21 avril 2018

[Drama] Konkatsu!

konkatsu

Titre japonais :  婚カツ!

Nombre d’épisodes : 11

Diffusé au : Printemps 2009

Chaîne de diffusion : Fuji TV 

Fiche : DramaWiki

Je crois que la première fois que j’ai entendu parlé de ce drama, c’était en cours. Au moment de sa diffusion, une ou deux profs l’avaient évoqué quand le sujet de conversation était sur le mariage. Mais quand j’ai vu le casting, je l’ai mis de côté même si ce n’était pas définitivement, car non seulement il y avait Ueto Aya, mais en plus personne d’autre a priori pour me donner envie de passer outre cette présence peu souhaitée.

C’est l’article de Lynda qui m’a fait changé d’avis et donné envie de regarder le drama. Après tout, Ueto Aya je l’avais vue qu’une fois, ça faisait vraiment longtemps, fallait pas non plus faire une fixation là-dessus. Et puis comme apparemment on ne la voyait pas tant que ça dans le drama, je n’ai plus hésité !

Konkatsu est la contraction de l’expression kekkon katsudô (à la recherche d’un mariage), elle-même calquée sur l’expression shûshoku katsudô (contractée en shûkatsu), qui correspond à la recherche d’un emploi (généralement à la fin de ses études). Mais comme en témoigne l’affiche du drama, dans konkatsu il y a aussi un jeu de mot avec tonkatsu, ce délicieux porc pané (mais qui n’est pas au goût de tout le monde c’est sûr). Voilà donc un titre très parlant ! ^^

Konkatsu! nous emmène dans une vieille rue marchande nommée Sakura Jizô, où Kuniyuki a grandi. La petite séquence d’intro, très sympa, nous montre qu’il a toujours eu un peu la poisse et explique comment il s’est récemment retrouvé au chômage. Il postule à la mairie d’arrondissement pour un poste dans le département de lutte contre la dénatalité, qui ne peut être accordé qu’à quelqu’un qui est marié. Pour obtenir le poste, Kuniyuki ment et dit à madame le maire que son mariage est prévu pour bientôt. Mais ce mensonge va avoir des conséquences plus importantes que prévu, et impliquer pas mal de personnes. Pour tenter de transformer son mensonge en vérité, Kuniyuki va donc chercher à se caser.konkatsu

Le thème du secret et toutes les situations plus ou moins comiques qui en découlent pour le garder, c’est très souvent utilisé et c’est un peu casse-gueule. On peut vite tomber dans la surenchère et avoir envie de dire : Mais tu es complètement ridicule là, crache le morceau ! De toute façon c’est évident que tout le monde finira par le savoir ! C’est pour ça que j’ai été soulagée quand je me suis rendu compte que tout le drama ne tournait pas autour de ça, et que ce secret n’était pas gardé trop longtemps, du moins pas auprès de tout le monde.

Continuons d’en dire un peu plus sur l’univers de Konkatsu! à travers ses personnages. Puisqu’on parlait de Kuniyuki, restons sur le sujet. le personnage est joué par Nakai Masahiro, qui est le seul SMAP que je n’avais jamais vu du tout dans un drama. Il a une bonne tête et Kuniyuki, sans être un personnage révolutionnaire, devient vite sympathique.konkatsu

Ueto Aya, celle que je fuyais tant, incarne Haruno, l’amie d’enfance de Kuniyuki. Comme ils ont une différence d’âge, ce dernier l’a toujours considérée comme une petite soeur. Mais on ne met pas longtemps à réaliser qu’elle ne le voit plus simplement comme un grand frère. Là encore, c’est pas super original, et des fois on a envie de dire à Haruno de l’ouvrir une bonne fois pour toute plutôt que de faire la gueule dès qu’elle voit une autre fille tourner autour de Kuniyuki. Dans le fond, je n’ai donc pas grand chose à reprocher à l’interprétation, c’est juste que le personnage est assez convenu.konkatsu

