22 janvier 2018

[Yakipedia] Kurikoan : taiyaki super moelleux et éditions spéciales à en perdre la tête

taiyaki

Après avoir commencé gentiment par des petites boutiques de quartier classiques, je balance du lourd et je vais direct au cœur de mon obsession pour les gâteaux poissons. Et vous allez vite comprendre pourquoi !

QrjKxEVRNCH7Ndkpo6UG4_1LR_itJBxL9CgW8TlOfR8=w974-h650-no

La découverte du roi des poissons

Quelques semaines après mon arrivée au Japon en août 2012, j’ai repéré une boutique de taiyaki en me promenant dans un des passages couverts d’Asakusa. Ca avait l’air bien appétissant, mais à ce moment je cherchais un endroit pour dîner et un taiyaki en apéro c’est un peu beaucoup. Par contre, en dessert ça aurait pu le faire, mais c’était déjà fermé. Evidemment, ce n’était que partie remise et j’ai assez bien mémorisé l’emplacement de la boutique pour pouvoir y retourner. Mon mari disait récemment que sur la carte de Tokyo que j’avais en tête, il y avait des petits poissons et autres symboles de friandises au lieu de symboles indiquant les écoles, temples et sanctuaires :D.

Les taiyaki de Kurikoan sont faits avec une pâte épaisse qui gonfle beaucoup et donne aux gâteaux un côté « sandwich » vraiment appétissant, quelque part entre la gaufre et le pancake. On retrouve bien sûr les classiques haricot rouge et crème pâtissière, mais aussi beaucoup d’autres choses, à commencer par la spécialité qui donne son nom à la marque : le taiyaki kurikoan, fourré d’un pâte au haricot rouge et aux marrons, avec de beaux morceaux !

Je ne sais plus trop comment après avoir pu goûter ceux d’Asakusa, je me suis rendu compte que Kurikoan était une chaine possédant une vingtaine de boutiques dans Tôkyô et les départements autour. Ben oui, vu que le nom complet des boutiques est Yokohama Kurikoan, évidemment qu’ils n’étaient pas qu’à Asakusa ! Et si ça vient de Yokohama, pas étonnant que ça soit super ^^. J’ai donc commencé à dénicher les boutiques une par une, de plus en plus émerveillée par les nouveaux goûts différents que j’y trouvais.

taiyaki kurikoantaiyaki kurikoan

Tellement de goûts qu’on ne peut pas les compter !

Kurikoan propose en effet une multitude de goûts spéciaux, différents d’un moment à l’autre et d’une boutique à l’autre. En gros, à moins d’y aller vraiment tous les jours, on est à peu près sûr de trouver quelque chose de nouveau à se mettre sous la dent. En un an et demi à peu près, je n’ai pas encore réussi à faire le tour de tous les goûts mentionnés sur leur site (les images sont parfois assez parlantes même quand on n’arrive pas à lire les détails ^^), et c’est sans compter ceux qui n’y figurent pas mais que j’ai pu trouver dans l’une ou l’autre des boutiques où je passe régulièrement !

Parfums de saisons, éditions limitées, séries spéciales ou saveurs que l’on retrouve à tour de rôle, autant d’appellations qui assurent de trouver 3 ou 4 goûts en plus des classiques. J’ai bien sûr mes préférences, mais c’est toujours réussi avec cette pâte croustillante à l’extérieur, moelleuse et goûteuse à l’intérieur. La plupart du temps, le prochain goût spécial à venir est annoncé en boutique, et à certains moments de l’année, il y a même des petits « festivals » où plusieurs éditions spéciales sur le même thème s’enchaînent sur quelques semaines. Déclinaisons autour de la patate douce et les cucurbitacées en automne, fraise à la fin de l’hiver, matcha au printemps, fruits tropicaux en été… Ils ont de bons produits, de bonnes idées, et ils savent les vendre ! Et puis le petit poisson du logo est super chou, non ? ^^

Cerise sur le gâteau, Kurikoan propose une carte de fidélité : 20 petits poissons achetés, 1 offert ! Il y a aussi des promotions ponctuelles permettant d’avoir un poisson gratuit si on en achète un certain nombre en une seule fois ou sur une période limitée. Quand la carte de fidélité est pleine, on la rend à la boutique après y avoir écrit son nom et un goût de taiyaki qu’on aimerait essayer. Je pense qu’il s’agit des quelques goûts non mentionnés sur le site. J’ai déjà fait une ou deux suggestions, mais évidemment je ne peux pas toujours être fourrée dans l’une ou l’autre boutique pour vérifier si elles ont du succès :).

taiyaki kurikoan

Quelques exemples alléchants

Je ne vais pas me lancer dans l’énumération de tous les goûts que j’ai essayé car de toute façon je ne me rappelle pas de tout. Je pensais naïvement au début que je m’en rappellerai en voyant les photos car je ne pensais pas que la liste deviendrait aussi longue ! Je vais plutôt revenir sur mes dégustations récentes et sur les petits festivals de saison. C’est vraiment en vrac ! ^^

taiyaki kurikoan

taiyaki kurikoan

Festival d’automne : pâte à la patate douce violette, pâte à la patate douce, crème aux marrons, crème sweet potato (comme les pâtisseries que l’on trouve couramment. Au moment d’Halloween, il y a eu des goûts comme pâte à la kabocha ou crème à la citrouille. Pour des ingrédients proches ou similaires, on a toujours des versions crème et des versions pâte ^^.

