12 décembre 2017

[Concert] moumoon FULLMOON LIVE TOUR 2014 ~ LOVE before we DIE ~ SHIBUYA AX le 29 mars & Zepp Tokyo le 13 juin

Ayant passé de super moments aux trois concerts de moumoon auxquels j’avais assisté précédemment et ayant eu un véritable coup de coeur pour LOVE before we DIE, il était évident que j’assisterais à la date tokyoïte de la tournée organisée pour la promotion de l’album.

Le rendez-vous était fixé pour le dernier weekend de mars (un concert le samedi, celui pour lequel j’ai eu un billet, et un deuxième le lendemain dimanche) dans une salle où je ne m’étais jamais rendue, et où je ne me rendrai jamais à nouveau vu qu’elle a été fermée peu après : le Shibuya AX. Arrivée sur place bien en avance, juste au moment de l’ouverture de la salle, je bougonne à l’idée de devoir garder mon sac et mon manteau avec moi car tous les casiers à l’extérieur sont déjà pleins. J’espère qu’il en reste de libre à l’intérieur ! Il n’y a pas vraiment la queue dehors, les gens qui arrivent rentrent directement. Tiens, ils font rentrer tôt dis donc, sûrement pour la vente des goodies ! Puisque que je suis venue pour ça, je me décide à entrer aussi pour terminer mon attente à l’intérieur. Je prends ma boisson obligatoire au bar, je trouve heureusement un casier, et hop je rentre dans la salle même. Elle est pleine, il fait tout noir, le groupe est arrivé sur scène à l’instant et j’entends les premières notes de la première chanson !

Hé oui, ce jour-là j’étais effectivement en mode gros boulet ! Je n’avais pas vérifié sur mon billet et l’heure que j’avais mémorisée n’était pas la bonne ! C’était ouverture à 17h et début à 18h, et non pas ouverture à 1h et début à 19h ! Vraiment, je te jure ! Après avoir failli loupé un concert parce que j’avais oublié mon billet à la maison, j’ai failli manquer une partie d’un autre parce que je faisais trop confiance à ma mémoire ! Encore une leçon que j’ai bien retenue !

Comme je suis arrivée dans les derniers, j’ai dû rester sur le côté car la foule était assez compacte. Comme j’étais rentrée par l’avant de la salle, j’étais quand même relativement près de la scène, donc la visibilité était bonne. Comme d’habitude, moumoon nous a offert un spectacle rempli d’émotion et d’énergie, et le temps est passé bien vite. Mais est-ce parce que les derniers arrivés sont supposés être les moins motivés, les gens autour de moi n’avaient pas vraiment la bougeotte. Ou peut-être que comme moi ils n’ont pas trop aimé la salle ? Une live house c’est une live house, on n’est pas à l’opéra c’est clair. Mais je sais pas pourquoi, y’a un truc, ou y’a pas. Et là y’avait pas. Alors bien sûr, pas de quoi gâcher un concert heureusement, mais quand même une impression qui reste. Donc ça ne me manquera pas du tout de ne pas pouvoir retourner au Shibuya AX, au contraire !

Avant même le début de la tournée, une date supplémentaire avait été annoncée pour Tokyo pour juin. Quand on parle de date supplémentaire, on se dit que c’est parce que le premier concert est sold out. Mais en fait, aucun des deux concerts du Shibuya AX ne l’était. La salle n’était pas à moitié vide non plus, c’est clair, je pense que c’était pareil le dimanche, mais bon les maisons de disque aiment jouer sur les mots. Mais ça marche, puisque j’avais réservé ma place pour cette date supplémentaire ! J’espérais que le spectacle soit différent, en fait pas vraiment car la setlist était quasiment identique (un titre différent et un titre en plus). Mais quand même, c’était encore mieux ! Et ça, c’est en partie parce que cette fois, c’était au Zepp Tokyo !

La setlist comportait l’intégralité des dix titres de LOVE before we DIE, ce qui était très bien car le but était de voir ce que ces nouvelles chansons donnaient en live, et au moins comme ça pas de risque qu’une de mes préférées soit laissée de côté (n’est-ce pas Spitz ? ^^). C’est memento qui a ouvert le spectacle, avec toute sa première partie jouée à deux claviers. L’ambiance assez planante du titre était du plus bel effet pour commencer, surtout pour contraster avec la suite : Love is everywhere suivie de Bon apetit !  Deux des titres que moumoon interprète le plus souvent et qui font monter direct l’ambiance dans la salle. C’était ensuite le tour de la si mignonne Butterfly boyfriend, avec sa mélodie un peu psychédélique jouée à deux guitares.