Shige est lui aussi un ami d’enfance de Kuniyuki, il tient une petite boutique de sake dans la rue marchande, juste en face du resto de tonkatsu du père de Kuniyuki. C’est Satô Ryûta qui tient le rôle, et j’ai trouvé que c’était son meilleur avec celui de Kisarazu Cat’s Eye et Utahime, dix fois mieux que dans Pride ou Rondo. Shige, c’est le mec super gentil qui parle un peu fort et peut être un peu gaffeur mais qui a le coeur sur la main. Et avec son grand sourire, Satô est très convaincant.konkatsu

Le père de Kuniyuki et propriétaire d’un petit resto de tonkatsu, Kunio, est joué par Kohinata Fumiyo. Qu’est-ce qu’il est sympa cet acteur, je ne me lasse pas de le voir ! Son rôle de père veuf n’est pas sans rappeler celui qu’il avait dans Tiger & Dragon, mais quand même un peu différent. J’adore quand il a l’air tout calme et qu’il se met à engueuler son fils qui n’aime pas le tonkatsu et n’est pas fichu de le cuisiner.

Enfin, le benjamin de la famille, Kuniyasu (vous avez compris, tous des Kuni dans la famille ^^) est interprété par Ueda Tatsuya, un KAT-TUN (tous les Johnny’s sont frères ! ^^) que je ne connaissais pas, ce qui n’est pas étonnant car sa dramagraphie est très réduite. Le personnage n’est pas très présent mais je l’ai trouvé sympathique.konkatsu

A son nouveau boulot à la mairie d’arrondissement, Kuniyuki a d’abord deux collègues. Son supérieur, Takumi, s’avère être un ami d’enfance qu’il avait perdu de vue depuis plusieurs années et qui lui aussi a grandi dans le quartier de la Sakura Jizô. Le personnage a un petit côté ambigü qui convient très bien à Tanihara Shôsuke, que j’ai encore une fois beaucoup aimé.konkatsu

L’autre collègue, Sakurada, se trouve dans la même situation auprès de son employeur : on a présumé qu’il était marié car il n’est plus tout jeune, mais en fait il est célibataire et tente donc aussi de le cacher. il se lance avec Kuniyuki dans un konkatsu, leur travail de recherche auprès de la population locale pour combattre la dénatalité leur servant de couverture. C’est Hahizume Isao qui tient le rôle de Sakurada, et il est tout aussi convaincant que dans les rôles précédents dans lesquels je l’ai vu, pourtant très différents. On croit que le personnage va être juste un papy un peu gênant au début, mais il s’avère surprenant et vraiment sympa.konkatsu

Celle à qui Kuniyuki et Sakurada doivent à tout prix cacher leur statut de célibataire, c’est la kuchô, Mizoguchi, incarnée par Fubuki Jun. Elle adore communiquer avec ses citoyens via la chaîne de télé locale et a une personnalité assez particulière. Le rôle va aussi bien à l’actrice que ceux plus classiques de mère qu’elle a habituellement.

Enfin, pour finir de faire le tour de cette galerie de personnages plus que conséquente, il y a Makoto, elle aussi amie d’enfance de Kuniyuki & co (il retrouve tout d’un coup plein de vieilles connaissances !). Elle a deux enfants qu’elle élève seule étant donné qu’elle a divorcé, et paradoxalement elle gère une agence de rencontres en vue d’un mariage. C’est donc par ce biais qu’elle fait son entrée dans l’histoire. De par sa situation, le personnage présente une façon particulière de voir le mariage, et contribue donc à la variété des situations présentées. C’est l’actrice Ryô qui tient le rôle, et même si je l’ai pas vue souvent  je l’apprécie beaucoup.konkatsu

Shaku Yumiko est Yûko, fidèle cliente de l’agence de Makoto. Elle a une idée très précise du mariage et surtout du mari idéal, et c’est tout sauf romantique. Pour elle, le mariage n’est pas affaire de coeur mais plutôt une question de confort de vie, elle regarde donc d’abord le portefeuille et le statut social de ses prétendants. Elle est donc le porte-parole de l’une des deux grandes visions du mariage, vu ici donc comme une simple association en vue de remplir son rôle envers la société. On se doute bien que les événements vont l’amener petit à petit à revoir son jugement ^^.

