21 janvier 2018

[Drama] Lucky Seven

lucky seven

Titre japonais :  ラッキーセブン

Nombre d’épisodes : 10

Diffusé en : Hiver 2012

Chaîne de diffusion : Fuji TV

Fiche : DramaWiki

Comme je l’avais dit lors de mon repérage de début de saison puis de mon bilan de visionnage de pilotes, le drama vedette de Fuji TV pour l’hiver ne me disait pas grand chose. Certes, changer des romances quasi-omniprésentes sur ce créneau horaire, pourquoi pas ? En même temps, si c’est pour mettre à la place une série d’enquêtes alors qu’il y en a déjà la dose, mouais. Et puis si j’aimais chacun des acteurs principaux pris un par un, l’ensemble qu’ils formaient paraissait un peu bizarre. Mais le premier épisode m’a assez agréablement surprise et a réussi à me prouver que si on ne tenait pas là le drama du siècle (ou même juste de l’année ou de la saison ^^), on avait un bon potentiel de divertissement.

Tokita Shuntarô est à la recherche d’un emploi et est embauché un peu par hasard dans l’agence de détectives Lucky, qui ne semble pas tout à fait comme les autres. Au fil des différentes affaires que l’agence se voit confier par ses clients, il va apprendre à connaître les six autres membres de la Lucky et se découvrir de véritables affinités pour la filature et la castagne.

C’est Matsumoto Jun qui endosse ce rôle de nouveau venu et encore une fois il s’en tire bien. Assez sûr de lui, grand séducteur toujours près à donner des conseils, il s »avère dans le fond avoir assez de cervelle et de sensibilité pour développer rapidement son sens de la déduction, et si évidemment son manque d’expérience dans le métier va causer quelques incidents, on nous épargne le rôle du gros boulet qui n’a rien à faire là et qui comprend rien.lucky seven

Nitta est l’un des plus anciens de l’agence Lucky, et il ne perd pas une occasion de remettre à sa place Shuntarô, qui n’est qu’un bleu pour lui. L’ambiance est explosive dès le départ entre les deux jeunes hommes, et ils semblent ravis que la première mission qu’ils accomplissent ensemble leur permette de se battre l’un contre l’autre. Si je savais déjà qu’Eita savait très bien faire autre chose que les gentils garçons, j »ai trouvé son interprétation vraiment géniale. A la fois impertinent et mystérieux, Nitta est un personnage tout simplement super cool.lucky seven

Avant de devenir détective, Asahi Junpei était flic, et il est resté en contact avec des collègues du commissariat de Kita Shinagawa. Particulièrement avec la jolie Kirihara, qu’il vient bien souvent voir pour récolter des infos ou lui en donner. Il est persuadé qu’il va finir par conclure avec elle malgré le temps de parole très limité qu’elle lui accorde. Avec son look improbable et son côté un peu maladroit, le personnage est super sympa sans jamais être lourd. J’avais eu du mal à apprécier Oizumi Yo dans Haken no hinkaku, mais depuis que je l’ai revu dans Ryômaden, je l’adore (faut dire qu’il y a un paquet d’acteurs et de personnages géniaux dans ce taiga ! ^^) et j’ai donc beaucoup aimé Junpei, qui veut jouer les grands frères avec Nitta et Shuntarô mais qui se fait plutôt vanner pour son côté vieux garçon.lucky seven

L’élement girly de l’agence Lucky est Asuka, une jeune femme au look assez flashy (peut-elle vraiment passer inaperçue en filature ? ^^) qui ne manque pas d’humour et ne se laisse pas intimider par ces messieurs. Bien que j’aie déjà vu Naka Riisa dans deux drama (My boss my heroJoudan ja nai!), je ne me souvenais plus vraiment d’elle car elle n’y avait pas un gros rôle et les drama en question datent un  peu. Je l’ai trouvée très bien dans ce rôle : râleuse mais pas trop, pas trop excentrique, pas trop kawaii (et pas d’ultrasons :p).lucky seven

Même si elle se fait plus présente dans la dernière partie du drama, la directrice de l’agence, Fujisaki Tôko, reste dtrès discrète et c’est assez difficile de se faire une idée sur son compte. Même si le rôle n’apporte pas grand chose à sa dramagraphie, j’ai été contente de revoir Matsushima Nanako, évidemment très différente par rapport à Kaseifu no Mita.lucky seven