Festival matcha : crème matcha, pâte matcha, et pâte matcha+haricots rouges. Les saveurs typiques japonaises sont à l’honneur !

taiyaki kurikoan

Fruits tropicaux : fromage banane, crème au citron d’Italie, crème à la mangue

taiyaki kurikoan

Crème à la pèche blanche : je ne suis d’habitude pas fan de ce qui est aromatisé à la pèche, mais là même si j’imagine que ce n’est pas du tout 100% naturel, les arômes sont assez subtiles et on n’a pas ce goût chimique écoeurant.

Crème à la vanille : une des surprises trouvée il y a quelques semaines à Kichijôji. Je pensais que c’était une édition spéciale, mais d’après le site c’est le goût de base avec pâte de haricot rouge. Je suis certaine qu’avant c’était différent et qu’il y avait une crème pâtissière classique plus jaune ! Tout simple, mais avec de la vraie vanille, dégusté encore tout chaud juste après l’avoir acheté, c’était vraiment excellent !

taiyaki kurikoan

Crème au melon : lors d’une bonne pêche j’ai trouvé une des éditions d’été que j’avais loupées l’année dernière !

Crème au lait et pâte au sakura : cette édition très printanière trouvée à Asakusa était succulente

Crème à la fraise : dans le cadre des déclinaisons autour de la fraise à la fin de l’hiver, je ne me rappelle plus précisément des autres goûts ^^

taiyaki kurikoan

Cheese cream à l’ananas : avec des petits morceaux de fruits, miam !

En vrac d’après le menu du site : chocolat, crème au lait de soja, pâte au sésame noir, pâte au yomogi (genre d’armoise), crème au caramel, cream cheese, curry au fromage

Et dans ceux que je n’ai pas encore réussi à pêcher : les spéciaux du nouvel an : haricot noir et amazake ; le pâte au kinako, le croustillant à la cacahuète, le framboise cream cheese, le crème café au lait, le pâte à la figue… Il y a encore du boulot ! Sans compter les nouvelles surprises ^^

La dernière fois que je suis passée dans une boutique, j’y allais pour le fromage banane, et j’ai trouvé trois goûts intéressants en plus ! Il arrive évidemment qu’il y ait des ruptures de stock, surtout en venant en fin de journée, mais on est quand même sûr de trouver quelque chose d’intéressant !

Comme quoi je devrais arrêter de faire trop confiance à ma mémoire alors que la sénilité pointe le bout de son nez, j’ai été incapable d’identifier certains poissons en passant mes photos en revue. Celui qui est plus foncé que les autres ci-dessous devait être un tout choco, mais je ne m’en rappelle même plus ! Mais le pauvre, je suis certaine qu’il était bon ! 😀

taiyaki kurikoan

Les boutiques visitées et quelques particularités

Asakusa

Dans un des passages couverts croisant perpendiculairement la rue marchande allant de la Kaminarimon au Sensôji. Sur la droite en montant vers le temple, et sur le côté gauche du passage en question. L’enseigne au petit poisson est normalement bien visible ^^.

La boutique qui m’a fait découvrir le délicieux monde des poissons Kurikoan a la particularité de proposer l’été des spécialités que je n’ai pas trouvées dans les autres boutiques de la chaîne : des taiyaki glacés ! Comme j’ai toujours des surprises même si j’ai l’impression de passer ma vie à prendre en photo tout ce que je mange, il se trouve que je n’ai même pas de photos ! Je me souviens qu’il y a quatre goûts, dont un fourré à la mangue et recouvert de chocolat blanc, et un fourré au haricot rouge et recouvert de chocolat au matcha si je me souviens bien. Evidemment la texture du gâteau est différente mais ça n’est pas du tout dur ou sec. C’est un peu plus cher, mais ça vous cale encore plus ! ^^

 

Ogikubo
Après les barrières de la sortie centrale de la gare JR d’Ogikubo, tournez tout de suite à gauche pour entrer dans le Lumine. Vous êtes au niveau B1, celui de la bouffe ! Tracez tout droit, et en arrivant dans les premiers rayons du supermarché The Garden, les petits poissons seront sur la gauche ^^.
Kichijôji
La boutique se situe au nord de la gare, dans une des minuscules et multiples rues commerçantes. J’y suis passée trois ou quatre fois, mais je fais encore quelques détours pour la trouver ! Je sais que quand on est dans l’un des passages couverts principaux orienté en gros ouest-est, il faut tourner à gauche au coin d’un resto de steak où il y a toujours la queue à l’heure des repas. La boutique est juste après sur le côté gauche ! Si vous vous perdez un peu, vous tomberez peut-être à la place sur la boutique de croissants taiyaki :).  
Ômori
Prenez la sortie nord de la gare d’Ômori (tout au bout des quais), tournez sur la gauche dans la petite allée de boutiques, montez quelques marches, et la boutique se trouve au coin à gauche juste en arrivant à l’extérieur dans la rue.

