23 juin 2017

Les oiseaux de Kasai Rinkai contre les canoës des Jeux Olympiques de 2020

kasai rinkai

Si je n’ai aucun intérêt ou presque pour le sport, je ne suis pas bornée au point de ne pas voir les liens qu’il peut créer au niveau international. J’ai donc été contente début septembre quand Tokyo a été désignée ville organisatrice des Jeux Olympiques de 2020, même si après on peut dire des tonnes de choses sur les coûts d’organisation et tout ce qui est lié. Je laisse ce débat à d’autres, et je voudrais juste pointer un fait plus précis par lequel je me sens concernée en tant qu’habitante de la mégalopole.

Il faut bien trouver un endroit pour mettre tous les sites olympiques et on ne peut pas les installer trop loin, d’accord. Mais construire un parcours de slalom de canoë pouvant accueillir 15000 spectateurs à côté d’une réserve naturelle d’oiseaux qui se constitue depuis 25 ans, on pourrait penser que ça dérange le CIO ou le gouvernement métropolitain de Tokyo, propriétaire du parc Kasai Rinkai, mais en fait pas du tout. L’excuse est que les installations resteront après et profiteront aux habitants du coin. Je crois que le parc profite déjà très bien tel qu’il est ! Je ne suis pas militante écologiste, je trouve que c’est d’abord une question de bon sens.

Une pétition en ligne a été créée à l’initiative d’une habitante de Yokohama qui l’a déjà soumise au gouvernement métropolitain et souhaite la transmettre au CIO. Apparemment, une mise à disposition de la pétition en anglais au niveau international est aussi prévue. Je tâcherai de me tenir informée là-dessus, en attendant je vous invite à faire circuler l’info !

Un peu de lecture !

En français

Le plan des sites olympiques sur le site de Tokyo 2020 : celui qui nous intéresse est le n° 22

Un parc de Tokyo menacé par la course olympique de canoë, Global Voices, 26/09/2013

Mon billet sur ma visite du parc, publié juste avant cet article

En anglais

15,000 signatures submitted to protect park from games, Japan Times, 17/10/2013

En japonais

Article sur le blog du photographe Satô Eiki, défenseur du parc, dont il propose de superbes photos

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*