Les deux derniers employés de la Lucky vont peu voire pas du tout sur le terrain et sont un peu en retrait par rapport aux autres (c’est pour ça qu’ils ne sont pas sur l’affiche, ils n’ont sûrement pas une tronche assez vendeuse :p). Il s’agit de Tsukushi, doyen du groupe et co-fondateur de l’agence avec Tôko, et Kayano, geekette boudeuse en charge de la logistique, si on peut dire. Si le rôle de Tsukushi, joué par Kadono Takuzô, se révèle crucial dans la dernière grosse affaire de l’agence, le personnage de Kayano (Iriki Mari) n’est vraiment pas développé et c’est un peu dommage. Elle est là juste pour qu’il y ait le chiffre 7, en quelque sorte.lucky seven

Pour compléter le casting, on peut retrouver Fukiishi Kazue dans le rôle de Kirihara, celle que Junpei tente de conquérir, ainsi qu’Okae Kumiko, qui incarne la mère de Shuntarô. Il ne faut pas non plus oublier l’apparition de Tanihara Shôsuke, dans le rôle de l’acteur incarnant le détective Makabe Ryû, héros du drama préféré du petit neveu de Shuntarô. Ce drama dans le drama a d’ailleurs fait l’objet d’un spin off ! ^^ Enfin, dans les différentes affaires traitées par notre équipe de détectives privés, on peut voir défiler pas mal de guests et j’ai pour ma part pu reconnaître Shaku Yumiko et Konno Mahiru.lucky seven

J’ai beaucoup aimé l’OST du drama. Sans être complètement atypique, il est un peu différent de ce qu’on peut entendre d’habitude, peut-être parce que le compositeur (un mystérieux Tim Wynne) n’est a priori pas japonais. Sans surprise, la chanson thème est signée Arashi, et… que dire ? Ce n’est pas si mauvais, la mélodie enjouée convient bien au ton du drama, mais pourquoi se croient-ils toujours obligés de chanter tous en même temps comme un groupe de potes au karaoke ? :p (Katzina n’a visiblement toujours pas compris le concept des boys bands :p).lucky seven

Si le drama suit en gros le schéma d’une affaire par épisode, on sent dès le départ que quelque chose de plus important se dessine et sera amené à être développé à la fin. Il s’agit d’une grosse et vieille affaire à l’origine de la création de l’agence Lucky. Le drama commence fort, et les trois ou quatre premiers épisodes passent très bien. Mais au cinquième épisode, il se passe quelque chose qui fait que la suite n’est plus pareille. Je ne sais pas si cet événement était prévu à 100% dans le scénario ou s’il a dû y être introduit suite à certaines circonstances, mais cela casse clairement le rythme du drama et les épisodes suivants sont beaucoup moins intéressants. L’épisode le moins bon est certainement le huitième, dont l’affaire est très brouillon et pas du tout intéressante. Après ça, le grand finale arrive, on retrouve l’ambiance qu’il y avait dans les 4 premiers épisodes, c’est relativement bien ficelé, et tout est bien qui finit bien.lucky seven

Une chose est certaine : on ne suit pas Lucky Seven pour son histoire, mais pour ses personnages, et pour ses scènes de bastons franchement bien fichues. Bien que les enquêtes de détectives changent de celles de la police car ce ne sont ni les mêmes enjeux, ni les mêmes techniques (sur ce point cela m’a rappelé Sengyou Shufu Tantei), les affaires n’ont rien de trépidant et ne sont qu’un prétexte à mettre en scène les sept comparses. Toujours est-il que le drama est un divertissement efficace malgré sa baisse de régime au milieu, et que vous passerez un bon moment si comme moi vous vous attachez à la si symathique équipe de l’agence Lucky et leurs dialogues souvent croustillants. On parie que Fuji TV nous pond un petit épisode SP un des ces quatre ? :p

1 commentaire sur [Drama] Lucky Seven

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Je suis prête à prendre le pari! (^^)
    Voilà bien longtemps que je n’ai pas vu Eita dans un drama, dis donc! Je n’ai pourtant pas l’impression de sélectionner mes dramas en fonction des acteurs… du moins pas tout le temps 😉
    Le casting féminin est intéressant. J’aime bien Nanako Matsushima et Riisa Naka.

    Écrit par : Dramafana | 09.05.2012

    Si tu cherches un bon divertissement tu devrais y trouver ton compte ! ^^
    Je suis pas mal influencée par le casting dans mes choix de drama. Disons que je ne vais pas regarder n’importe quoi sous prétexte qu’il y a quelqu’un que j’aime bien dedans, mais si le pitch me plait un minimum, la présence de tel acteur ou actrice joue ensuite beaucoup !

