20 novembre 2017

Hanamaru, la cantine à udon

hanamaru udon

Dans des quartiers comme Shinjuku, il y a tellement d’enseignes dans tous les sens que ça n’est pas forcément facile de s’y retrouver quand on veut aller manger quelque part. J’étais déjà passée plusieurs fois devant un restaurant Hanamaru sans le remarquer. Ce n’est pas quand même comme les izakaya, mais c’est le genre d’endroit où on ne va pas automatiquement quand on est étranger. C’est pour ça que la première fois que j’y suis allée, c’était avec des Japonais. Et je me suis tout de suite dit que j’aurais bien aimé découvrir cette chaîne plus tôt !

Hanamaru propose des udon délicieux et super pas chers, en partie car il n’y a pas de service en salle. Comme à la cantine, on prend un plateau, on commande son plat, on paie à la fin, on va chercher du thé ou de l’eau à la fontaine, Ce n’est pas le genre d’endroit où on va pour rester des heures, le midi ou le soir c’est bondé mais comme ça défile vite on trouve toujours quand même une place facilement.hanamaru udon

Il y a plein de plats d’udon différents, disponibles en deux ou trois tailles. On a le choix entre version chaude ou froide pour certaines recettes, pour d’autres c’est juste l’un ou l’autre. Suivant la taille et le type de plat choisi, on en a pour même pas 300 yens à 600 yens maximum. Si on a vraiment faim, on peut prendre en plus un tempura, une croquette, un onigiri ou un inari zushi pour une centaine de yens. Donc c’est vraiment pas cher, et c’est délicieux. Franchement, je sais que je ne suis pas experte des udon, mais ceux que j’ai pu manger dans des restaurants un peu plus chers n’étaient pas aussi moelleux et fondants !

C’est sûrement la recette avec un oeuf mollé et des petits oignons verts que j’ai mangé le plus de fois. En taille petite ou moyenne suivant l’appétit ! Je pense que je serais pas capable de finir en version grande, ça fait vraiment beaucoup ! Et comme on est au Japon, les restaurants Hanamaru proposent bien évidemment des éditions limitées saisonnières. La première fois que j’y suis allée, au tout début de l’automne, c’était une recette avec du poulet et du sésame blanc, version froide. Là, ce printemps, il y a les salada udon. On peut choisir entre deux assaisonnements et deux quantités de légumes en plus de la taille de la portion de nouilles ^^.hanamaru udon

Je dois aller chez Hanamaru au moins une fois toutes les deux semaines et je ne m’en lasse pas ! Rien qu’à Tokyo il y a une cinquantaine de boutiques, donc on peut dire que où qu’on soit dans la ville, Hanamaru n’est jamais loin ! Je suis souvent allée à deux endroits dans Shinjuku, l’un dans une petite rue près de la sortie est de la gare en se dirigeant vers Yasukuni doori, et l’autre un peu plus loin sur Yasukuni doori même. Cherchez l’enseigne orange, et l’escalier, car apparemment c’est presque toujours en sous-sol ! Depuis que je suis à Nakano, je vais souvent au Hanamaru tout près de la gare et du Sunshine Plazza, il vient d’être rénové d’ailleurs. Et puis quand j’allais bosser loin à l’ouest, j’en avais repéré un sur les quais de la gare de Nishi Kokubunji. Bon, j’ai faim, là…

1 commentaire sur Hanamaru, la cantine à udon

  1. Commentaires laissés sur l’ancienne version du blog :

    Merci pour l’info, je le note dans ma liste de restaurant (et j’adore les udon) !

    Petite question : quels sont les clients « moyens » ? En fait, j’aime bien les petits restos pas chers et sans prétention, mais j’ai parfois du mal à rentrer quand je suis seule et qu’il n’y a que des salaryman…

    Écrit par : Coquelicot | 01.05.2013

    Aux heures de pointe il y a beaucoup de salarymen en effet, comme c’est pas cher et rapide. Mais j’ai pu voir aussi des familles ou des groupes de retraités. Perso, j’aurais du mal à rentrer seule dans un petit resto de quartier mais à Hanamaru ça ne me pose pas du tout de problème. Tout le monde est occupé à aspirer ses nouilles et je ne me suis jamais sentie regardée bizarrement (ou pas plus qu’ailleurs :p).

    Écrit par : Katzina | 10.05.2013

    Merci de la réponse ! Je vais prendre mon courage à deux mains et tenter le coup cet été.

    Écrit par : Coquelicot | 12.05.2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*