genre, et ma fois je n’ai pas eu à m’en plaindre. A l’aller, nous avons acheté un repas léger à bord car nous n’avons pas eu le temps de manger à Narita avant le décollage. Evidemment ce n’est pas le meilleur rapport qualité prix qui soit mais ça dépanne. Et puis ils nous ont pris la poussette de Messire en soute sans aucun supplément comme une compagnie classique, vu ce que j’ai pu entendre sur elles je ne suis pas sûre que ça serait le cas de certaines compagnies low cost européennes. Le vol jusqu’à l’aéroport de Taoyuan a pris environ 3h30 à l’aller et une petite heure de plus au retour si je me souviens bien. Comme Messire avait un peu plus d’un an, il voyageait gratuitement mais sur nos genoux et franchement je n’aurais pas fait un long courrier comme ça ! Mais il y a quand même de bons côtés à voyager avec un petit monstre : au départ comme à l’arrivée, nous avons pu passer dans une file prioritaire pour le passage de la frontière à Narita et à Taoyuan !

L’aéroport de Taoyuan est depuis quelques mois relié au centre de Taipei par une ligne de métro, mais elle n’était pas encore ouverte lors de notre voyage. Nous avons donc opté pour le bus, il y en avait qui arrivait pas loin de notre hôtel. Quand nous sommes arrivés, il faisait déjà nuit et même s’il était une heure plus tôt qu’à Tokyo, il allait être temps de se coucher pour Messire qui avait eu une longue journée. Au départ on pensait passer seulement 3 nuits sur place, mais vu que les vols plus tôt le matin et plus tard l’après-midi étaient plus chers et vu qu’il fallait garder un rythme raisonnable pour le petit monsieur, on a bien fait de prendre les vols moins chers en milieu de journée et de payer une nuit d’hôtel en plus. 

taipei vue ambience hotel
La vue depuis notre chambre d’hôtel

Notre hôtel

Ne connaissant pas du tout Taipei et ne sachant pas encore quels lieux nous visiterions exactement, ce n’était pas évident de choisir un hôtel. Et puis je ne sais plus quand exactement on a fait les réservations, mais il y en avait déjà plusieurs que j’avais repérés qui étaient complets. Avec Messire, il nous faut soit un super lit king size pour être à l’aise, soit une chambre double ! J’ai fini par me décider par l’Ambience Hotel, qui était à environ 700m de la station Songshang Nanjin, desservie par deux lignes de métro. Le design moderne de l’hôtel m’avait bien plus sur les photos, et effectivement l’ambiance était agréable. Comme il est situé à un gros croisement, il ne faut pas être gêné par les bruits de circulation. Pour ma part, c’est plutôt l’ambiance un peu trop animée dans la chambre voisine la deuxième nuit qui m’a dérangée, j’ai fini ma nuit avec les bouchons en mousse que j’ai toujours dans mon sac au cas où pour les concerts :). Le personnel était adorable, le troisième jour ils nous ont réchauffé de la nourriture qui nous restait avec le micro-onde réservé au staff et nous ont ramené ça jusqu’à notre chambre. L’espace petit déjeuner était très chouette et j’ai beaucoup aimé la nourriture proposée au buffet, contrairement à d’autres Français (francophones du moins) qui je l’espère n’ont pas été compris par les locaux tellement ils m’ont fait honte en s’étonnant de voir des plats salés et en déclarant « Bah ça doit être ça qu’ils bouffent, les Chinois !). Genre, y’a besoin d’aller jusqu’à Taiwan pour voir des plats salés le matin… Si tu ne supportes que tes croissants reste chez toi quoi ! Surtout qu’il y avait quand même des toasts, et surtout de délicieux morceaux d’ananas, goyave et papaye frais ! Ca c’était vraiment super, car les fruits frais aux buffets des hôtels japonais c’est assez rare ^^. Le troisième matin, Messire a eu le droit à un petit toast en forme d’animal préparé par le staff, c’était vraiment sympa ! Il avait une chaise haute et des petits couverts pour lui. Dans la chambre, le lit était confortable (matelas ferme comme je les aime), et la salle de bain était très classe. On nous fournissait chaque jour une petite bouteille d’eau par personne. Quand on retournera à Taipei, je pense que je préférerais essayer de trouver un logement dans un autre quartier pour changer, mais je n’ai franchement rien à redire sur la qualité du service de cet hôtel ! Pour le prix qu’on a payé, à Tokyo, on a plutôt un business hotel passe-partout.