Si on ne perd pas de vue la question du mariage de Kuniyuki, le drama comporte donc des personnages très variés et pour la plupart très intéressants. Par le biais du travail de Kuniyuki et ses deux compères, l’histoire se concentre progressivement sur la vie et l’avenir du quartier marchant, et j’ai trouvé cet aspect intéressant et vraiment bienvenu. Le tout est bien sûr fait dans la bonne humeur, ce qui est tout aussi appréciable.

J’ai trouvé dès le départ la musique réussie (après tout elle est signée Hattori Takayuki, à qui l’on doit la BO de Karei naru ichizoku) mais je trouvais qu’elle ne collait pas forcément toujours à l’histoire. J’ai fini par m’habituer, et j’ai aussi à ma grande surprise adoré la chanson du générique. Il est chanté par le duo PUFFY (ou Puffy AmiYumi hors du Japon), que je ne connais en fait pas tant que ça mais qui n’a pas vraiment toute mon affection. Mais en fait, la chanson est enjouée, entraînante, vraiment excellente. Comme quoi les deux filles ont juste besoin de bons compositeurs (un Kusano Masamune ou une Shiina Ringo par exemple ^^).

Au final, si les personnages principaux de Konkatsu! ne sont pas inoubliables, ils sont entourés d’un nombre conséquent de protagonistes qui enrichissent les thèmes abordés et les situations présentées et qui rendent le drama vraiment agréable à regarder. Quand on cherche quelque chose de léger mais qui ne part pas non plus dans le n’importe quoi, ça passe vraiment tout seul. Comme du tonkatsu (mais pas trop gras ^^).

1 commentaire sur [Drama] Konkatsu!

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog

    Ah c’est vrai même si j’ai dit que le quartier avait de l’importance, je n’ai pas beaucoup parlé des commerçants ! Je crois que je voulais pas trop rallonger ma note, déjà que j’ai du mal à faire dans le concis ^^·

    J’ai mangé deux ou trois fois du tonkatsu au Japon (j’en avais déjà mangé pas mal de fois dans les resto jap de Paris), et évidemment vu que c’est de la viande panée frite, ce n’est pas super léger, mais c’est pas non plus comme si ça dégoûlinait d’huile ^^· Avec un curry ou en katsudon j’adore ça !

    Je pense que tu as bien raison de laisser de côté Attention Please, moi je l’ai vu il y a déjà pas mal de temps, quand j’avais encore un petit nombre de drama à mon actif, et comme je l’ai déjà dit j’en garde pas un souvenir impérissable.

    Surement que toi aussi tu as déniché Troublemant chez Milady ? Il me dit bien aussi ! J’ai terminé Hotaru no hikari 2 il y a peu, je sais pas si je publierai ma note avant que tu ne le regardes. Il me reste qu’un épisode de Tsuki no koibito et j’ai pas l’impression que la fin va changer mon impression sur la série ! -_-

    Écrit par : Katzina | 13.11.2010

    Oui, Milady a fait la pub du drama un peu partout ^^, en ce moment, j’arrive pas trop à jongler entre mes coréens en cours et les japonais que je voudrais voir -_-. Mais, la semaine prochaine, je commence « Troubleman », vu la durée de chaque épisode, ça devrait aller vite. Ensuite, j’embraye avec « Hotaru no hikari 2 ». Ça m’empêchera pas de lire ton article s’il sort avant mon visionnage.

    Écrit par : Lynda | 19.11.2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*