Retour ensuite du côté des chansons plus anciennes avec On the right, l'(un peu trop) incontournable Sunshine girl, Tomoshibi (remplacée par Refrain au Zepp), que je ne me lasserais jamais d’entendre par contre, et le tout premier single du groupe, Flowers. Yuka a ensuite sorti sa guitare rouge pour Baby goodbye,  vraiment efficace sur scène. Le titre a été suivi d’une autre chanson du dernière album, I say you say I love you, dont j’ai adoré l’arrangement : le premier couplet et le premier refrain ont été chantés accompagnés uniquement du piano.

La suite n’en était pas moins délicieuse : j’ai particulièrement apprécié Will you?, l’un des titres récents les plus rock du duo, avec une chouette intro où la batterie résonnait bien. Comme lors des concerts précédents, j’ai pu poursuivre ma découverte de faces B de singles avec cette fois S-cape, titre très électro-électrique qui figure sur le single Evergreen. Retour sans tarder aux nouveautés avec Emerald no oka. C’était prévisible, elle donne diablement bien en live avec ses changements de rythme et son pont décidément divin. Je pense que le groupe la jouera souvent à l’avenir.

Nouveau passage en terrain bien connu avec Chu chu et Yes/No Continue? avant d’attaquer les titres manquants du dernier opus : In the end, un autre de mes coups de coeur, était avec ses la la la une occasion en or pour Yuka d’inviter le public à fredonner, LOVE before we DIE avec son synthé et sa guitare dépote décidément bien. Super bonus surprise au Zepp, juste au moment de la chanson où la guitare et la batterie débarquent : des centaines de rubans en plastique brillant à l’effigie du nom du groupe sont tombés du plafond ! Dit comme ça, c’est pas forcément facile à imaginer, mais l’effet était vraiment chouette ! Après ça, la magnifique Everyday était parfaite pour clore la setlist principale.

Après que le traditionnel cri des moumoon fans (Yuka ! Masaki ! en alternance et en rythme ^^) eut ramené le duo sur scène pour un rappel, Il nous restait donc  Yesterday today and tomorrow, toute mignonne et avec son final intense qui contrastait bien. Et comme le veut la tradition moumoonesque, le concert s’est terminé sur good night, pour passer une bonne nuit. Mais juste avant ça, au Zepp, on a eu le droit à un autre bonus : le nouveau single du groupe, Jewel, qui n’était pas encore sorti au moment du premier concert au Shibuya AX.

Encore une fois – deux fois même – moumoon nous a offert de très bons moments. Les titres du nouvel album en version live ont largement répondu à mes attentes. La majorité d’entre eux, avec leur instrumentation pop rock classique, contrastent avec les titres plus anciens fétiches du groupe avec bidouillages électroniques et rythme endiablé. Ces différentes facettes font que le groupe est toujours aussi agréable à voir sur scène. Je ne le referai sûrement pas de prendre des billets pour deux concerts de la même tournée, mais je ne regrette pas de l’avoir fait cette fois.

Si c’est bien sûr un prétexte pour Avex de faire des éditions limitées encore plus chères et de multiplier les sorties, j’apprécie que la majorité des concerts de moumoon à Tokyo soient filmés et sortent en DVD/BRD. Pour cette tournée 2014, c’est le concert du Shibuya AX qui a été choisi. J’étais persuadée que ça serait celui du Zepp, à cause des rubans et de la chanson en plus ! Le concert est inclus dans une des éditions de Ice Candy, disque sorti l’été dernier sûrement en prévision de l’absence de nouvel album dans les mois qui ont suivi (oui, avec Avex on compte en mois pour les nouveaux albums, pas en années voyons !). Vu que cette compilation de chansons d’été ne contient quasiment aucun inédit, je ne l’ai à ce jour pas encore achetée. Et je pense que s’il n’y avait pas l’édition avec le BRD du concert, elle ne m’intéresserait vraiment pas. J’attendrai en tout cas de la trouver d’occasion à bon prix, 5000 yen ça pique trop pour moi ! ^^

Setlist

memento
『Love is Everywhere』
Bon Appetit
Butterfly Boyfriend
On the right
Sunshine Girl
トモシビ (AX) / リフレイン (Zepp)
Flowers
Baby Goodbye
I Say You Say I Love You
Will you?
S-cape
エメラルドの丘
Chu Chu
Yes / No continue?
IN THE END
LOVE before we DIE
Everyday

Yesterday today and tomorrow (無気力同盟ショボンヌ)
Jewel (Zepp)
good night

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*