Un nouveau pas en Asie et dans l’histoire du Japon

 Comme je l’ai dit en introduction, c’était la première fois que je visitais un autre pays asiatique que le Japon, et donc la première fois que je voyais partout autour de moi des sinogrammes utilisés pour une autre langue que le japonais. C’est vraiment déstabilisant, car j’essayais de les lire à la japonaise, mais vu qu’il y a beaucoup de signes qui sont différents (encore plus pour le chinois traditionnel sûrement), qu’ils ne sont pas utilisés pour les mêmes mots et que le chinois a une grammaire complètement différente, ça n’allait pas bien loin ! Enfin, quand même, j’arrivais à deviner quelques trucs ^^. Mon Japonais de mari a des notions de mandarin, mais plutôt de Chine continentale avec l’écriture simplifiée, donc ça ne fonctionnait pas toujours, mais avec ça et l’anglais on a réussi à se débrouiller. Et dans la situation la plus critique, nous avons eu un interlocuteur japonophone comme vous le verrez (oh là là, voilà que je mets du suspense maintenant :D).

Avant notre voyage, j’ai essayé de me renseigner dans les grandes lignes sur l’histoire de Taiwan, que je ne connaissais quasiment pas comme beaucoup de gens je pense. Le statut si particulier du pays et son rôle dans la dynamique complexe avec la Chine et le Japon depuis la deuxième guerre sont extrêmement intéressants, et depuis j’essaie de me tenir davantage au courant des événements taiwanais en rapport avec l’international et de les mettre en perspective avec mes maigres connaissances. C’était vraiment étonnant de voir l’influence japonaise dans le pays, avec les enseignes 7 Eleven, Yoshinoya et les camions de livraison de Kuroneko Yamato on aurait presque pu se croire à Tokyo ! Mais non l’ambiance, reste bien différente ^^. Nous avons vu deux lieux différents qui témoignaient de la présence japonaise jusqu’à la deuxième guerre mondiale, et c’était super intéressant, surtout parce que Taiwan doit être un des seuls pays qui ne doit pas garder un trop mauvais souvenir de l’occupation japonaise.

taipei takkyubin

tetsuwan taipei

Plein de bonnes choses à manger

J’ai pris peu de photos de ce que nous avons mangé et pas du tout de notes, donc avec le temps qui a passé mes souvenirs sont la plupart du temps très vagues pour la plupart des repas. Par contre, peut-être qu’on n’a pas pris beaucoup de risques, mais j’ai aimé tout ce que j’ai mangé. Est-ce que c’est parce que mon palais est déjà habitué aux cuisines asiatiques ? Ce que j’attendais avec impatience, c’était les thés aux boules de tapioca (bubble tea, tapioca drink plutôt au Japon) parce que je suis fan depuis pas mal d’années. Mon péché mignon dès que je passais du côté de la rue Sainte-Anne à Paris, c’était d’aller en prendre un au ZenZoo, et avant que les chaînes taïwanaises commencent à débarquer au Japon je n’en avais pas trouvé d’aussi bons (en écrivant ça, je me dis que ça mériterait un billet en fait ^^). On a pris un thé par jour au moins, je me suis régalée ! Par contre, les boissons des distributeurs on a tenté une fois, c’était franchement pas bon (trop chimique, sucré). Sinon il y avait un truc aussi, je n’ai pas réussi à savoir c’était quoi : dans les magasins un peu traditionnels qui vendaient de la nourriture séchée, il y avait la plupart du temps une odeur super forte; je trouvais ça hyper désagréable et ça donnait pas envie de s’arrêter pour savoir ce qu’il y avait exactement :D. Pour notre prochain voyage (je parle comme s’il était déjà décidé :p), je pense que j’essaierai de me renseigner un peu plus sur la nourriture et mieux planifier les repas pour goûter ce que j’aurai envie de goûter. Mais on s’en est très bien sortis comme ça en improvisant, et là encore pour pas cher. Ah, et la prochaine fois, puisqu’on en parle, on fera les marchés nocturnes ! Messire sera plus grand donc il pourra se coucher plus tard ^^. Et puis on tâchera de venir à un moment où monsieur Taiwan Safari est disponible ! Même si nous n’avons pas pu bénéficier de son expertise sur place, il a pris le temps de me conseiller des visites par mail et c’était vraiment sympa de sa part.

