12 décembre 2017

[Album] moumoon – It’s our time

moumoon it's our time album

Si j’avais été à peu près à jour dans mes billets blogs, j’aurais probablement fini par écrire un article sur le sixième album de moumoon peu après sa sortie. En fait, je pense vraiment que j’aurais pris le temps de le faire si j’avais eu un coup de coeur, mais comme ça n’a pas été le cas, je ne voyais pas l’intérêt de donner la priorité à un article pas très enthousiaste. Et j’espérais peut-être encore avoir un déclic. Deux ans après, alors que je m’apprête enfin à raconter le concert du groupe auquel j’ai assisté dans le cadre de la tournée de la promotion de l’album en question, il me semble quand même nécessaire d’en dire deux mots. C’est aussi plus intéressant de mettre mes impressions en perspective avec ce que moumoon a fait depuis ce disque.

A peine plus d’un an et demi après l’excellent LOVE before we DIE, qui avait été suivi la même année de l’assez inutile compilation d’été Ice Candy, le duo moumoon a sorti son sixième album studio en août 2015. Je ne m’attendais pas à l’apprécier autant que le précédent, qui avait été un véritable coup de coeur. Mais bien sûr la comparaison était inévitable, et il y a aussi un certain nombre d’éléments autour des chansons elles-mêmes qui ont influencé ma perception de ce disque. Sans surprise, l’album a été disponible en plusieurs versions avec des bonus comme d’habitude intéressants. J’ai donc choisi la version avec Blu-ray qui contenait la vidéo du très chouette concert du printemps 2015 à l’Akasaka Blitz.

En fait, It’s our time n’est pas un mauvais disque. Il a des chansons sympa, mais pas assez de très bonnes. J’ai trouvé qu’on en avait trop vite fait le tour, surtout si on considère qu’avant sa sortie 7 de ses 11 titres avaient été officiellement dévoilés, ce qui est énorme. Et vraiment pas judicieux comme stratégie je trouve. Alors effectivement, rien ne m’obligeait à aller sur Youtube et autres et à écouter ces chansons, mais étant donnés que certaines étaient utilisées dans des séries TV ou autres, c’est difficile d’y échapper complètement à moins de ne plus toucher à sa télé et à Internet. J’avais déjà partagé Hello, shooting star qui est plaisante mais sans surprise,  I’m Scarlet qui m’a tout de suite plu et qui reste un des meilleurs titres de l’album, ainsi que cocoon qui est très sympa dans son genre mais ne fera pas partie de mes préférées. Je connaissais aussi BF que je n’avais pas partagée justement parce que je la trouvais moyenne, et il y avait aussi It’s our time ainsi que Iroiro. Je suis certaine que je n’avais pas écouté la deuxième avant d’avoir le disque, la première je ne sais plus. En tout cas, je l’ai entendue au concert d’Akasaka, tout comme Never look back, qui n’était donc non plus pas pour moi une totale nouveauté. Enfin, je vais pas me plaindre d’entendre des nouvelles chansons en concert non plus hein ^^.

Et le pompon, c’est le titre Ice Candy qui figurait déjà sur la compil du même nom mais qu’Avex a eu la très mauvaise idée de remettre, sûrement parce que le nombre de chansons était un peu juste. Si encore cette chanson était bien ! Mais honnêtement, c’est sans hésiter la plus mauvaise chanson de moumoon. Il y en a quelques unes que j’aime beaucoup moins que d’autres, mais celle-là je la trouve vraiment pas du tout intéressante et même agaçante. Voilà, c’est dit !

Qu’il s’agisse de ballades super classiques comme Eclipse ou de titres plus électro où le duo cherche un peu à expérimenter comme Fight back, il manque toujours un petit quelque chose dans la mélodie pour que ça prenne aussi bien que du moumoon des grandes heures. La toute douce WATASHINOSUBETE sort à mes oreilles un peu plus du lot. LOVE before we DIE et même d’autres albums parmi les précédents du groupe ont une cohérence, forment vraiment un tout en tant qu’album. Là je ne suis pas parvenue à retrouver ça, et c’est aussi pour ça que je n’avais pas envie de faire tourner l’album en boucle. Et deux ans après je pense que je peux dire que je ne l’apprécie pas vraiment plus avec le temps.

moumoon a donc souffert d’un petit manque d’inspiration, et je pense que le rythme de sorties imposé par leur maison de disques Avex n’y est pas pour rien. Ca me semble évident que c’est difficile d’avoir une qualité constante quand moins de deux ans, parfois à peine plus d’un an, s’écoulent entre deux sorties d’albums. Après la tournée qui a suivi la sortie d’It’s our time, le groupe s’est fait beaucoup plus discret pendant pas mal de mois, même leurs live de pleine lune diffusés sur Internet se sont fait rares. A la fin de l’été , j’ai été super étonnée qu’ils n’annoncent pas de live spécial pleine lune d’automne, c’était la première fois depuis cinq ans (enfin celui de 2012 avait dû être annulé). J’ai commencé à vraiment me demander s’il ne se passait pas quelque chose. Et puis un best of a été annoncé pour mars 2017. Je suis pas experte en contrats musicaux, mais c’est typiquement le genre de trucs qu’on sort pour avoir le nombre de disques prévus.

Le groupe a depuis repris un peu d’activité et annoncé plusieurs concerts, mais leur prochaine sortie CD prévue pour début octobre est à nouveau du recyclage : des auto-reprises en acoustique. Honnêtement, ça me va très bien, la tracklist est intéressante et ce qu’ils font en live acoustique est toujours super sympa. Mais on dirait que moumoon arrive vraiment à un tournant, et j’espère vraiment pour eux que c’est pour le meilleur. Qu’ils pourront changer de maison de disques si leur contrat se termine et qu’avex ne leur convient plus. Qu’ils pourront suivre leur propre rythme et leurs propres inspirations si jamais elles étaient bridées (je ne fais que des suppositions, je sais que ça a été le cas pour d’autres).

It’s our time n’est pas une catastrophe, et si on est un fan de longue date on l’ajoutera sans peine à sa collection de disques de moumoon. Mais ce n’est clairement pas le meilleur album pour découvrir le groupe, c’est leur moins bon avec Pain Killer. J’espère qu’on aura de nouveau des perles comme ils ont su en faire, mais on n’est pas pressés ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*