    Écrit par : Katzina | 19.05.2012

    Eh ben je suis tout à fait d’accord avec toi ^^
    J’ai beaucoup aimé suivre ce drama, parce que c’était assez fun, sans être le drama du siècle, et les personnages étaient bien joué… que demander de plus o/
    Je me demande si on ne va pas avoir le droit à une suite ou un SP, vu le final (et vu que certains personnages étaient en retrait ^^)
    Et j’aime bien Matsuhima Nanako, je pense d’ailleurs me lancer dans Kaisefu no Mita (dans un genre totalement différent, j’en ai bien conscience ^^)

    Écrit par : Kusa | 09.05.2012

    Je suis contente de voir que le drama nous a laissé les mêmes impressions, merci d’avoir partagé ton avis ! Donc toi aussi tu sens bien un petit SP, même une suite ? Sans crever le plafond, les audiences ont été assez bonnes, après je ne sais pas quel autre critère peut jouer. Je pense qu’on saura ça d’ici la fin de l’année !
    J’espère que tu apprécieras autant que moi Kaseifu no Mita 🙂

    Écrit par : Katzina | 19.05.2012

    J’ai eu l’occasion de visionner (et aussi de « qchecker » ) le 1er épisode. Je ne sais pas si je regarderai tous les épisodes, si je vais suffisamment accrocher, mais ce drama n’est pas déplaisant, et va sûrement trouver son public. Effectivement, y a de bons dialogues. Et contrairement à beaucoup, je ne suis habituellement pas fan de Matsumoto Jun… Mais dans ce 1er épisode, ça peut aller !

    Écrit par : Gatien | 10.05.2012

    Justement quand je me suis demandé pour quel drama japonais je pourrais apporter mon aide dans ton équipe, j’ai vu qu’il y avait Lucky seven mais comme j’avais déjà bien entamé la série ça me semblait pas trop judicieux de faire du check sur quelque chose que je connaissais déjà !
    Je ne citerai jamais MatsuJun parmi mes acteurs préféres, mais je n’ai jamais eu aucun gros reproche à lui faire. Je pense qu’il a un peu une place spéciale étant donné qu’il a l’un des rôles principaux dans le tout premier drama que j’ai vu ^^.

    Écrit par : Katzina | 19.05.2012

    J’avais beaucoup apprécié Jun dans Kimi Wa Petto ainsi que Hana Yori Dango et Gokusen, depuis il fait partie des acteurs appréciable dans cette jeune génération avec Oguri Shun et Kamenashi Kazuya. Je n’ai pas encore vu Lucky Seven et pourtant on m’en a beaucoup parlé. Peut-être du à une réticence vis à vis du scénario, en plus du fait que ces temps-ci j’ai du mal à revenir sur les dramas japonais mais plutôt les coréens et les taiwanais par extension… Je reviendrais sûrement poster mon avis dessus très prochainement…

    Écrit par : Mangue Rouge | 04.06.2012

    On a chacun ses attentes, et chacun des moments où l’on préfère regarder tel ou tel genre de drama ! Mais si tu apprécies MatsuJun, c’est clair que ça peut aider ^^ Dans tous les cas, Lucky Seven n’est pas un incontournable et je pense qu’on n’en parlera plus autant quand il aura vieilli.
    Je te remercie pour ton commentaire, et je vais aller faire un petit tour sur ton blog ^^.

    Écrit par : Katzina | 13.06.2012

    Salut Katzina,

    Tout comme toi j’ai beaucoup apprécié ‘Lucky Seven’ et surtout la complicité entre matsujun et eita. Je n’avais pas d’apriori sur ce drama, je savais juste que je devais le voir et maintenant, je suis fan^^

    Bon passons au choses sérieuses, je m’appelle Noumbissi, je m’occupe du fanzine ‘JDorama Webzine’ et nous mettons dans chaque numéro un lien vers une Review Jdorama qui nous à plus, et cette fois, c’est sur toi que ça tombe. Rien de bien méchant, juste ton autorisation du publier ton nom et de mettre un lien vers cet article dans nos pages.

    J’attends ta réponse par mail: jdwebzine@gmail.com

    Encore merci pour tes efforts et continue de nous faire don de tes articles si personnels.

    Écrit par : noumbissi | 22.07.2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*