bubble tea taipei

scooters taipei

Impressions en vrac

J’ai été marquée par le bruit de la circulation à Taipei. Dans n’importe quelle ville, quand on a une grande rue avec beaucoup de passage, ce n’est jamais silencieux. Mais là, c’était vraiment beaucoup plus bruyant, et l’on ressentait plus la pollution que dans les grandes villes japonaises. C’est en grande partie à cause des scooters, que l’on voit par centaines dans les rues. A chaque feu rouge, c’est impressionnant de voir le nombre de petits deux roues motorisés qu’il peut y avoir ! J’ai appris que le gouvernement avait commencé à mettre en place des mesures pour développer l’usage du scooter électrique, c’est vraiment chouette, surtout pour les résidents évidemment !

J’avais déjà remarqué lors de mon deuxième voyage à Chicago que depuis que je vivais au Japon, je me posais beaucoup plus la question de la sécurité quand j’allais dans un pays étranger. Je me suis sentie en sécurité à Taiwan, et c’est encore plus important quand on voyage avec un tout petit. Globalement, j’ai trouvé les Taïwanais accueillants, et je suis fan du métro de Taipei. Le réseau est clair, les trains sont propres, les petits jetons RFID pour les trajets à l’unité c’est sympa. Et puis quand j’avais le petit monsieur dans le porteur, on m’a proposé une place assise bien plus facilement qu’à Tokyo ! On a pris le train lors de notre troisième et dernière journée entière sur place, et là par contre j’ai trouvé que c’était plus compliqué d’acheter le bon billet et de repérer le bon train, mais on est quand même arrivés à bon port ! Autre particularité très appréciable pour les mamans, plusieurs grandes stations du réseau de métro sont équipées de salles d’allaitement. Comme au Japon, il y en a aussi très souvent dans les centres commerciaux. Vraiment pratique pour voyager avec un petit donc ! Pour ce qui est de la poussette, évidemment ça dépend des endroits qu’on visite. Nous ne l’avons prise que pour notre première journée et l’avons laissée à l’hôtel les 2 suivantes vu que Messire était autant habitué au porteur, et on a bien fait car surtout le troisième jour ça aurait été plus galère qu’autre chose !

salle allaitement taipei
Affiches pour la promotion de l’allaitement dans une salle dédiée d’un centre commercial de Taipei

Je suis vraiment contente d’avoir découvert un petit bout de Taiwan et c’est avec grand plaisir que je me replonge dans mes photos et mes souvenirs pour enfin partager ce voyage qui était plutôt petit niveau distance et durée, mais grand au niveau des découvertes ! Les douces températures étaient bien agréables, et nous avons eu beau temps pour tout notre séjour, mais le premier jour surtout la lumière n’était pas favorable à l’objectif et du coup j’ai beaucoup de photos qui ne rendent pas bien. Il y a aussi que, même si son père était là pour veiller sur lui, Messire me prenait un peu de mon attention et j’ai souvent pris des photos un peu trop à l’arrache. On avait fait un petit voyage à Matsushima avec lui l’été précédent, mais la différence là c’est qu’il commençait à marcher donc il voulait un peu aller partout 😀 Bon, je ne vais non plus me chercher trop d’excuses :D. En tout cas, j’espère que vous apprécierez de découvrir un petit bout de cette île et que ça vous donnera envie d’aller y faire un tour !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*