Je passe de temps en temps à Ômori en sortant du travail car ça n’est pas loin et dans le centre commercial Atre de la gare, il y a un Uniqlo et un magasin à 300 yens, deux endroits où je ne me fais souvent pas prier pour ouvrir mon portefeuille :D. Mais ce qui motive toujours mon déplacement, c’est l’idée de choper une nouvelle espèce de petit poisson :).

Ôtsuka  
Si je me souviens bien, la boutique est dans le centre commercial de la gare côté sud, il faut donc tourner à droite après les barrières, et vous la trouverez peu après l’entrée du niveau consacré à la nourriture.

Je ne suis passée qu’une fois à la boutique d’Ôtsuka, mais j’y suis passée au bon moment ! La boutique Kurikoan proposait en effet un gâteau très spécial non pas par son goût, vu qu’il s’agissait de la classique pâte de haricot rouge, mais par sa forme ! Exit les poissons, voici les trains ! Pour fêter l’anniversaire de la gare d’Ôtsuka, le taiyaki est devenu denshayaki ! Et c’était marrant de voir les plaques de cuisson d’une forme si inhabituelle ^^.

taiyaki kurikoan

Minato mirai
La boutique se trouve au sous-sol du centre commercial à côté du musée, de l’autre côté de l’esplanade où il y a son entrée principale. Rendez-vous comme toujours ou presque au sous-sol (B1), ça sentira vite le poisson grillé 😀

Il fallait quand même bien que j’aille dans une des boutiques de la ville d’origine de Kurikoan ! J’ai profité de mon passage au musée de Yokohama pour faire un tour à celle du quartier de Minato Mirai, en attendant d’aller un de ces quatre à celle de la gare principale de Yokohama.

Tanashi
Kurikoan se situe dans le centre commercial au nord de la gare, séparé seulement par une rue et des passerelles. Là encore, rendez-vous au B1 :).

Oui, je sais, c’est loin ! Mais qu’est-ce qu’on ferait pas pour un poisson ? ^^. Je devais aller à Musashiseki, trois stations avant sur la ligne Seibu-Shinjuku, et j’étais en avance. J’ai donc décidé d’aller un peu à la pêche, surtout qu’il n’y a pas que Kurikoan comme boutique de taiyaki à Tanashi ^^.

Tachikawa
Sortez par les barrières est ou ouest et dirigez-vous vers le nord dans le grand couloir qui traverse la gare. Juste avant d’arriver à l’extérieur, prenez l’escalier qui descend vers le niveau 1 du Lumine. Tâchez de ne pas craquer pour un autre type de nourriture avant d’arriver à destination 🙂

A l’heure où j’écris ces lignes, la boutique de Tachikawa est fermé car le niveau gastronomique du Lumine est en grande partie en travaux. C’est dommage, car passer prendre un petit poisson pour aller au parc Shôwa Kinen ou après avoir fait les magasins, c’est chouette ! Pas d’infos pour l’instant, mais j’espère qu’elle va rouvrir et pas être remplacée par autre chose !

Autres boutiques

Hé oui, je ne peux pas aller partout ! Voilà en gros les autres endroits où vous pourrez repérer l’enseigne du petit poisson :

– A Tokyo : la seule que je n’ai pas visitée est celle de Fuchû (il faut que je trouve ce qu’il y a d’autre d’intéressant qu’une base militaire américaine là-bas :p), celle de Kagurazaka étant une exception de la marque (les taiyaki sont à pâte fine classique, donc moins intéressants ^^)

– A Kanagawa : Kurihama, Ôfuna, Kanazawa, et comme je le disais la gare de Yokohama (sortie ouest apparemment)

– A Saitama : Ômiya (deux boutiques les chanceux !) et Urawa

– A Chiba : Shin-Urayasu (Atre), Matsudo (Atre), Kashiwa, Ichikawa, Chiba

Pour ceux qui maitrisent, voici la liste complète sur le site de Kurikoan. Pour ceux qui ne peuvent pas lire, je peux essayer de vous renseigner en transcrivant l’adresse mais évidemment je ne connais pas l’emplacement exact des boutiques. Il faut être patient pour pêcher 😀

taiyaki kurikoan

Si les taiyaki de Kurikoan ne paraitront pas très orthodoxes aux puristes qui ne jurent que par la pâte fine et le haricot rouge, pour moi ils sont un véritable délice et je n’ai pas fini de partir à la recherche d’un nouveau goût ou de me réjouir de retrouver un goût de saison particulièrement apprécié. Comme vous l’avez vu, il n’y a pas du tout de boutique dans l’hyper-centre mais sans compter Yokohama, il y en a quand même qui ne sont pas très loin et/ou dans des lieux qui valent le passage pour le shopping ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*