[Concert] Rie fu – LIVE in the DARK au Konika Minolta Planetarium le 15 septembre 2017

rie fu live in the dark

Au moment où Rie fu a annoncé un concert pour septembre 2017, je l’avais déjà vu 7 fois en live, dans presque autant de salles différentes. Pour ce huitième concert, j’ai pu découvrir encore un nouvel endroit, qui n’est en fait pas au départ une salle de concert ! Le spectacle a eu en effet lieu dans le cadre de LIVE in the DARK, un concept proposé par le planétarium situé au pied de la Tokyo Skytree, et dont le titre est en fait plutôt évocateur :).

Comme pour les salles de très petite capacité, il y avait deux “séances” l’une à la suite de l’autre pour ce live. Vu que c’était en semaine, j’ai choisi la deuxième histoire d’être sûr que l’autochtone serait rentré du boulot pour s’occuper de son fiston. Je n’étais jamais allée du côté de la Skytree, que ce soit pour monter dans la tour ou pour faire un tour au centre commercial où se trouve le planétarium. Du coup, c’est vrai que j’aurais bien aimé pouvoir en profiter pour passer un peu plus de temps dans le coin. M’enfin, je dis ça, 2 ans après je n’y suis toujours pas retournée XD.

Rie fu venait de sortir un nouvel album, on pouvait donc l’acheter à l’entrée de la salle et je n’ai pas loupé l’occasion de le faire même si j’avais déjà pu l’écouter sur Spotify. Ca me paraît super important de soutenir les artistes auto-produits qui font des sorties sur support physique ! En plus, le CD de Portraits bénéficie d’une très jolie édition digipack de la taille d’un boitier de Blu-Ray à vue de nez, avec un livret regroupant les peintures de Rie qui correspondent à chacune des chansons de l’album.

J’ai pu ensuite entrer dans la salle et m’installer à ma place, plutôt au fond et vers la droite. Je ne voyais pas beaucoup la scène, mais vu le concept du spectacle, ce n’était pas très gênant ! Dans un planétarium, on regarde au plafond, et une fois Rie fu arrivée sur scène, tous les spectateurs ont incliné leur siège pour pouvoir profiter des projections.

Le seul problème de se retrouver à moitié allongé le soir dans une pièce avec peu de lumière et de la belle musique dans l’ensemble douce, c’est que si on est super fatigué on risque bien de s’endormir ! Mais à part ça, franchement, l’idée est validée à 100% ! Même si dans un concert classique j’adore voir l”interprète et les musiciens jouer, là les projections différentes à chaque chanson étaient très chouettes à regarder, et avec la superbe voix et les superbes mélodies de Rie en live c’était un moment assez magique. Je suis bien contente que l’artiste ait mis des vidéos en ligne pour que vous ayez une idée plus précise de l’ambiance !

On était prévenu à l’avance : comme il y avait 2 “séances”, la performance était courte, seulement 10 titres et pas de rappel. Donc ça passe vraiment trop vite et ça ne laisse pas vraiment de temps à l’artiste de discuter entre les chansons. Mais voilà, le concept est comme ça, c’est 2 concerts le même soir, pas 2 soirs à la suite.

La setlist se composait majoritairement de “vieux classiques”, je comprends le choix vu le contexte particulier. Il n’y a eu du coup que 2 des nouveaux titres de Portraits, le single Better view et Some day. Et puis au milieu du set, il y a eu cette chanson que je n’ai pas vraiment reconnue. Je me suis dit, c’est bizarre quand même, je n’ai pas écouté Portraits tant que ça mais je ne me souviens pas du tout de ce titre ! Pourtant il me dit quelque chose, est-ce une face B que j’ai oubliée ? En fait non. Je connaissais bien cette chanson, mais elle n’est pas de Rie, c’était une reprise ! Le Planetarium de Bump of Chicken, dont le choix était bien sûr évident. J’avais loupé ça, mais l’artiste avait demandé des suggestions de reprises en rapport avec les étoiles sur les réseaux sociaux. Quand même, mon cerveau me fait peur des fois, parce qu’en fait, Bump, je les ai vus… le lendemain de ce concert ! 😀

Sur certains titres, Rie fu était accompagnée d’une violoniste et d’un violoncelliste et ces arrangements donnaient franchement bien. Le concert s’est terminé avec Life is like a boat, que je ne me lasserai jamais d’entendre comme j’ai déjà dû le dire à pas mal de reprises. C’est sa chanson la plus connue car elle a été utilisé dans un anime célèbre, c’est donc grâce à elle que beaucoup de fans l’ont connue, et elle pourrait en avoir ras les baskets si on résumait sa carrière à ça, mais non la chanson continue à avoir une signification particulière pour elle donc c’est vraiment génial. Pour ma part, comme je n’ai pas connue Rie avec Life is like a boat mais avec Tsukiakari, j’étais heureuse d’entendre à nouveau cette chanson. L’autre titre qui m’a fait plaisir car il était pas si évident qu’il soit joué, c’est Romantic.

Le concept du LIVE in the DARK est donc vraiment chouette et convient super bien à l’univers de Rie, qui aime toujours ajouter du visuel à ses prestations sur scène vu que la musique n’est pas le seul art dans lequel elle s’exprime. Quand moumoon a annoncé l’année suivante un concert du même type, j’étais aux anges mais hélas je n’ai pas pu avoir de place. Rebelote pour leur deuxième passage en 2019 malgré la loterie fanclub, la rage ! Je serai contente que Rie le refasse, en alternance avec des concerts plus longs dans des salles plus classiques. Au moment où j’achève ce billet, je l’ai revue une fois depuis, et mon dixième concert approche à grands pas et s’annonce particulièrement super ^^.

Setlist

あなたがここにいる理由 
decay
Romantic 
Better View
Until I Say
プラネタリウム(BUMP OF CHICKENカバー) 
ツキアカリ 
Some Day
I Wanna Go To A Place… 
Life is Like a Boat

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*