12 décembre 2018

Volver et bla bla cinéma

volver

Hier, grâce au festival Télérama – journal intello de gauche (private joke :p) – j’ai pu voir le dernier film d’Almodóvar. J’ai vu deux fois Tout sur ma mère mais je n’avais pas encore eu l’occasion de voir un autre de ses films. Eh bien, je suis contente d’avoir saisi cette ultime occasion de voir Volver au cinéma car c’était très très, très bien. Les deux heures se sont écoulées si vite, j’ai été vraiment étonnée que ce soit déjà la fin du film. J’aime beaucoup la façon dont le réalisateur parvient à mettre une touche d’humour dans des situations très sérieuses voire dramatiques. Donc, dans les moments où je me sortirais un peu la tête de l’animation, ce sera très certainement pour voir d’autres oeuvres d’Almodóvar.

Aller au cinéma est quelque chose qui m’a beaucoup manqué quand j’étais au Québec. Il y avait un ciné juste en bas de ma rue, mais ils passaient pas vraiment des films qui m’intéressaient. Par contre mes collègues qui aimaient les grosses productions étaient servis ^^. Moi, question grosse production, rien depuis The Matrix et Le Seigneur des Anneaux, voilà un peu le niveau. Et puis c’est vrai qu’avant d’être au Québec j’étais assez privilégiée question ciné. J’en ai vu un paquet de films à mon petit ciné dijonnais préféré, l’Eldorado, et les trois quarts du temps pour pas plus de trois euros. Et puis dans les autres cinés du centre ville, c’était jamais plus de cinq euros. Ah, quand j’étais étudiante, le bon vieux temps ! Se faire une toile le dimanche après-midi et s’acheter une baguette en revenant à pied à son petit douillet chez-soi…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*