19 octobre 2017

Tom McRae – The Alphabet of Hurricanes

tom mcrae alphabet hurricanes

Le 22 février dernier, après une attente quelque peu prolongée, le cinquième album de Tom McRae est enfin sorti, pas loin de trois ans après le précédent. Je l’avais précommandé à la boutique de son site officiel, et je l’ai donc reçu quelques jours après sa sortie, accompagné du petit disque bonus Recorded at Gunpoint.

L’album était annoncé par pas mal de gens comme un retour aux sources après King of Cards qui semblait avoir déçu beaucoup de monde. Y compris moi au début. Mais par la suite, comme j’avais déjà eu l’occasion de le dire, j’ai fini par l’apprécier, et si ce n’est pas mon album préféré de Tom, il n’est surtout pas à ignorer et était certainement une étape nécessaire par rapport à ses prédécesseurs comme ses successeurs. Enfin son successeur pour l’instant donc, mais c’est sûr que ça ne va pas s’arrêter là ^^.

Quel que soit le contenu de ce disque, je ne pensais pas vraiment pouvoir être déçu. Quand même, Tom McRae doit être le seul artiste que je suis depuis son premier album et que j’écoute toujours autant, depuis près de 9 ans déjà ! Et je m’en suis rendu compte tout de suite après avoir mis la précieuse galette dans ma chaîne hifi : oh là là, y’a du bon là-dedans, y’a du très bon !

Contrairement à King of Cards ou même à All maps welcome, il y a pas mal de chansons dans ce disque auxquelles on accroche tout de suite. Il est plus abordable en quelque sorte. Tout de suite, j’ai aimé l’ukulele du premier titre, I still love you, et le contraste qu’il y a entre les notes un peu mystérieuses des couplets et le refrain plus insouciant.

Tout de suite, j’ai adoré l’ambiance de Summer of John Wayne.La façon dont le piano résonne, les percussions légères mais bien présentes, et bien évidemment le violoncelle, toujours aussi énorme.

Tout de suite, j’ai été emballée par le rythme et la mélodie de Please, dont j’avais déjà entendu un extrait. Les percussions et les choeurs dans les refrains, c’est juste super catchy.

Et j’ai retrouvé avec grand plaisir Out of the walls, qui est décidément magnifique. Là encore le piano donne une ambiance vraiment prenante, et j’aime particulièrement le petit solo avec les notes de guitare et les percussions.

tom mcrae

Bon, voilà, comme ça vous connaissez mes chansons préférées ! L’album est un mélange globalement bien dosé de nouveautés et d’éléments caractéristiques de la musique de Tom. Du côté de ce qui sonne nouveau, je suis plutôt fan des clarinettes de I won’t lie et du petit instrumental A is for… qui lui sert d’intro. Je suis moins fan de Told my troubles to the river. L’ambiance est intéressante, mais je n’aime pas l’effet sur la voix de Tom. J’avais aussi quelques réserves pour Me & Stetson, mais déjà moins depuis que je l’ai entendue en live (c’est dingue l’effet que ça peut avoir !).

Restent ensuite les titres plus discrets car peut-être moins « originaux » comme Can’t find you ou Fifteen miles downriver. Et puis American Spirit, peut-être un poil longue mais qui est quand même franchement chouette, j’aime vraiment le refrain. Ah, et Best winter aussi, qui est aussi très jolie.

Ca valait donc le coup d’attendre cet album ! Il y a déjà des chansons que j’adore autant que celles que je connais depuis des années. Je pensais avoir le temps de faire cette note avant de revoir Tom en concert et pouvoir dire que ça déchirerait sûrement. Du coup, le concert était il y a deux semaines, donc je peux le dire : oui, ça déchire, même si on n’a pas tout entendu et qu’on en redemande ! Apparemment l’album suivant devrait être pour bientôt, on va pas se plaindre ^^.

Pour écouter quelques extraits de l’album, vous pouvez aller par exemple sur la page d’Amazon. Et si vous voulez avoir un petit aperçu de ce qu’il a fait avant, allez faire un tour du côté de mon top 10.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*