20 octobre 2017

Festival au sanctuaire Asama

festival tokyo nerima

Et un petit dernier festival d’été pour la route ! Mais rassurez-vous, après il y a ceux de l’automne ^^. Je ne pouvais pas louper ce petit festival de quartier car il avait lieu dans le sanctuaire le plus proche de chez moi, situé juste à la sortie nord de la gare d’Ekoda. Plusieurs semaines auparavant, j’avais pu voir les banderoles dans la rue commerçante ainsi que les affiches sur les panneaux qu’on trouve à chaque bloc de maisons ou presque.

festival tokyo nerimaJe suis passée au sanctuaire le dimanche dans l’après-midi, deuxième jour du festival. Pour une fois, j’ai été raisonnable côté gourmandises : je n’ai pris qu’une glace pilée à la pomme. Je n’ai pas vu le défilé, qui devait être quelque part aux alentours et qui n’est arrivé dans l’enceinte du sanctuaire que bien plus tard, mais ça valait le coup d’être là car il y a eu une pièce de théâtre traditionnel avec des comédiens déguisés et masqués.tokyo nerima festival

A part quelques exclamations et cris, tout passait par les gestes et les danses des quatre personnages hauts en couleurs, un narrateur se chargeant d’expliquer ce qui se passait (mais vu que la sono était pas géniale, pas évident de comprendre !). Le tout se déroulait sur fond de flûte et de percussions. Je pense que l’histoire racontée et les personnages étaient bien connus, il faut absolument que je me renseigne là-dessus. Il y a tellement à savoir sur le shintô !festival tokyo nerimafestival tokyo nerima

festival tokyo nerima

Je suis toujours étonnée par la façon dont les matsuri transforment les sanctuaires : quand je passe devant celui-ci le soir pour aller au supermarché, il est presque toujours désert, avec seulement une petite lumière au bâtiment principal quand il fait nuit. Et là, il y avait du monde, de la musique, de la lumière partout ^^.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*