[Concert] Travis Japan Tour 2017 – Le 13 février au Zepp Diver city

concert travis tokyo 2017

A la fin 2016, la personne qui m’accompagne le plus souvent en concert quand je n’y vais pas seule m’a proposé d’aller voir Travis, qui passait au Japon au début de l’année suivante. Ca faisait super longtemps que je n’avais pas écouté le groupe et je ne connaissais pas du tout ce qu’ils avaient fait en gros après 2005, mais je n’ai pas hésité longtemps à dire oui. Et j’ai vraiment, vraiment bien fait !

J’ai connu Travis à peu près en 1999 avec les singles de leur deuxième album (The man who), donc avant qu’on entende partout Sing en France en 2001. A cette époque, ma femme recevait des chaînes musicales par satellite, MTV mais aussi la chaîne allemande Viva 2. Et ils passaient de la bonne musique ! Elle m’avait enregistré un concert des Smashing Pumpkins, et aussi pas mal de clips. Dont ceux de Travis. Un peu plus tard, j’ai acheté The man who, puis The invisible band, et enfin 10 memories, où il y avait aussi des titres que j’aimais beaucoup. Je me souviens que j’ai pas mal écouté ces CD dans la seconde partie de 2004, surtout le soir au moment de dormir (j’aurais pu trouver plus gai pour oublier que je venais de me faire larguer par le grand amour de ma vie certes, mais c’était toujours mieux que Tom McRae ou Radiohead ;D). Et puis je suis tombée dans la musique japonaise et j’ai mis de côté beaucoup d’artistes occidentaux, dont Travis, que je n’avais jamais eu l’occasion de voir en concert en France.

Quand j’ai décidé d’aller les voir à Tokyo, je me suis dit qu’il fallait que je me mette un peu à jour et j’ai réalisé qu’il y avait pas moins de 5 albums d’eux que je ne connaissais pas si l’on comptait le tout premier, dont un tout fraîchement sorti qui expliquait certainement leur passage au Japon. J’ai écouté un peu tout ça sur Spotify, enfin sauf Ode to J Smith car c’est le seul qui n’y est pas, c’est toujours le cas 3 ans après et je ne comprends pas trop ce délire mais bon, même en 2020, je dis vive les CD pour les artistes qu’on aime beaucoup D. J’ai tout de suite réalisé que j’avais loupé des trucs super chouettes, et aussi que j’avais probablement entendu certains singles par-ci par-là mais pas assez pour me rendre compte que c’était d’eux.

Le concert a donc eu lieu le 13 février 2017 dans une salle que nous connaissions déjà bien, le Zepp DiverCity, à Odaiba. La setlist était une parfaite petite compilation de la discographie du groupe agrémentée de la moitié des titres du dernier album, Everything at once. L’effet que m’ont fait les vieux titres que je connaissais était incroyable : Sing (avec le banjo oui !) qui a débarqué en deuxième, ou Side bien sûr, mais surtout Writing to reach you, Driftwood et Re-offender. Pour clore le set principal, on a eu le droit à une version unplugged absolument géniale de Flowers in the window où tous les membres se sont rassemblés à l’avant de la scène. Et le tout dernier titre du rappel a été Why does it always rain on me. Il m’a semblé qu’il manquait une chanson que j’aimais particulièrement parmi ces singles sortis avant 2005, mais je n’ai pas réussi à m’en souvenir avant de vérifier la discographie de Travis plus tard : c’était la superbe Love will come through !

Toutes les autres chansons, qu’il s’agisse de celles des albums que j’avais “loupé” ou de celles du nouveau, m’ont franchement emballée aussi, vraiment il n’y a eu aucune baisse d’intensité dans ce show, c’est passé super vite, l’ambiance dans le public était super bonne et le groupe était tellement sympa, très simple, juste heureux de jouer et de partager sa musique. Parmi les chansons du dernier album, j’ai particulièrement apprécié Paralysed qui a une ambiance vraiment forte, et Magnificent Times en rappel était tellement fun ! Parmi les autres titres, coup de coeur pour Moving qui est vraiment devenue une de mes préférées.

Trois ans après ce génial concert, toujours aucun signe d’une nouvelle venue de Travis au Japon, mais j’ai tellement hâte de les voir ! Je pense qu’il faudra attendre qu’ils sortent un album, même s’il faut encore patienter je préfère ça que de les voir venir participer à un festival où je ne pourrai pas aller. Et cette fois, je pense que je reconnaîtrai à coup sûr toutes les chansons !

Je pourrais me dire que c’est vraiment trop bête d’avoir mis la musique de Travis de côté si longtemps et d’avoir loupé plusieurs super albums à leur sortie. Mais en fait, je ne regrette pas. Déjà, parce que peut-être que je ne les aurais pas appréciés autant à l’époque. Et surtout, parce que la manière dont s’est faite cette redécouverte du groupe était tellement géniale ! En 2004, alors que je déprimais dans mon appart à Dijon en écoutant Ten memories, est-ce que je me serais douté que plus de 12 ans après je verrais le groupe à Tokyo avec une amie avec qui j’ai partagé de si bons moments musique (et pas que) ? Sûrement pas ! C’est sûrement tout con mais je trouve ça beau :).

Setlist

Everything at once
Sing
Selfish Jean
Writing to reach you
As you are
Driftwood
Animals
Re-offender
Side
Where you stand
Moving
Paralysed
Closer
All I want to do is rock
Flowers in the window

3 miles high
Magnificent time
Why does it always rain on me?

1 Commentaire

  1. Honnêtement, ça reste un de mes plus beaux souvenirs de concert! Certes, pas de chichi mais une osmose parfaite avec le public! Une vraie interaction dans une ambiance bonne enfant. Fran qui vient chanter au milieu du public, porté sur les épaules d’un fan, tout le monde qui fait la chorégraphie de Magnificent Time, c’est juste magique et inoubliable surtout quand on est en très bonne compagnie : “no regrets, don’t you forget this magnificent time, seize the day, don’t throw away this magnificent time!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*