13 décembre 2018

Animate cafe Cowboy Bebop à Akihabara

Cette année, la série animée culte Cowboy Bebop fête ses 20 ans. Même si j’ai découvert la série au moins six ans après sa diffusion, ce n’est quand même pas rien ! Notons au passage que 1998 était une sacrée année car c’est aussi à ce moment qu’ont été produites Trigun et Serial Experiments Lain ! Même si Cowboy Bebop n’a pas la même réputation dans son pays d’origine que dans les pays occidentaux où la culture anime et manga s’est diffusée, la série y compte heureusement quand même assez de fans pour avoir le droit à un café temporaire pour fêter l’événement. Je suis allée à celui de Tokyo évidemment (dans l’Akiba Cultures Zone à Akihabara), mais il y en a aussi un à Osaka (Nipponbashi). Tout ça a commencé le 15 mai et durera jusqu’au 10 juin seulement.

Connaissant un peu la manière de fonctionner de ce genre de cafés temporaires dédiés à une série, un personnage, un jeu ou que sais-je encore, je pensais qu’il y aurait des réservations à faire, mais le site indiquait clairement que non. L’amie avec qui j’avais prévu d’y aller n’était pas disponible le midi en semaine, et moi c’est plutôt le soir que c’est compliqué, donc comme la majorité des gens il nous restait le midi le weekend. On s’attendait à devoir faire la queue, et même si on a eu une micro-seconde d’espoir en ne voyant personne attendre devant l’entrée à notre arrivée vers 12h30 il y avait effectivement explication : il fallait retirer à la caisse un ticket pour un créneau horaire, et il n’y avait plus de place dispo avant celui de 14h40. J’ai trouvé ça un peu nul que ce système ne soit pas clairement indiqué sur le site car comme mon amie était arrivée un peu avant moi, au lieu de m’attendre devant la gare d’Akihabara elle aurait pu venir seule chercher le ticket et avec un peu de chance on aurait pu avoir le créneau précédent ! On a tué le temps en se promenant un peu dans les rues et les magasins de figurines quand on en a eu marre d’être posées devant le AKB48 cafe à voir les clients un peu creepy passer :D.

IMG_7161

L’heure enfin venue, après un petit contrôle de pièce d’identité pour vérifier qu’on avait bien l’âge de boire de l’alcool, nous avons pu nous installer à notre table. Les tables étaient décorées avec les différents vaisseaux de la série, on a eu le Hammerhead. La déco était plutôt simple : deux endroits avec des grands posters comme sur ma photo en tête d’articles, et un mur avec des illustrations encadrées, que du coup j’ai oublié de prendre en photo. Et en fond sonore évidemment, une sélection de titres tirés de l’OST de Cowboy Bebop ! J’aurais quand même bien aimé un petit corgi pour faire l’accueil, en plus il y en a plein au Japon !

Et alors, le menu ? Il y en a deux différents pour le déjeuner et le dîner, nous avons logiquement eu le premier. Plat principaux, dessert, boissons, tout est en référence directe au titre d’un des épisodes de Cowboy Bebop, ou bien à un des éléments de son univers. Et c’est ça l’intérêt, car on sait bien qu’on n’est pas dans un resto étoilé Michelin et qu’on va pas avoir de la super gastronomie. Chaque plat commandé donne le droit à un sous-verre en carton distribué au hasard par les serveurs, et il y en a douze à collectionner. Parce qu’on est au Japon, qu’on aime bien pousser à la consommation et que ça marche du tonnerre :D.

IMG_7162IMG_7164

IMG_7165

J’ai pris la Ganymede seafood pizza, et mon amie le hamburger aux champignons appelé Mushroom Samba. La pizza était pas très grande mais la pâte était très correcte et la garniture plutôt bonne. Les recettes des cocktails alcoolisés étaient des classiques qu’on était supposés connaître car le détail des ingrédients n’était pas indiqué. Je ne connaissais pas celui attribué à Spike Spiegel, le old fashionned, et c’est pas très étonnant car c’est à base de whisky et je déteste ça. Dommage, c’était le plus joli. Du coup, j’ai pris le martini de Faye Valentine. C’était le gin qui ressortait très fort, et ça sentait juste l’alcool quoi. Pas à boire cul sec ! Apparemment, le whisky n’était pas de grande qualité non plus. Pour le dessert, j’ai choisi la crêpe fourrée super pas photogénique car je trouvais trop fort que ça fasse référence à l’un des épisodes les plus excellents, le 11ème avec son ambiance de film d’horreur presque. A l’intérieur, il y avait de la glace et de la gelée aux café, des noix et une sauce caramel. C’était vraiment sympa ! Je croyais que le petit frigo était en chocolat mais en fait c’était du pain azyme. Avec ça, on a bu le café au lait Radical Edward ^^. J’ai failli reprendre une boisson histoire d’avoir un autre sous-verre comme mon amie mais j’ai réussi à pas craquer. Parmi les quatre sous-verre que j’ai eus, il y a celui que je voulais le plus, avec Ed et Ein. Et puis un de ceux avec Spike, super classe.

IMG_7169

Bien sûr, avant de passer à la caisse il y avait le coin dédié aux goodies faits exprès pour l’occasion. Zippo à 10000 yens, épingle de cravate en forme de Swordfish, pas trop mon truc. Après, c’était des verres ou des sous-verre, des vrais cette fois en liège. Tout ça était très chouette, mais 2000 yens le set de 2 verres et 1000 yens le set de 3 sous-verres, sachant qu’il y avait 2 sets différents pour chaque pour avoir tous les personnages, j’ai trouvé que c’était quand même abusé. Je me suis donc contentée d’une des illustrations A4 à 500 yens, vendues sous enveloppe parce que là aussi c’est plus fun de pas pouvoir choisir. Mais je suis vachement bien tombée avec cette illustration où on voit tous les « locataires » du Bebop !

Au final, j’ai pas fait le meilleur repas de ma vie mais ce n’est pas ça que j’attendais. J’aurais aimé un peu plus de choix dans les goodies (les bons vieux clear files, porte-clefs ou badges ça marche toujours et ça reste raisonnable niveau prix normalement) et peut-être quelque chose de plus spectaculaire dans la déco mais l’ambiance était quand même chouette et ça m’a fait super plaisir de me replonger dans l’ambiance de ce qui reste l’une de mes séries d’animation préférées. Ca doit faire maintenant 4 ans que je n’ai pas revu Cowboy Bebop, et ce vingtième anniversaire serait vraiment une bonne occasion mais il y a tellement d’anime que je veux voir que j’ai peur que l’année se termine trop vite !

See you space cowboy…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*